I soldi Corsi. Une monnaie locale corse en circulation en septembre

A LA UNE

18/04/2016 – 04H00 Bastia (Breizh-info.com) – La Corse va se doter d’une monnaie locale I Soldi Corsi, dès le mois de septembre 2016. Cette décision a été prise sur une initiative de l’association Corsica Prumozione (choisie par l’Agence de développement économique de la Corse), et annoncée, lors d’une conférence de presse le mercredi 13 avril 2016. Elle est lancée dans le cadre de l’économie sociale et solidaire ; il existe déjà 20 monnaies locales en France et 5000 dans le monde. Une première expérimentation sera menée d’abord sur le Grand Bastia, puis dans toute l’île de beauté à partir de 2017.

L’object ? Favoriser le commerce de proximité. « 1 Soldi Corsi vaudra 1 Euro €, pour dynamiser l’économie locale, renforcer l’identité locale, faire de l’éducation populaire en permettant aux citoyens « de se réapproprier les questions d’argent » explique Paul-Marie Pierinelli à nos confrères de Corsenetinfos. « C’est un outil qui booste l’économie locale puisqu’elle favorise le commerce de proximité et incite les gens à dépenser sur place. Il faut savoir que l’euro tourne, selon des statistiques nationales et européennes, environ 2 fois et demi, sur le marché local. Les monnaies locales, déjà disponibles, tournent entre 8 et 10 fois, c’est-à-dire que l’argent reste sur place et circule uniquement sur le territoire entre les particuliers, les commerçants et leurs fournisseurs. Ainsi, l’argent ne dort pas sur un compte bloqué, il ne part pas sur le continent ou à l’étranger et ne se perd pas dans des opérations de spéculation. Il est utilisé dans le commerce et l’artisanat local, dans le cadre également d’institutions et d’associations. L’obligation de dépenser cette monnaie sur place donne automatiquement un coup de fouet à l’économie locale. »

Le projet étant validé, désormais, des billets édités vont être mis en circulation ( 5 billets différents de 1, 2, 5, 10 et 20 soldi corsi) et des bureaux de change installés, en octobre prochain. Puis viendra le temps du paiement électronique en monnaie corse. A noter que les billets auront huit points de sécurité (supérieur à l’euro) et qu’une pièce en or sera frappée, en exemplaires limités. « Les billets seront mis en circulation après avoir obtenu toutes les habilitations nécessaires auprès de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution). Cet organisme, qui régule la monnaie en France sous l’égide de la Banque de France, donne une garantie. Lorsque nous éditerons une somme en soldi corsi, nous aurons l’obligation de bloquer, en garantie, la même somme en euro. Quoi qu’il arrive, que ce soit les citoyens, les commerçants ou les fournisseurs, tous auront la garantie de retrouver leur argent. » indique Paul-marie Pierinelli.

L’usage de cette monnaie sera limité dans un premier temps pour les produits locaux et les commerces de proximité, en attendant d’analyser les résultats sur le terrain.
 
En Bretagne, il n’existe à ce jour aucune monnaie locale unitaire, mais plusieurs monnaies ; Heol, en Pays de Brest, la Maillette, en Pays de la Rance, Le Galléco, en pays de Rennes, SoNantes, à Nantes, la Sardine en pays de Concarneau. D’autres sont en projet, à Lorient, à Ploërmel, à Vannes, à Morlaix. Certaines d’entre elles (elles sont toutes alignées sur l’euro) perdent de leur valeur au fil des mois, afin d’inciter le consommateur à les utiliser.
Toutefois, elles n’intéressent au final que peu de consommateurs sur le plan local. Selon Wikipedia, pour 55 prestataires en pays de la Rances, quelques dizaines d’utilisateurs seulement. 380 à Brest. La faute à des monnaies qui apparaissent plus commerciales qu’identitaires sans doute. Et pourtant, dans de nombreux secteurs, les initiatives poussent pour battre sa propre monnaie – des initiatives souvent coûteuses – tandis que certains rêveraient d’une seule monnaie locale, bretonne celle-ci, circulant dans les 5 départements historiques.

Au Pays Basque, la monnaie eusko rencontre en effet nettement plus de succès, grâce son implantation régionale. De quoi donner des idées à Jean-Yves Le Drian et aux conseillers régionaux de Bretagne ?

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés