Elections départementales. L’UDB s’est bien défendue à Guingamp, à Blain et à Hennebont

11/04/2015 – 08H00 Rennes (Breizh-info.com) – Aux récentes élections départementales, l’UDB (Union démocratique bretonne) était présente dans 25 cantons sur 133. De différentes manières. Dans 19 cas, il s’agissait de binômes 100% UDB : Guingamp (5,02% des exprimés), Tréguier (3,10%), Brest 5 (2,41%), Douarnenez (2,74%), Combourg (3,55%), Rennes 3 (1,93%), Rennes 5 (3,64%), Blain (5,25%) , La Baule-Escoublac (3,70%), La Chapelle-sur-Erdre (2,11%), Nantes 4 (2,29%), Rezé 2 (3,30%), Saint-Herblain 2 (2,61%), Saint-Nazaire 1 (4,36%), Guidel (2,78%), Hennebont (5,28%), Lanester (4,28%), Lorient 2 (2,58%), Pontivy (3,70%).

Le binôme de l’UDB ne parvient à franchir la barre des 5% que dans trois cantons ; par conséquent, dans les autres, les candidats n’ont pas droit au remboursement par l’Etat des dépenses prévues par l’article L. 216 du Code électoral (coût du papier, impression des bulletins de vote, circulaires et affiches pour les panneaux électoraux, ainsi que les frais d’affichage).

Dans trois cantons, le candidat UDB était associé à un candidat PS : Mûr-de-Bretagne (31,12% des exprimés), Paimpol (30,61%) et Plérin (35,30%). Ce qui permet d’accéder au second tour, mais sans succès car ces binômes sont battus sèchement par celui de droite.

A Saint-Brieuc 2, le candidat UDB fait équipe avec un représentant du PCF : 16,88% des exprimés. Dans deux cantons il y a association d’un candidat UDB avec un candidat dit « sans étiquette » : Rostrenen (11,24%) et Montfort-sur-Meu (14,25%).

Dans ce dernier cas on peut supposer que la personnalité du candidat UDB, Loïc Berthelot, artisan cidrier, l’un des champions du cidre breton de qualité, souvent primé au concours général agricole, est pour beaucoup dans ce beau score.

Quelques observations s’imposent. Par exemple la quasi-disparition de l’UDB à Brest, ville qui fut le bastion de ce parti à la belle époque. La présence d’un binôme UDB à Guidel étonne : était-il nécessaire que, dans le même canton une équipe UDB (2,78%) et une équipe du Parti breton (5,03%) s’affrontent ? Le bon sens exigeait un « arrangement », même si ce ne sont pas forcément les mêmes clientèles.

Résultat des courses : pas de conseiller départemental UDB. Pour mémoire, aux élections européennes de 2014, en Bretagne (5) l’UDB avait obtenu 27 183 suffrages, soit 1,84% des exprimés.

Bernard Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !