Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Onde Migratoire #2 : Les ONG, complices des passeurs ? [Vidéo]

08/05/2017 – 05h45 Rennes (Breizh-Info.com) – Dans le dernier numéro de l’émission I-Média, Nicolas Faure – par ailleurs journaliste pour Breizh-Info – a signé sa deuxième chronique sur la crise migratoire. L’occasion de découvrir que les ONG récupèrent les migrants à quelques kilomètres seulement des côtes libyennes, favorisant l’augmentation du flux migratoire en direction de l’Europe…

https://www.youtube.com/watch?v=QD2KWMIbEpQ

La présentation trompeuse des médias dominants

Selon la plupart des médias, les ONG secourant les migrants traversant la Méditerranée sont de véritables anges gardiens. Mais tout n’est pas aussi simple…

L’hommage aux ONG récupérant des migrants dans la Méditerranée est unanime. Avec leurs immenses bateaux, ces ONG sont capables de récupérer plusieurs milliers de migrants par jour, en lien avec les navires militaires de l’opération Triton.
Mais la présentation des médias est trompeuse. Le grand public a l’impression que ces sauvetages ont lieu en pleine mer.

En visionnant les différents reportages réalisés sur le sujet, le téléspectateur a logiquement à l’esprit que les bateaux des migrants sont sauvés en pleine mer, quelque part entre la Libye et l’Italie. La réalité est pourtant différente.
En fait, les ONG récupèrent les migrants à quelques kilomètres seulement des côtes libyennes.
Durant leurs opérations de sauvetage, les bateaux des ONG sont presque collés au rivage !

Une proximité tellement étonnante que les autorités européennes ont récemment estimé qu’une collusion existait entre passeur et ONG. Puis, récemment, c’est un procureur italien qui a affirmé détenir des preuves de ces arrangements.

Les ONG, alliés objectives des passeurs et des esclavagistes ?

Arrangement mafieux ou non, cette récupération des migrants à quelques encablures du rivage africain a eu de graves conséquences.
Avec quelques kilomètres seulement à parcourir, les embarcations mises à disposition des migrants par les passeurs sont moins solides et plus surchargées qu’il y a quelques mois.
C’est même l’association Médecins sans frontières qui le reconnaît sur son site internet !
“Les imposants bateaux en bois de 2014 et de 2015 ont disparu et été remplacés par des canots pneumatiques peu coûteux et à usage unique, les passeurs présumant qu’ils seront inévitablement interceptés. L’état déplorable de ces bateaux a causé de nombreuses tragédies.”
Du coup, l’activité de passeur devient de plus en plus facile.
Cela tombe bien car le président du Parlement européen attend jusqu’à 30 millions d’Africains en Europe dans les années à venir.
Pour le moment, la route migratoire de Macron entre l’Afrique et l’Europe arrive en Libye et l’afflux est tel que l’esclavage est même rétabli dans ce havre de paix voulu par BHL !

Finalement, ces ONG sont peut-être parmi les créatrices de ce chaos migratoire qu’elle prétendent combattre… La bonté aveugle n’est pas toujours la meilleure des solutions pour résoudre un problème.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Onde Migratoire #2 : Les ONG, complices des passeurs ? [Vidéo]”

  1. Ludo22 dit :

    Bretons ne soyons pas impatients, les nôtres arrivent, gouvernement et ONG y travaillent.
    Vive l’ enrichissement !

  2. Nomizoé dit :

    “les autorités européennes ont récemment estimé qu’une collusion existait entre passeur et ONG”

    Si nos propres gouvernements et journaux n’étaient pas complices, les bateaux des ONG n’auraient pas d’autre choix que de renvoyer les naufragés bidons à leur point de départ, et les passeurs se trouveraient un autre métier. Il y a clairement une collusion entre la commission européenne, les gouvernements européens, toutes les télés, tous les journaux, tous ceux qui s’y expriment, tous les politiciens, etc. C’est une imposture générale. Ceux qui refusent de participer à la collusion n’ont pas accès aux médias.

    Évidemment, on n’est pas obligé de mettre tout le monde dans le même sac. Il y a d’un côté le gouvernement et les médias, qui cherchent activement à nous détruire, et qui se fichent ouvertement de nous en nous racontant des histoires qui ne tiennent même pas debout. Et d’un autre côté, il y a tous ceux qui trouvent simplement plus prudent de se taire. Mais on manque quand même de gens courageux pour dénoncer le gouvernement.

    Quoiqu’il en soit, tout le monde comprend bien que quelque chose ne tourne pas rond. Au départ, il y a deux ans, les gens qui débarquaient en Europe étaient censés fuir la guerre de Syrie. Mais on voit bien que la plupart sont des Noirs et qu’ils voyagent sans leur famille. Ensuite, on nous a dit qu’on les ramenait chez nous pour leur éviter de se noyer. C’est n’importe quoi.

    Ça signifie que l’objectif n’est pas de venir en aide aux populations du tiers-monde, mais d’installer des populations non européennes chez nous.

    Si on voulait aider les Africains, on irait les aider chez eux au lieu de les faire venir chez nous. Ça permettrait d’en aider plus pour le même prix, et ça nous éviterait de nous faire remplacer au passage. Si on décidait d’en faire venir quand même, on choisirait ceux qui peuvent réellement avoir besoin d’aide. On n’accepterait pas les aventuriers sexuels qui viennent par leurs propres moyens. Et on renverrait chez eux tous ceux qui prennent des risques en s’aventurant sur la mer sur des petits bateaux.

    Quand on observe ce manège absurde, il y a de quoi se poser des questions. C’est dur à admettre, mais ça confirme que les gouvernements occidentaux veulent détruire leur population européenne. C’est à dire qu’on a une petite clique à la fois anti-européenne, anti-russe, anti-Bachar-el-Assad et pro-israélienne, qui domine les pays occidentaux, et qui impose la politique d’immigration actuelle. Ils travaillent en collaboration avec toutes sortes de traîtres, de trouillards, de gauchistes, de conformistes, de carriéristes, et de techniciens bien intentionnés mais qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

    Pendant ce temps, la population refuse de voir que le gouvernement veut lui régler leur compte. Il y a bien quelques résistants nationalistes, mais ils viennent de se prendre une raclée dimanche dernier.

  3. Alain dit :

    La vidéo sur les déplacements de navire est très parlante.

    On note que ces navires ne vise que la cote libyenne, et non les autres rivages méditerranéens.
    Qui plus est, la zone se limite semble-t-il à la très petite région de Tripoli… soit disant soutenu par les Occidentaux.

    S’en même évoquer que oui, les navires semblent clairement attendre une “livraison”…!

    De là à penser que ces navires agissent comme une pompe aspirante, c’est plus qu’évident.

    Il conviendrait d’analyser plus en détail l’origine de ces personnes et les raisons réelles de leur départ, ce que personne ne fait pour l’instant (ce manque d’information est particulièrement criant)

    Le fait qu’il n’y ait que peu de femmes posent la question : où sont ces femmes et pourquoi ne migrent-elles pas?

    (A mon avis, les hommes sont plus sensibles que les femmes au champ des sirènes et les femmes peut-être plus courageuses pour résoudre les problèmes là où ils sont, c’est à dire chez eux!)

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Pierre Gentillet : « Nos campagnes sont des hangars à migrants »

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Immigration, Politique

Le Conseil de l’Europe communique sur “les discriminations linguistiques en Europe” en ne parlant… que des migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration clandestine. Le Conseil de l’Europe au secours des ONG pro-migrants

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍