Vers des radiations massives à Pôle emploi ?

A LA UNE

06/06/2015 – 09H00 Rennes (Breizh-info.com) – Pôle emploi a annoncé mi-mai qu’il généraliserait ses équipes de contrôle des chômeurs. Le but est de détecter ceux qui ne feraient pas les efforts suffisants pour rechercher un emploi. Ces équipes comprendront 200 équivalents temps plein. Ils seront répartis selon le nombre de dossiers à traiter dans chaque région. Ils devraient être  mis en place entre août et septembre.

La procédure sera de contacter chaque chômeur en lui adressant un questionnaire, puis par téléphone. Eventuellement il sera convoqué si des doutes subsistent sur la réalité de ses efforts de recherche d’emploi. Testé à la Rochelle, Toulon, Manosque ainsi qu’en Haute Normandie, le dispositif a donné lieu à la radiation effective de 13.4% des chômeurs contrôlés  à la Rochelle, soit un sur sept, 6.5% à Toulon et Manosque, soit 1 sur 15, et moins de 5% en Haute-Normandie.

Nombre de chômeurs craignent que cette généralisation n’entraîne des radiations massives. Elles seront susceptibles de recours gracieux auprès du directeur d’agence. En cas de refus, il pourra être fait appel au médiateur de Pôle emploi ou enfin au tribunal administratif. Un entrefilet paru dans Le Canard Enchaîné du 3 juin n’est pas spécialement rassurant à ce sujet là : « et pourtant Hollande garde de fortes chances de gagner son pari d’inverser la courbe. Si on ajoute les 100.000 nouveaux contrats de travail aidé aux 60.000 stages de formation supplémentaires annoncés le 1er juin par François Rebsamen, plus un brin de croissance, plus un zeste de radiations de Pôle emploi, le tour devrait être joué car en douze mois la progression devrait s’élever à 170.000 nouveaux chômeurs« . Or l’Etat n’arrive pas à occuper tous ses emplois aidés. La croissance, même quand elle est là, est totalement insuffisante pour au moins ne pas détruire d’emplois. Reste la variable d’ajustement que serait le nombre de radiations de Pôle Emploi.

En plus, ce serait avec un mobile socialement acceptable. En effet, à mesure que la France s’encalamine dans la crise, la vindicte populaire s’élève contre les « assistés » qu’on désigne aux Français. Ce sont, notamment, ces chômeurs qui ne cherchent pas d’emploi, pauvres bougres coincés dans un système kafkaïen et au nez desquels tant de portes ont été fermées. Surtout s’ils ne  sont pas ou peu formés – on préfère embaucher des manoeuvres étrangers dont les charges sont bien moindres – ou s’ils ont plus de cinquante ans et qu’ils se retrouvent exclus du marché du travail, condamnés à pointer au chômage jusqu’à leur retraite.

Pourtant, les assistés ne sont peut-être pas ceux qu’on croit. Selon les statistiques de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude, celle détectée à Pôle emploi représente 58.67 millions d’euros contre 3.42 milliards de fraudes fiscales. L’association Audit Citoyen, proche de la gauche, évalue quant à elle la fraude estimée à partir des chiffres de la Cour des comptes en 2010. Celle aux prestations sociales est estimée entre 2 et 3 milliards d’euros. La fraude fiscale  pèserait de 20 à 25 et la masse des avoirs  des Français à l’étranger plus de 80. Mais comme le fait remarquer un inspecteur du travail « il est plus facile de taper sur les chômeurs que sur les patrons de presse, les banquiers ou les énarques« .

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés