Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Demandeurs d’asile. En Bretagne la facture des CADA s’élève à près de 14 millions d’euros

22/02/2016 – 06h30 Bretagne (Breizh-info.com) – En 2015, ce sont près de 14 millions d’€ au bas mot qui ont été dépensés par l’Etat pour accueillir des demandeurs d’asile dans les CADA des cinq départements bretons. Et ce sans compter les prestations sociales et l’hébergement des migrants qui n’ont pu trouver place en CADA, et sont donc hébergés dans les hôtels ou chez des tiers.  Cet argent permettrait pourtant, par exemple, de financer les repas de cantine sur une année scolaire pour 26 800 élèves du premier degré de l’académie de Rennes (sur 330 000), soit presque la totalité des plus modestes. Cela pourrait aussi permettre de financer environ une semaine de repas (soit 5 repas) pour l’intégralité des 598 308 élèves du premier et second degré recensés sur 2013-2014.

La préfecture de la région administative Bretagne a déterminé le 27 novembre 2015 la dotation globale de fonctionnement (DGF) à verser aux deux structures d’accueil pour demandeurs d’asile – regroupés en un seul CADA (centre d’accueil de demandeurs d’asile) géré par l’association Coallia – dans les Côtes d’Armor. En effet, à partir de novembre, 35 places supplémentaires avaient été créées par l’association suite à une autorisation préfectorale afin de tenter de faire face aux flux grandissants de demandeurs d’asile vers un département rural du nord de la Bretagne jusqu’alors relativement épargné.

cada22

CADA des Côtes d’Armor

 

En tout, ce sont très exactement 1.351.056, 59€ qui ont été versés par l’Etat pour 2015, dont un supplément de 43.731.59€ pour les 35 places ajoutées sur les deux derniers mois. Les CADA des Côtes d’Armor comptent à ce jour 195 places ; d’autres pourraient être ajoutées au cours de l’année 2016. Le CADA de Saint-Brieuc a été créé en 2002 et étendu en 2004. Celui de Lamballe a été créé en 2006 et étendu en 2013 ; tous deux ont été regroupés dans une seule structure – un CADA départemental – depuis. Celui-ci loue des logements essentiellement dans les communes de Saint-Brieuc, Lamballe, La Poterie et Maroué pour loger les demandeurs d’asile. Via la DGF, l’Etat paie les loyers des appartements loués par le CADA.

La somme versée par l’État pour l’accueil des demandeurs d’asile dans les Côtes d’Armor en 2015 – soit 1,35 million d’euros – reste relativement modeste par rapport aux autres départements bretons. En Loire-Atlantique, ce sont 4,8 millions d’€ qui ont été alloués en 2015, En Ille-et-Vilaine, presque 3,3 millions d’€ ont été versés la même année ; dans le Morbihan, ce fut un peu plus de 2 millions d’€ et enfin dans le Finistère c’est un peu moins de 2,3 millions d’€ qui ont été alloués à cette fin.

En 2015, la Loire-Atlantique compte 6 CADA pour 542 places, l’Ille-et-Vilaine, 399 (sans compter la cinquantaine de places créées récemment à Redon et Martigné-Ferchaud ). Le Morbihan a 238 places de CADA, le Finistère 276 (dont 66 créées en 2015), et les Côtes d’Armor 195 places. La Loire-Atlantique représente donc un tiers des places disponibles sur les cinq départements de la Bretagne, et l’Ille-et-Vilaine un quart. En tout, cela fait 1650 places dans les CADA des cinq départements bretons – mais cela ne représente pas l’ensemble des demandeurs d’asile qui sont en Bretagne ! En effet, les capacités d’accueil des CADA sont insuffisantes bien qu’elles ne cessent d’augmenter. Ainsi, dans le Morbihan, seuls 60% des demandeurs d’asile du département sont hébergés en CADA, et en Loire-Atlantique à peine un tiers.

cadaB5 (1)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Demandeurs d’asile. En Bretagne la facture des CADA s’élève à près de 14 millions d’euros”

  1. Marie Martin dit :

    Il vaut mieux élever des cochons, le cout est moindre.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Sociétal

« Nous les Blancs étions minoritaires dans ma cité. Je suis revenu en Bretagne pour être avec mes semblables ». Ils ont voté RN..et ils expliquent pourquoi

Découvrir l'article

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

Sociétal

65% des habitants de Bretagne craignent d’être cambriolés cet été – comment se prémunir contre les cambriolages ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Patrimoine

Qui fût Alan Barbetorte, dont la sculpture sera inaugurée le jour de la commémoration de la bataille de Saint Aubin du Cormier, le 28 juillet 2024 ?

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

Local, Social

Les communes rurales bretonnes attirent de nouveaux habitants : un dynamisme toutefois freiné

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les conséquences de la révolution française et du 14 juillet 1789 en Bretagne

Découvrir l'article

Economie

Bretagne administrative : Une économie régionale toujours dynamique au premier trimestre 2024

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine, QUIMPER

Quimper. Un dimanche breton pour clôturer le Festival de Cornouaille 2024

Découvrir l'article

Economie, Local

Carquefou (44). La Chambre régionale des comptes évoque « Une situation financière confortable mais un pilotage défaillant des investissements »

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky