Election présidentielle. 52.809 votants pour l’expérience du jugement majoritaire

A LA UNE

28/04/2017 – 06h45 Paris (Breizh-Info.com) –  Du 11 au 23 avril, LaPrimaire.org ​a organisé, en partenariat avec le CNRS​, l’Université de Paris-Dauphine​, et l’Ecole Polytechnique, ​une expérimentation scientifique appelant les citoyens à voter autrement sur les 11 candidats officiels du 1er tour de l’élection présidentielle :

1. Tout d’abord, en utilisant comme mode de scrutin le “jugement majoritaire​”. Inventé par 2 chercheurs français (MM. Rida Laraki et Michel Balinski), ce mode de scrutin est scientifiquement connu pour traduire plus fidèlement la volonté des électeurs et corriger les défauts du mode de scrutin actuel dans la mesure où il permet aux électeurs d’évaluer chacun des candidats, indépendamment de ses concurrents,​ et de leur attribuer une mention (allant de “Très Bien” à “A Rejeter”) ;

2. Ensuite, en permettant aux citoyens de tester les avancées en vote électronique utilisant une urne électronique transparente et sécurisée​ basée sur la technologie blockchain​.

Une expérience de vote plébiscitée

Au cours de la période de vote, 52.809 votes ont été exprimés​, ce qui prouve l’intérêt des citoyens pour tester une nouvelle manière de voter . Par ailleurs, si 58% des votants ont déclaré qu’ils ne connaissaient pas, avant cette expérimentation, le jugement majoritaire, 95% d’entre eux ont indiqué, à l’issue de leur vote, qu’ils trouvaient ce mode de scrutin meilleur que le mode de scrutin actuel​. Le détail des résultats de cette expérimentation, notamment le classement des candidats au regard de leur profil de mérite et mention majoritaire, sera publié au cours de la semaine suivant le second tour de l’élection présidentielle afin de ne pas interférer, directement ou indirectement, avec l’élection.

Une seconde expérimentation débute

Fort de ce succès, les organisateurs de l’expérimentation proposent de poursuivre l’expérience du 27 avril au 7 mai. L’expérience consiste à proposer aux citoyens de se prononcer​, toujours grâce au jugement majoritaire et par un vote en ligne, sur les 2 candidats finalistes de l’élection présidentielle​.

Comment participer ?

II est possible de participer à cette expérimentation scientifique soit via Facebook, soit directement via le site de LaPrimaire.org. Les votes sont strictement anonymes ​: le système est conçu de sorte que personne ne puisse avoir connaissance du contenu des votes. Pour participer, c’est très simple, il suffit de se rendre sur le site dédié à l’expérimentation : https://www.jugementmajoritaire2017.com

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

2 Commentaires

  1. Cette « expérience » utilise le vote par internet sans réfléchir aux implications de ce choix.
    Le vote par internet est, par définition, totalement opaque : il est impossible de démontrer que les résultats correspondent bien aux choix des électeurs.
    Il est consternant que des chercheurs, de plus encouragés par le CNRS, oublient à ce point les indispensables conditions d’une élection démocratique.
    Pour mieux comprendre les enjeux, consulter la formation mise en ligne par l’Observatoire du Vote.

    • N’empêche que ce mode de scrutin est plus juste que l’actuel et à la sortie, le président serait vraiment celui accepté par un majorité de personne. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Je pense que cette expérience sert surtout à faire connaitre cette alternative, plus qu’à avoir des résultats reflétant le choix des électeurs, puisque de toute façon les résultats n’auront aucune incidence sur les élections.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés