Notre-Dame-des-Landes. Quand démarrera l’opération « César 2 » ?

A LA UNE

12/09/2016 – 06H00 Nantes (Breizh-info.com) – On connait le discours de Manuel Valls à propos de la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Un exemple pris lors d’une conférence de presse à Brest : « Quand un projet est utile, il faut savoir le mener tranquillement, sans la moindre provocation, mais avec constance, cohérence et courage » (Libération, 19 décembre 2014). Pas question pour lui de faiblir. Dans un entretien accordé à L’Express (24 août 2016), à la question « La ZAD de Notre-Dame-des-Landes sera-t-elle évacuée ? », il répond : « Elle devra l’être. L’ordre républicain et le choix démocratiquement exprimé par les habitants de la Loire-Atlantique en faveur de l’aéroport doivent s’appliquer. »

Parler vite et fort présente parfois des inconvénients : on inquiète l’adversaire. Si bien qu’aux coups de menton du Premier ministre, les zadistes répondent par une mobilisation générale. En prévision de l’offensive de la gendarmerie, les militants anti-aéroport ont lancé une formation « Prêt-e-s à défendre la ZAD ? » Au menu : « Connaitre ses droits » en garde à vue, « formation aux premiers secours » en cas de blessures ou encore « course d’orientation » sur la « zone à défendre » pour en connaitre tous les recoins. Ces enseignements seront donnés chaque week-end, jusqu’au 8 octobre, date d’une nouvelle grande « mobilisation » contre le projet d’aéroport (Le Figaro, 3-4 septembre 2016). Mais les zadistes construisent également des lignes de défense avec notamment des hangars « qui serviraient de point d’appui en cas de tentative d’expulsion, pour l’accueil de personnes venues en soutien, pour le stockage de matériel, pour l’organisation de réunions » (Ouest-France, 31 août 2016).

On souhaite donc bien du plaisir à Manuel Valls. Il ne peut pas oublier qu’à l’automne 2012, alors qu’il était ministre de l’Intérieur, sa tentative d’expulsion des zadistes  – baptisée pompeusement « opération César » – avait échoué. Cette fois la partie risque d’être beaucoup plus compliquée car les zadistes recevront des renforts dès que les gendarmes entreront en action.

B.M. 

PS – Vinci ne peut pas se permettre de faire l’impasse sur la construction de l’aéroport. Le groupe de BTP a besoin de grain à moudre. Selon le cabinet PWC, au premier semestre 2016, Vinci a réalisé un chiffre d’affaires de 17,619 milliards d’euros, soit un recul de 2,6% par rapport à la même période de 2015.

Mais, consolation, le résultat net du groupe, pendant le premier semestre 2016, a atteint 920 millions d’euros, soit une progression de 12,3%  (Le Monde, 02 septembre 2016).

Photo : galerie collective – NON à l’aéroport NDDL/Flickr
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

12 Commentaires

  1. Ce projet d’Aéroport qui pouvait se concevoir il y a 50 ans est aujourd’hui inutile et financièrement mal venu quand les caisses sont vides et que d’autres très gros chantiers sont néanmoins en cours. Un moratoire serait la solution la plus raisonnable. Mais les habitants de Loire Atlantique ont voté pour, direz-vous. Certes, mais sans connaître le dossier, notamment son réel coût financier puisque les infrastructures routières et ferroviaires n’ont pas été prises en compte. Mais surtout, pour avoir enquêté sur les motivations des votants, il faut savoir que ce sont surtout les Seniors qui se sont déplacés voter … pour que l’on vire les Zadistes et non pas pour la construction d’un nouvel Aéroport !

    • Vous faites de la pure spéculation. Certainement que des gens ont voté oui pour faire évacuer les zadistes tout comme d’autres ont voté non pour des raisons aussi stupides!
      Et ce Sue vous dites est faux: ce projet a peur etre 50 ans, mais il a évolué, encore heureux!!!
      Il est tout aussi faux de dire qu’il sera coûteux: il ne coûtera lorsque rien au contribuable et meme, c’est la meilleure solution pour Ca lui coûte le moins possible! Des infrastructures, que soit NA ou NDDL, il en faudra dans tous les cas de figure, tant pour des raisons démographiques que de freQuentation aeroport! Voyez donc deja aujourd’hui comme c’est sature et imaginez sans 10 ans!!!
      Arrêtons les mensonges, svp, II n’y a rien de plus insupportable de voir tenter manipuler l’opinion….
      Et restons sur le sujet: une eborme majorité des citoyens ne veulent plus des zadistes: la moindre des choses serait de respecter ses compatriotes …

      • C’est à partir d’où qu’on est local ?
        Les communes ayant voté le plus pour le OUI ne voient jamais l’ombre d’un Zadiste.
        Les communes qui doivent les supporter (dans les deux sens du terme) au quotidien ont voté NON.
        Voilà les faits et non des fantasmes.
        Quant à l’évolution du projet, ah ça, oui, il a évolué. D’aéroport du GO, il est devenu aéroport du 44. Merci les Finistériens, les Vendéens pour vos impôts !
        Non mais vraiment… Une centaine de péquins dans la boue qui empêchent une multinationale comme Vinci et l’Etat français de faire un aéroport et vous pensez que le projet est bien mené ?
        C’est bien joli de reprocher aux Zadistes mais à un moment, il faut simplement reconnaître que ce projet est mal mené par des incompétents. Tout simplement.
        Savoir se remettre en question et ne pas rejeter la faute systématiquement sur les autres, voilà le début de la sagesse.
        Sinon, vous êtes au courant de la sécheresse de surface en 44 ? Ça va ruisseler dans pas longtemps. Ça, plus le prix du pain. Et les élections. Plus quelques autres petites problématiques de société. Si l’expulsion ne se passe pas, elle ne se fera pas.
        Et à part ça, il y a les Chantiers de l’Atlantique qui sont dans une perspective trouble. Ça fait un moment pourtant qu’on sait que STX à des problèmes. Elle a prévu quoi la CCI ?

      • Ma franchement An vous faites preuve d’une surprenante mauvaise foi!
        Dire que cela prouve que le projet est Mene par des incompétents est absurde! C’est l’Etat qui n’a pas fait son devoir en tant qu’Etat de De droit si les zadistes sont encore la!!!
        Aussi vous vous trompez, je vous fais le pari que fin 2017 il n’y aura plus de zadistes! D’ici la fin de l’année je doute un peu plus, mais encore!
        Et oui, les communes avoisinantes ont voté non, cela n’empêche pas pour autant qu’ils ne veulent plus des zadistes et si vous êtes informé vous le savez pertinemment!!!!!!!

      • Ah… l’Etat est incompétent… mais pas AGO, la CCI, l’administration locale ? Point de vue intéressant. Certainement fondé sur une profonde objectivité, n’est-ce pas ? Absolument pas par intérêts et/ou relations personnelles.
        Sinon, j’ai bien dit « supporter » en ce qui concerne les Zadistes. Mais comme vous êtes incapables de nuances ou de subtilités, cela vous échappe. Pour ce qui est d’affirmer des réalités fantasmées, là, vous êtes fort. Combien d’heures avez-vous passé dans les communes autour de la Zad ? Et avec combien de résidents, de toutes catégories, avez-vous échangé pour être si convaincu ?
        Bref.
        En attendant, AGO et la CCI, avec leurs jolis costumes, leurs déjeuners d’affaires et leurs 70 d’heures de travail par semaine (ce sont des êtres supérieurs certes mais on va y inclure les déjeuners et les übers, parce que les pauvres choux, forces vives de la Nation, aimeraient tellement voir grandir leurs enfants) se font enfler comme des imbéciles par des paysans et des simili-clochards. Là voilà la réalité. Et à les entendre, les soi-disantes forces vives de la Nation qui font tourner l’économie (et on voit avec quel résultat depuis 40 ans, mais c’est vrai que de nos jours, on ne trouve plus d’employés valables, n’est-ce pas ?), elles semblent avoir bien besoin de beaucoup de subventions, en tout cas elles pleurnichent pour les avoir, pour espérer continuer à faire du business. Dommage que ces grands hommes d’affaires qui se lèvent tôt le matin n’aient pas une seconde à eux. Comme ils savent faire des plans comptables (quoi que…), ça serait intéressant qu’ils comparent combien ils paient d’impôts, combien ils touchent de subventions et combien coûtent les Zadistes à la société.
        La réalité de ce pays en crise, ce n’est pas à cause d’une centaine de simili-clochards qui squattent un bout de campagne boueux. Pas seulement des politiques non plus. C’est à cause de ceux qui travaillent dans les CCI. Le milieu entrepreneurial français est, dans sa majorité (quelques arbres exceptionnels cachent la forêt malade), d’une profonde médiocrité, sans la moindre imagination et capacité à se projeter dans l’avenir. Et pour ce qui est de concept philosophique et juridique comme « État de Droit », n’en parlons pas, ils sont totalement, ridiculement incultes. Ce qui n’est peut-être pas pour rien dans leurs médiocrités en affaires. Mais c’est vrai que quand on travaille 70h par semaine, on n’a pas trop le temps de lire des livres, ou de parfaire une activité manuelle ou sportive. Ou de prendre une heure à méditer combien de ces 70h servent vraiment à quelque chose ?
        Ce projet est minable. Porté par des minables. Et va minablement échouer dans la boue de Notre-Dame-des-Landes. Et on aura perdu des années, des millions à cause de l’entêtement d’une CCI qui vit sur un passif (en gros les Chantiers, Airbus et le foncier de l’Agglo nantaise), de plus en plus fragile.
        Les élites ont les opposants qu’elles méritent.

      • Voilà que vous révélez bien votre personnalité, An!
        Alors tout le monde est incompétent, ajoutons la justice tant qu’on y est!
        Oh! Ne vous en faites pas sur qui je côtoie et comment!
        Vous voulez la réalité? Je vais vous la donner, comme je l’ai déjà fait et cela s’est déjà vérifié.
        La réalité, c’est qu’il est urgent et nécessaire de prévoir l’avenir- ce sont les arguments phares du derniers rapport. Si NDDL n’est pas la meilleure solution, il est trop tard maintenant: NDDL est aujourd’hui le plus pertinent et le moins coûteux, il est voulu par quasi tous les élus, les CCI, la majorité des citoyens, et la justice a rejeté tous les recours, sans exception. La voilà la réalité.
        On pourra toujours débattre ensuite sur les profiteurs, opportunistes et autres lobbies et fruits pourris.
        La réalité, c’est que l’Etat n’a plus le choix: il va évacuer la ZAD car;
        -les zadistes ont été trop loin
        – les riverains et voisins sont exaspérés
        – tout le département est exaspéré
        – les forces de l’ordre sont exaspérées.
        – si il ne fait rien, c’est le risque d’un conflit civil, c’est ce qui se passera en cas d’inaction. Et meme si c’était pacifique, ce serait extrêmement dangereux, explosif…
        Voilà la réalité! L’Etat n’a plus le choix, au pied du mur.
        L’Etat doit faire un geste fort pour rétablir son autorité: l’actualité recente l’a encore montré: un manifestant perd un œil, un policier manque de brûler vif… Il a trop laissé faire. L’attitude totalitaire et violente des zadistes, leurs menaces, n’ont rien arrangé: ils s’enterrent eux meme! L’Etat, par son inaction, est responsable de cette escalade, tout comme dans d’autres domaines…
        La réalité, c’est qu’on va assister à des violences, initiées par les zadistes, qui vont définitivement perdre leur crédibilité. Le projet se fera et si ce n’est peut être pas le meilleur, c’est à cause des zadistes et de l’Etat avant tout.
        Il est amusant de voir comment les antis se jettent sur le moindre commentaire en leur faveur les yeux fermés, comme les propos du patron d’Air Caraïbes. Qui affirme que l’aéroport perdra 20% des vendéens- ce qui est absurde- alors que NDDL augmentera de 15% sa zone de chalandise! Leurs œillères les dessert, leur fait perdre en crédibilité, tous comme leur acharnement judiciaire, leur comportement totalitaire, leur véhémence!
        Vivement que tout cela se termine!

      • La réalité, c’est aussi que les forces de police ou militaires sont épuisées.
        La réalité, c’est aussi que les citoyens n’ont pas envie de voir un déchaînement de violence contre des Zadistes quand d’autres catégories de la population les exaspèrent bien plus.
        La réalité, c’est que le modèle de société qui correspond au projet est condamné à plus ou moins long terme.
        La réalité, c’est que les pros n’ont aucune vision de la société et ne voit que par l’économie.
        La réalité, c’est qu’aucun territoire ne se gère comme une entreprise. Elle est là, l’erreur fondamentale.
        La division, les rancoeurs, les violences viennent de ce projet. Ce sont donc les promoteurs qui en sont à l’origine. Qui sont responsables.
        Pas de projet. Pas d’opposants. CQFD
        Et comme ce projet est inutile… Puisqu’il y a déjà un aéroport…
        Enfin, vous qui êtes un promoteur actif et attendant des répercussions professionnelles, quand allez-vous enfin parler de la vraie nature du projet: le foncier.
        L’aéroport est un prétexte. C’est l’aménagement du territoire qui est en jeu. Sur une logique de développement démographique. Le voilà le génie des dirigeants: plus de monde = plus d’activités économiques = développement.
        En se moquant du bouleversement des structures sociales.
        Une vision de boutiquier.
        Nantes est déjà une ville has-been. Remplie d’anciens Parisiens, losers, ayant échoués dans la densité urbaine. La voilà la réalité, c’est une ville ayant perdue son caractère.
        Elle va vite s’effondrer. Beaucoup de réalisations des 15 dernières années sont extrêmement fragiles. La population ne peut plus assumer un tel poids d’impôts locaux.
        Structurellement, la fête est finie depuis 10 ans à Nantes. Mais certains camés aux bétons ont perdu les pédales. NDDL, avec toutes les infrastructures périphériques qui ne sont pas définies, et encore moins budgétisées, va ouvrir un gouffre.
        Suffise qu’il y ait le moindre grain de sable chez STX, Airbus ou Total et tout peut s’écrouler très vite.

      • Ah parce que vous trouvez que l’Etat gère ses fonctions comme une entreprise, vous?!! Si c’était le cas, on aurait compte bon nombre de faillites!!!
        Votre raisonnement est extrêmement erroné!
        Savez vous que Nantes est la 3eme ville a exploser démographiquement? Vous voulez quoi: empêcher les gens d’y venir?!
        Vous savez que l’aéroport va exploser en freQuentation et qu’il est urgent et nécessaire de prévenir? Vous voulez quoi: que les gens ne prennent plus l’avion?!
        Vous voulez quoi: qu’on attende que ça déborde pour traiter le probleme comme nos politiques savent si bien le faire, plutôt que d’anticiper?! (Bel exemple de gestion calamiteuse en »entreprise » au passage!)
        Zt non, je n’ai aucun intérêt professionnel à ce que le projet se fasse : je pense à mes enfants, a l’avenir de ma Region, a l’évolution de l’économie, l’emploi, le transport, la démographie exceptionnelle, l’éducation même.
        La réalité, il faut l’assumer, savoir anticiper.
        Pour les investissements induits, que ce soit NDDL ou NA, c’est la même chose! Regardez Chevire!
        Mais résumons: l’avenir nous dira bientôt qui voit le mieux la réalité;)

      • Lisez ce qu’en dit Jean Paul DUBREUIL, Président d’AIR CARAIBES, dans OUEST FRANCE de ce jour 19:9:2016 :
        « L’aéroport de Nantes n’est pas saturé …/ …Il sera éloigné des 20% des passagers du Sud Loire …/;;; Projet bâti à une certaine époque et les données ont changé …/…Dans le contexte actuel on va dépenser beaucoup d’argent pour quelque chose qui n’est pas techniquement obligatoire …/… ça va faire des travaux certes mais c’est raisonné à courte vue  » . Il sait de quoi il parle, lui.

      • AHAHAHAHAHAH! Oui j’ai lu cet article, et il ns avéré que je connaissais déjà son avis! Vous seriez bien naïf de ne pas croire qu’il défend ses intérêts!!! Quand certains s’expriment pour, vous remettez en cause les propos, et quan d’iOS vont dans votre sens, vous adoubez sans réfléchir!
        C’est excellent et tellement représentatif!!!
        Mais dites moi, savez vous aussi qu’Airfrance a exprimé (timidement) son avis?! Savez vous que Les Échos, à travers des articles sur le sujet, révèle une position contre?!! Curieux?

  2. Vous évoquez le point de vue de Vinci: pourquoi ne pas évoquer aussi celui des zadistes?!
    Ils ne sont plus dans la désobéissance civile: au delà de refuser de se soumettre à la loi, ils s’opposent au vote des citoyens et -pire encore- ils s’opposent au fait qu’une écrasante majorité des locaux exigent leur expulsion, et ce qu’ils soient pour ou contre l’aéroport!
    On est donc bien face à une attitude totalitaire intolérable dans notre pays: c’est pour cette raison que l’Etat n’a plus le choix!

  3. citoyens

    dans cette histoire soyons honnete,on a d’un coté un groupe d’une centaine de personnes punky anarcho bien fatigués de cette lutte et des habitants nantais par milliers qui sont inquiet d’un prochain crash sur leur tete.à noter que la piste 03/21 n’ est plus aux normes internationales IFR d’apres la dgac.par consequent je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée de construire cet aéroport qui passera au dessus de quelques champs et vaches au pire .le point positif dans tout ca !cela permettra aux zadistes de prendre l’avion plus rapidement,ils pourront y aller en velo, en roulotte,à pied. ils meritent comme tout le monde des vacances bien tranquilles.vivre dans la boue,ne pas se laver tous les jours,dormir dans des arbres et se prendre des coup de matraque c’est pas tres fun tout de meme.bons chers occupants prenez des vacances comme déde et odette.vous verez que le club marmara de majorque est super confort.
    bonnes vacances la vie est courte faut en profiter.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés