Bretagne. Un ancien préfet aurait « oublié » de déclarer ses revenus

A LA UNE

19/11/2016 – 10H00 Paris (Breizh-info.com) – Ancien préfet de Bretagne puis des Pays de la Loire, Jean Daubigny a été placé en garde à vue pendant plusieurs heures ce jeudi  17 novembre 2016. Soupçonné de fraude fiscale, ce haut fonctionnaire, proche de Manuel Valls, aurait « oublié » pendant plusieurs années de déclarer ses revenus.

Faut-il y voir une nouvelle manifestation de « phobie administrative » ?  Comme Thomas Thévenoud, l’éphémère secrétaire d’État au Commerce extérieur (PS), et son épouse actuellement poursuivis pour avoir omis de déclarer leurs revenus en 2012 et l’avoir fait en retard pendant plusieurs années,  Jean Daubigny et sa femme sont soupçonnés de fraude fiscale.

L’enquête fait suite à une plainte déposée au début de l’été par  Bercy auprès du parquet de Paris. Ouverte en août, l’enquête préliminaire aurait établi que le couple n’aurait pas déclaré leurs traitements – sa femme est directrice d’école –  pendant plusieurs années consécutives et n’aurait pas payé d’impôts fonciers  malgré plusieurs relances. Les investigations portent sur la période 2011-2014, non couverte par la prescription, mais des « oublis » récurrents auraient été établis sur une durée plus longue.

Estimé au départ à plus de 150 000 €,  le préjudice pour l’État, pourrait en réalité s’avérer plus important. L’ancien préfet aurait semble-t-il payé des arriérés, mais pour un montant jugé insuffisant par les magistrats du parquet de Paris. Les policiers enquêtent également sur un éventuel traitement de faveur dont aurait pu bénéficier Jean Daubigny.

Énarque, Jean Daubigny a été notamment conseiller technique au cabinet du président de la République François Mitterrand (1988-1991). En 2006, il devient préfet de la zone de défense Ouest et préfet de région Bretagne, avant d’être nommé préfet de la Loire-Atlantique et de la région des Pays de la Loire en juillet 2009.  Au retour de la Gauche au pouvoir, il est nommé directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Manuel Valls  en mai 2012 avant d’être nommé  quelques mois plus tard, le 19 décembre 2012, préfet de Paris, poste qu’il occupera jusqu’à sa mise à la retraite le 1er avril 2015. Jean Daubigny est officier de la Légion d’honneur et officier de l’ordre national du Mérite.

Après cette brillante carrière dans la haute fonction publique, Jean Daubigny  invoquera-t-il  à son tour pour sa défense une « phobie administrative » ?

Photo : Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

 

 

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

7 Commentaires

  1. En tant que préfet des Pays de la Loire, M. Daubigny, préfet étiqueté « de gauche » (il a été conseiller de Mitterrand à l’Elysée), incarnait l’alternance en succédant à un préfet étiqueté « de droite », M. Hagelsteen. Mais tous deux ont manifesté le plus grand zèle envers le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. L’un avait défrayé la chronique en se faisant embaucher par le groupe Vinci dans des conditions douteuses. Et voilà que l’autre ne payait pas ses impôts ! Alternance ou pas, la pensée unique sur le projet d’aéroport a de jolis défenseurs !

  2. Préfet de gauche de la plus belle espèce ….. Voleur et prévaricateur.
    Le tableau de ces fonctionnaires corrompus jusqu’à l’os est complété par son épouse directrice d’école.
    A vidanger en 2017 , avec l’eau des chiottes.
    Beurk !!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés