Rennes. Mobilisation contre le transport des animaux vivants ce lundi 29 août

A LA UNE

29/08/2016 – 05H45 Rennes (Breizh-info.com) – Lundi 29 août de 12h à 14h une mobilisation contre le transport des animaux vivants sur de longues distances se tiendra place de la Mairie à Rennes. Un happening symbolique avec pour objectif de  sensibiliser les passants.

Cette action – qui sera reproduite dans 40 pays du monde et dans plusieurs villes de France – est organisé à l’appel de CIWF, une organisation dédiée au bien-être des animaux de ferme . Le mot d’ordre commun est : « Des animaux, pas des marchandises ».

CIWF – Compassion in World Farming – demande l’interdiction des transports d’animaux vivants hors de l’Union Européenne et une limitation à 8 heures de transports pour les bovins, ovins et caprins. (et 4 heures pour les volailles).

« Les transports  intra communautaires posent de nombreux problèmes, comme nous l’avions dévoilé la semaine passée avec l’enquête sur le transport des veaux non sevrés.   Mais c’est quand les animaux sont exportés au-delà des frontières de l’UE que l’on trouve les plus mauvais standards de bien-être animal durant le transport, la manipulation et l’abattage des animaux. Chaque année, plus de trois millions d’animaux sont exportés des pays membres de l’UE vers des pays tiers. Et ce chiffre est en augmentation. Une partie de ces animaux n’atteignent jamais leur destination – ils meurent en route. » expliquent les organisateurs de cette mobilisation.

La France ne respecte pas la réglementation européenne

Les exportations françaises de bovins vers la Turquie ont dramatiquement augmenté, passant de 2 367 en 2014 à 81 113 en 2015. Sur la même période, le nombre de bovins français exportés vers le Liban a doublé, de 12 383 à 23 355. En Juillet 2015, le ministre de l’agriculture français Stéphane Le Foll a publié son plan de soutien à l’élevage français.

Un des volets de ce plan porte clairement des objectifs d’expansion des exportations, avec une augmentation de 10 M€ des fonds dédiés à  la promotion à la fois des exportations d’animaux vivants et de la viande, et la création d’une plate-forme « France Viande Export » pour faciliter des partenariats économiques durables avec les pays importateurs. La Turquie a clairement été identifiée comme l’un des axes de développement.

Pour Aurélia Greff, porte-parole de CIWF France « Nous sommes à un moment charnière, avec la France qui se prépare à promouvoir et intensifier ses exportations : nous devons redoubler nos efforts contre les transports sur de longues distances. ».

Une vidéo, publiée par CIWF le 17 août et réalisée à partir d’extraits filmés par deux associations allemandes (AWF et TSB), s’inscrit dans le cadre d’une campagne plus globale sur l’acheminement des animaux de ferme.

CIWF a dévoilé récemment qu’en 2015, plus d’1.3 million de veaux âgés de seulement quelques jours ont transité en Europe, souvent en provenance de France, 2eme exportateur de veaux en Europe. Ceci, en conformité avec la loi française, qui impose que les veaux soient âgés de plus de 10 jours pour être transportés, mais pas avec la réglementation européenne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le programme complet des test-matchs d’automne 2021

Après un début de saison consacré aux championnats nationaux (Top 14, Premiership, mais aussi un Pro 14 qui ne...

Taxes, amendes, carburant..Le racket fiscal des automobilistes en une infographie

Alors que les autorités s'apprêtent à sortir à nouveau le chéquier public pour permettre à une partie des Français...

2 Commentaires

  1. C’est le vingtième anniversaire du cargo UNICEB dans l’Océan Indien, entraînant la mort de plus de 67.000 moutons, brûlés vifs ou noyés. CIWF a aussi dénoncé les exportations de bovins, dont de nombreux veaux non-sevrés, vers la Turquie, la France étant le premier exportateur d’Europe, bloqués sans eau, ni nourriture à la frontière. La réglementation européenne n’est que théorique, comme pour la vivisection, et d’autres associations sont spécialisées dans la défense de cette multitude de victimes innocentes du productivisme agro-industriel:
    AFAAD, L214, OABA, PMAF-WELFARM, VIGILANCE-HALLAL. Soutenons leurs actions et signons leurs pétitions en ligne, c’est le minimum que l’on puisse faire face à ces atrocités, car c’est un cortège d’horreurs en continu.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés