Pesticides. Alors que l’Union européenne se couche devant les USA, des milliers de personnes manifestent contre Monsanto

A LA UNE

25/05/2015 – 11H00 Nantes (Breizh-info.com) – Alors que des milliers de manifestants ont défilé samedi dans les rues de 35 villes françaises contre les multinationales des pesticides, OGM et autres produits chimiques – Monsanto, Bayer, Syngenta etc. –  le site du Guardian révèle que l’Union européenne, sous la pression américaine, aurait renoncé en 2013 à interdire des dizaines de pesticides liés à des cancers et des perturbations hormonales afin de faciliter les négociations du Traité d’échange commercial transatlantique.

« Monsanto, dégage ! »

Samedi la mobilisation contre les pesticides et les OGM a été particulièrement forte en Bretagne où des manifestations ont été organisées dans de nombreuses villes.  À Nantes, ce sont 3 000 personnes qui ont parcouru les rues du centre-ville en criant « Monsanto, dégage ! ». À Rennes, près de 1 500 manifestants ont défilé dans les rues de la capitale bretonne en brandissant des pancartes contre l’herbicide Roundup, fabriqué par Monsanto. À Lorient ils étaient 2 000 à protester sur le port contre les pesticides et les OGM.

monsanto_breizh

Les adversaires des pesticides et des OGM ne doivent pas compter sur l’Union européenne pour appuyer leur combat. Le site du Guardian a en effet révélé vendredi que sous la pression des USA, l’Union européenne a renoncé en 2013 à interdire des dizaines de pesticides pouvant entraîner des cancers et des perturbations hormonales. Tout ça pour ne pas compromettre les négociations en cours concernant le projet de Traité d’échange commercial transatlantique (TAFTA).

Selon des documents auxquels a eu accès l’ONG Corporate Europe Observatory, alors que le Parlement européen envisageait l’interdiction de 31 pesticides contenant des perturbateurs endocriniens, ce projet a été enterré après une campagne intensive de lobbying US menaçant de « conséquences d’ampleur » sur le TAFTA.

Selon le Guardian, la décision aurait été prise en juillet 2013,  suite à la visite à Bruxelles d’une délégation de la Chambre de commerce des Etats-Unis. Celle-ci aurait dénoncé « l’inutilité de créer ce genre de catégories [concernant les pesticides] » avant toute étude d’impact.

Très sensible, semble-t-il, à l’argument employé, Catherine Day, la secrétaire générale de la Commission, ordonnait le soir même l’abandon des travaux législatifs. Prévus pour entrer en vigueur dès 2014, ceux-ci ont été repoussés, selon le site britannique, à au moins fin 2016.

On ignore quelle sera la réaction des Verts qui, comme le député nantais François de Rugy, sont très attachés à l’Union européenne et très opposés aux pesticides et autres OGM. Un vrai cas de conscience, assurément.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés