« Rennes au pluriel ». Diversité culturelle ou dictature de la pensée unique ?

A LA UNE

12/05/2015 – 08H00 Rennes (Breizh-info.com) – Jusqu’au 13 mai se tient à Rennes l’exposition « Rennes au pluriel », nouvelle manifestation mettant en avant « la diversité culturelle », mantra chère à la municipalité socialiste. Assez peu concernés par cette manifestation et tout l’écho qui en est fait autour, jusqu’à présent les Rennais ne se sont pas mobilisés en masse.

L’exposition, pilotée par l’équipe municipale de Nathalie Appéré (PS), se révèle au final assez peu « diverse » dans sa composition, l’Afrique étant à nouveau le centre de toutes les attentions. « À l’image de la France, Rennes se conjugue au pluriel car notre ville est métissée et riche de sa diversité. » écrivent Nathalie Appéré et Geneviève Letourneux, son adjointe, avant de marteler – sans aucune arrière pensée politicienne bien entendu – « dans un contexte où les peurs et les logiques de replis alimentent le rejet et les stigmatisations, nous nous devons de réaffirmer que chacun(e) doit être reconnu(e) dans sa singularité et être partie prenante de notre histoire commune. ».

En plein cœur du Parlement de Bretagne, les promeneurs sont donc invités à découvrir deux expositions intitulées « L’Histoire des présences arabo-orientales en France » et « L’Histoire des Afro-Antillais en France ».  Un programme inspiré par les travaux de l’historien et idéologue Pascal Blanchard, proche de Christiane Taubira, mais aussi de l’ancien footballeur et désormais donneur de leçon post-coloniales Lilian Thuram, spécialiste autoproclamé des « Noirs de France ».

Outre ces deux expositions la programmation fait la part belle aux « ateliers innovants » et autre « thé citoyen ». Sans oublier les conférences et débats comme « J’aime vs. Je kiffe : les jeunes, assassins ou créateurs de la langue? (sic) » ou encore « Rencontre autour de l’Encyclopédie des migrants ».

Samedi 9 mai, la MO Compagnie organisait un atelier intitulé « Tentative d’hybridation ». Utilisant un vocabulaire abscons, à l’instar de celui utilisé pédagogues chers à Madame Vallaud Belkacem, la mairie présentait ainsi l’affaire: « ce projet naît d’un besoin brûlant et urgent face à l’état critique du monde de puiser dans la relation la part encore introuvée de soi. Accueillir l’apparence et l’appartenance culturelle et religieuse qui semble nous séparer de l’autre, oser se laisser pénétrer par une identité fragmentée et hybride où l’opposition et l’altérité ne sont plus destruction, mais infinité de combinaisons et de négociations».

Le 18 mai, Rennes au pluriel se poursuivra, comme l’indique le dépliant de la manifestation, avec une conférence organisée dans les locaux de l’Université de Rennes 2 par l’association Mosaique Bretagne Maroc, sur le thème « Comprendre et agir contre le racisme ». Enfin le 22 mai à 17h une table ronde intitulée «Pourquoi les migrants sont-ils les meilleurs ambassadeurs de la Région Bretagne à l’étranger ? » se tiendra à l’espace social et culturel Aimé Césaire.

De la diversité culturelle à l’accueil de l’autre en passant bien sûr par le métissage obligatoire et généralisé, Rennes au pluriel témoigne, sans surprise, de la doxa socialiste actuelle, très sociétale à défaut d’être sociale. Ce qui n’est pas vraiment une surprise.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

7 Commentaires

  1. La france n’apporte que du malheur et de la destruction en bretagne !
    ..les Bretons doivent prendre leur liberté en main..retrouver leur souveraineté comme bientôt les Ecossais !
    YA. Breizh d’ar virviken.

    • Pas que VOUS, les
      Bretons nous aussi les Poitevins aimerions bien avoir notre liberté.

      Une région comportant la Bretagne et le Poitou historique ferait
      bien. (par historique je parle de celui d’avant la révolution, la
      province pas de la région)

  2. la pluralité sociale, le multiculturalisme et autre connerie du vivre ensemble vaut pour la France en général et pour toutes les régions en particulier.

    Voici un extrait du blog de Malika Sorel du 24/10/2010

    « Il y a désormais des programmes de construction de logements sociaux dans les zones rurales, dans le but d’alléger la pression qui s’exerce sur les banlieues des grandes villes. Des associations se constituent parfois localement pour tenter de faire barrage aux projets des maires qui vont en ce sens. Je vous engage à vous y joindre si vous êtes concernés. A-t-on en effet déjà vu un pompier répartir les braises pour tenter d’éteindre un incendie ? Une voie qui amènerait les politiques à retrouver la raison, c’est qu’ils s’appliquent à eux-mêmes la mixité sociale qu’ils souhaitent imposer aux citoyens telle un remède miracle, et que leurs enfants en vivent au quotidien les conséquences. C’est là que nous verrions le bon sens revenir à eux à la vitesse grand V, ce qui serait très bon pour la France. »

    http://www.malikasorel.fr/archive/2010/10/24/hci-l-ecole-menacee-par-le-communautarisme.html

  3. Marre des bienfaits de la diversité que l’on nous serine à longueur de temps. Ça ne marche pas un point c’est tout. Je préfère vivre dans un pays homogène et fermé du style Japon ou Island que dans un pays multiculturel comme le Liban ou la Bosnie !!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés