L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, c’est maintenant ou jamais (3ème partie)

A LA UNE

01/01/2016 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Une crise économique mondiale renverrait probablement le projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes aux calendes grecques. Cette échéance est lointaine, espérons-le. Mais il pourrait y en avoir de plus proches.

Le trafic passagers de Nantes Atlantique a plus que doublé (+ 108,6 %) en quinze ans, de 2000 à 2014, passant de moins de 2 millions à plus de 4 millions. Or cette augmentation ne s’est faite sans augmentation du nombre d’atterrissages et de décollages. Il a même légèrement baissé (- 3 %). Pendant cette période, le nombre de passagers a augmenté tous les ans sauf trois, le nombre de mouvements d’aéronefs a baissé tous les ans sauf quatre.

Explication principale de ce paradoxe apparent : les compagnies aériennes ont appris à mieux maîtriser leur taux de remplissage. Ce mouvement résulte notamment de l’arrivée de nombreuses compagnies aériennes à bas coûts (Ryanair, easyJet, Vueling, Volotea, Hop!, etc.) au cours des dernières années. Elles représentent à présent près de la moitié du trafic passagers de Nantes Atlantique (et la quasi-totalité de sa progression)

Malgré ces progrès, Nantes Atlantique paraît en retard sur ses homologues britanniques. À Bristol, Newcastle, East Midlands, Belfast et Liverpool, déjà cités ici, les mouvements d’aéronefs sont moins nombreux qu’à Nantes-Atlantique. Bristol traite à peu près 50 % de passagers en plus mais compte 5 % de mouvements d’aéronefs en moins. À Liverpool, le nombre de passagers est inférieur de 10 % mais le nombre de mouvements l’est de 25 %(1).

Si les taux de remplissage sont moins élevés à Nantes qu’ailleurs – peut-être parce que les compagnies aériennes soutiennent le projet de Vinci – cela ne peut avoir qu’un temps. Le modèle économique des low-cost repose en partie sur des taux de remplissage élevés. Mais aussi sur l’utilisation d’un seul type d’avion ; ainsi, Ryanair n’utilise que des B737-800. Si le trafic baisse sur une ligne, il n’est pas possible de remplacer un gros avion par un petit. La seule modulation possible est de supprimer la ligne. Les variations du trafic peuvent donc être brutales.

Or les perspectives commerciales se dégradent. D’une part, la clientèle des vols de loisirs va souffrir de la baisse quasi inexorable des retraites. D’autre part les vols à destinations du Maghreb et du Moyen-Orient risquent d’être affectés par la situation géopolitique. Un décrochage pourrait intervenir assez vite. La encore, les partisans du projet de Vinci Airport savent que le temps jouent contre eux et que le seul moyen d’écarter le danger serait d’ouvrir au plus vite un chantier « irréversible ».

(1) Ces chiffres bruts incluent mouvements commerciaux et mouvements non commerciaux (vols militaires, aéro-clubs, etc.). Ils ne donnent qu’une indication de tendance et ne permettent pas de calculer des taux de remplissage précis. À Bristol, en réalité, le nombre de vols commerciaux était supérieur de 8,5 % à celui de Nantes Atlantique en 2014.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

7 Commentaires

  1. La baisse des vols touristiques vers le Maghreb et le Moyen-Orient serait une bonne chose économiquement. Le développement des vols low-cost a un effet dépressif sur l’économie régionale : pour un touriste étranger qui vient passer des vacances en Bretagne via Ryanair, trois ou quatre fois plus de vacanciers de l’Ouest s’en vont dépenser leur argent à l’étranger. Ce que les partisans du projet de NDDL oublient de rappeler, cela va de soi.

  2. L’analyse est fausse et subjective!!! Oui les retraites baissent inexorablement, mais le nombre de retraités pour les années à venir explose !!!
    Les classes moyennes notamment utilisent de plus en plus l’avion aussi! L’explication vient de l’évolution naturelle de la société du 21eme siècle, des nouvelles technos, de l’uberisation, de la modernisation des avions, des infrastructures, de la concurrence accrue des compagnies, de la propension des jeunes issus de pays développés à travailler de plus en plus à l’étranger, de tellement d’autres paramètres…
    A titre d’exemple personnel, je viens de faire Noël à New York en famille grâce à un billet d’avion à 360€ aller retour au départ de Paris pris sur un nouveau site internet très prometteur, avec une grande compagnie! Et un logement loué sur Airbnb!
    Sur place, mon forfait téléphone incluant Data a l’étranger à 20€/mois m’a guide dans mes déplacements à pied, en métro, en Taxis moins chers, mes visites, m’a fait des découvrir des restos, des lieus magiques: un vrai compagnon de voyage qui m’a fait gagne du temps, évite des galères et même fait des économies!!!
    C’est ÇA l’Avenir, découvrir le monde en le rendant plus accessible.
    Libre que ça ne plaise pas à certains, mais que ceux là ne laissent Pas croire qu’ils sont la majorité, car il est même inutile de le dire tellement c’est faux!!!
    Pour le risque de baisse des vols au Mghreb en rapport avec l’actu, là aussi mauvaise analyse: oui des événements peuvent freiner l’activité: cela n’est pas une nouveauté!! On pourrait parler de l’Egypte ou de la Tunisie: on en parlait déjà il y a 10 ans, 15 ans!!!
    Et justement, le nouvel aeroport permettra aux compagnies d’offrir de nouvelles destinations et donc d’accroître leur activité!!!
    Vraiment, la, il faut arrêter de dire n’importe quoi!!!! Je suis quasi certain que cette mauvaise analyse provient du collectif de « pseudo citoyens » oppose à l’aéroport: c’est ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied et prouver vivre hors de son temps! Comme nos politiques, la chronologie des médias, les lobbies du cinéma…. Et Toutes ces activités qui n’ont pas su s’adapter à l’ère numérique pour diverses raisons…

    • Euh… excusez-moi, mais si les retraités n’ont plus les moyens de partir, qu’est-ce que ça change qu’ils soient plus nombreux ??? Votre enthousiasme de néophyte est sympathique mais à côté de la plaque. Vous avez pu vous rendre à New York pour 360 euros, parce que les ventes de billets étaient inférieures aux prévisions et que certaines compagnies ont dû brader leurs sièges. Cela s’est déjà vu dans le passé (je le sais, j’en ai profité moi aussi !), et ça n’a jamais duré longtemps : les compagnies ont supprimé des vols pour ramener l’offre au niveau de la demande à des prix rémunérateurs. Votre expérience n’annonce pas davantage de voyageurs mais au contraire moins de vols. Ah ! et puis ce n’est pas un nouvel aéroport qui créerait des destinations ! Un nouvel aéroport signifierait que les mêmes voyageurs partiraient de là au lieu de partir d’ici, un point c’est tout.
      Comme vous dites justement, il faut arrêter de dire n’importe quoi.

      • Il n’y a pas que les retraites qui n’ont pas les moyens qui augmentent!!! Et vous vous permettez de dire que je suis néophyte?!!!
        Si il n’y a pas davantage de vols internationaux c’est parce qu’il n’y a pas encore suffisamment de fréquentation : or cette derniere explose! Alors évidemment que oui, il y aura de nouvelles destinations! Sans compter l’influence économique et touristique d’un plus grand aeroport sur la région Ouest qui les favorisera!!!
        Et on pourrait parler d’autres destinations, comme l’Islande, la Russie, par exemple. des vols qui accueilleraient aussi des étrangers prêts à venir découvrir notre région! Si vous saviez le nombres de russes qui viennent en Espagne par exemple.
        Quand à votre théorie sur les vols du Maghreb, c’est totalement faux!
        On peut cette fois aussi parler de ´lEspagne en exemple: allez vous recommander d’interdire la frontière à l’Espagne pour empêcher les français d’y aller en voiture pour dépenser leur argent car cela n’amène pas autant d’espagnols?!!!
        Quand à mon expérience, comme vous dites, c’était un coup de chance de trouver des billets bradés pour les vacances de Noël !!!
        Et comment Oser dire cela: « Ah ! et puis ce n’est pas un nouvel aéroport qui créerait des destinations ! Un nouvel aéroport signifierait que les mêmes voyageurs partiraient de là au lieu de partir d’ici, un point c’est tout. »: cela s’appelle avoir une vision bien simpliste des choses!!! Si vous ne voyez que cela, comme paramètre , et Bien en effet à quoi bon en faire un autre?!!!!!! Permettez moi vous éclairer un peu: Si vous n’êtes pas néophyte, alors vous savez que la fréquentation augmente et sera même accélérée par la propre création d’un aeroport (logique élémentaire) Si vous n’êtes pas néophyte, alors vous devez savoir que ce n’est absolument pas le seul paramètre dont il faut tenir compte. Si vous n’etes pas néophyte, vous n’auriez pas la naïveté d’affirmer solennellement qu’un un nouvel aeroport ne créera pas de nouvelles destinations. Ah on ne parle pas de Tokyo ou Papeete! Ah on ne compare pas non plus avec 2 aéroports espagnols, pour garder l’exemple. On parle de notre cas.
        Au risque de vous étonner, je suis écologiste, progressiste peut-on dire! Légumes dans jardins, tri des déchets, solaire, aérothermie…. Aussi génial que l’avion, oui Monsieur! Cet aeroport sera un modèle écologique, il deviendra même un exemple pour d’autres ! Jusqu’au jour où on fera des avions propres ou, qui sait, une capsule propulsée dans un tube et alimentée par le solaire et l’éolien: 2 prototypes sont déjà en chantier! J’aime l’avion car il va vite, comme le temps et le progrès: il en fait donc partie. , tout comme on parle déjà d’autonomie énergétique domestique sans moins de 10ans. Sans compter le domaine de la santé, etc: la encore plusieurs paramètres!!!Le monde évolue vite, et accélère même! L’Avion et d’autres grands projets justifiés doivent continuer, au sacrifice parfois d’écologie. Car dans le cas contraire on freinerait le Progres, Ecologique inclus! Beaucoup de gens n’en ont pas conscience, sans les en blâmer pour autant bien sûr. Alors à l’heure où tout va très vite, pour ma part, je considère qu’un nouvel aeroport est une formidable opportunité pour la région dans laquelle je vis…

  3. encore une très mauvaise analyse: ce que vous dites la s’appelle: du protectionnisme!!!!
    Ça fera plaisir au FN mais c’est totalement absurde!
    C’est d’autant plus ridicule que les locaux, qu’ils partent à l’étranger ou en France, ne dépenseront pas leur budget vacances dans leur propre région!!!
    Et c’est justement un argument pour proposer de nouvelles lignes, vers les USA par exemple, pour que des touristes étrangers soient tentés de découvrir notre belle région sans s’arrêter pas Paris!!!!
    Enfin, c’est se voiler la face sur les opportunités en terme d’emploi, d’économie, ds tourisme pour notre région et ce, à court, moyen et long terme!!!

    • Et vous croyez que si aucune compagnie ne propose de vol direct Nantes-USA, c’est parce que les avions décolleraient de Nantes Atlantique et non de Notre-Dame-des-Landes ? Ah ! zut, Air Transat exploite un Nantes-Montréal, donc ça ne doit pas être à cause de ça… Eh ! non, bien sûr, c’est que le marché n’est pas suffisant. S’il l’était, les nouvelles lignes auxquelles vous aspirez auraient déjà été créées.
      Le discours en faveur d’un nouvel aéroport cherche à nous faire rêver : NDDL, ce serait des vols directs entre Nantes et Tokyo, Los Angeles, Sydney… C’est juste de la publicité mensongère ! Déplacer l’aéroport ne créerait ni un voyageur ni une ligne de plus. Le croire, c’est une fois de plus comme vous dites : se voiler la face.

      • Vous oubliez un paramètre fondamental et élémentaire, outre celui de l’augmentation remarquable de la fréquentation: la démographie!
        Et pas uniquement en France!
        Bien sûr que nous n’aurons pas des lignes vers Sydney ou Tokyo à court ou moyen terme (vous prenez des exemples extrêmes!) Mais rien n’interdit de l’imaginer à (très) long terme non plus. Et il y a bien d’autres destinations bien plus proches qui prennent de l’ampleur et seraient tout à fait crédibles au départ de NDDL!!! Avec des effets économiques réciproques! Sans vous manquer de respect, l’incrédulité de vos propos reflète l’altération produite par la force de vos convictions: le déni de la réalité! Encore un exemple: vous osez dire qu’on va seulement « déplacer » l’aéroport »: ah c’est juste le déplacer d’un point à un autre?? JUSTE ÇA REEELEMENT?? Ce n’est pas sérieux de croire cela…
        Vous parlez d’Air Transat, vous auriez pu parler aussi de Volotea, qui propose des vols une partie de l’année vers l’Espagne ou la Corse. Parieriez vous que ces compagnies demain offrent des vols à l’année, voire aussi de nouvelles destinations?? N’est ce pas l’objectif de toute entreprise, développer l’activité??? Encore un paramètre élémentaire…
        Et la demande, avec le seul grand aeroport derniere génération dans le Grand Ouest, elle augmentera bien!!!
        Et ne venez pas dire que des compagnies suppriment des vols faute de demande : la encore il n’y pas toujours qu’une raison mais bien plusieurs: la concurrence, les déboires d’Airfrance, les cours monétaires, et tellement d’autres!!! La réalité est bien plus exhaustive.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés