Saint-Anne-d’Auray. Des collégiens de 5ème contraints de « lutter contre les discriminations ».

A LA UNE

03/06/2015 – 07h00 Saint-Anne-d’Auray (Breizh-info.com) – A l’initiative de Bénédicte Guillopé-Pierre, professeur d’histoire-géographie, des collégiens de 5e du collège-lycée catholique Sainte-Anne ont tourné un film (divisé en 6 scènes différentes) consacré à la lutte contre les discriminations.

Au nom de la « lutte contre le rejet des différences », les élèves de 12 ans en moyenne ont ainsi joué dans des scènes regroupant des moments de la vie scolaires mais aussi de nombreux clichés prisés et imposés par les tenants de l’Education nationale. On y retrouve ainsi  pèle-mêle des filles exclues d’un groupe parce qu’elles n’ont pas de vêtements de marque, un bon élève souffre- douleur des autres, mais aussi des faits nettement plus rares, voir inexistants, surtout dans un établissement privé catholique privilégié de Bretagne :  un enfant autiste y est moqué pour sa différence, un enfant noir est mis à l’écart par d’autres enfants blancs…

Ce film rentre dans le cadre d’un thème imposé par le ministère de l’Education nationale, dirigé par la décriée et controversée Najat-Vallaud Belkacem , intitulé : « Tous différents mais tous égaux ».

La professeur d’histoire-géographie déclare ainsi s’être sentie investi d’une mission, tel un redresseur de torts, expliquant refuser que les élèves soient méchants et moqueurs entre eux , passage pourtant naturel du développement de l’enfant. « A quand un policier derrière chaque enfant à la moindre remarque ? » s’interroge Christophe , un parent d’élève catholique « qui n’inscrira pas sa fille au collège Sainte-Anne l’an prochain ».« Si même les collèges catholiques sous contrat se laissent manipuler par l’offensive Belkacem, il faudra vraiment songer à mettre nos enfants dans des écoles hors contrat »

Reste à savoir si Mme Guillopé – Pierre décrochera avec ce film le droit de jouer le remake à venir des aventures de  Bisounours …

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

6 Commentaires

  1. C’est cela la nouvelle dictature. Pas de discrimination, l’envahisseur ne doit pas être nommé, ni gêné par les indigènes xénophobes, islamophobes, homophobes, socilalophobes, hollandophobes, sarkophobes…………

    • On est envahi par les autistes ?

      Bref, cette prof de lycée catholique a trop lu l’évangile de St Mathieu, le comble. Plus bisounours, tu meures :

      « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

  2. On notera le courage de Christophe, parent d’élève, qui anonymement prend à parti dans un article une enseignante dont le site donne complaisamment le nom.
    On notera aussi le courage de l’auteur qui s’il se permet de donner le nom de l’enseignant ne signe même pas ledit article. Peut-être est-ce là la marque de votre prétendue « réinformation »?

    Mme Guilloppé-Pierre a un avantage certain sur vous… elle connaît très bien son métier et ne se limite pas au jugement à l’emporte-pièce. Autre qualité certaine, elle amène à réfléchir des élèves, quand vous vous complaisez dans la critique à peine digne de piliers de comptoir.

    Yann Guyomard, enseignant au lycée de Ste Anne d’Auray.

    • Contrairement aux petits chouchoux qui gagnent leurs galons sans esprit critique, les autres, y compris les parents, n’ont pas droit aux faveurs de vos syndicats ou des gouverneux… et il est donc plus prudent de rester « discret ». N’est ce pas dans ce pays qu’on a vu des agressés se retrouver en prison, des « prieurs » arrêtés?
      Alors épargnez-nous votre courage à 2 balles, Môssieur le professeur : à nos âges, nous n’avons plus besoin de donneurs de leçons gratuites.
      Et expliquez-moi en quoi cette fumisterie relève de l’Histoire ou de la géographie, déjà!!!

      • En droit ce que vous faites porte un nom : de la diffamation. Ce n’est ni glorieux et encore moins courageux…
        Que ce soit dur pour vous de l’admettre c’est une chose.
        Que vous vous serviez des « syndicats » ou des « gouverneux » pour justifier votre position c’est juste parfait pour illustrer votre argumentation de pilier de comptoir.

        Quant au rapport entre HG et ce projet, cherchez tout seul à éducation civique (enseignée par les professeurs d’HG) et au programme de 5ème s’y référant. Vous prétendez donc critiquer le travail d’une personne sans savoir quel est ce travail et le fond à travailler.

        Franchement votre commentaire est une illustration parfaite de ce que les sites de « réinformation » peuvent produire de plus insensé.

      • Je réponds une 2nde fois puisque le modérateur a cru bon de ne pas publier la réponse précédente :
        Vos propos ne témoignent pas d’une analyse sensée mais plutôt à l’emporte pièce, à peine digne de ceux d’un pilier de comptoir : « gouverneux », « syndicats » etc… Les cliché ont la vie dure chez vous!

        Quant au rapport avec l’HG, cela témoigne de votre méconnaissance de l’éducation qui associe HG et éducation civique. Je vous laisserai chercher par vous-même le programme de cette matière pour le niveau 5ème… vous comprendrez alors sans doute les raisons de ce film.

        Avant de vous lancer dans une critique si peu constructive soit-elle, vous devriez quand même au moins savoir de quoi vous parlez. Vous venez de prouver qu’il n’en était rien.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés