11/09/2017 – 07h00 Berlin (Breizh-Info.com) – L’information provient des autorités allemandes et a été révélée par l’hebdomadaire Bild am Sonntag. L’État islamique disposerait de plus de 11 100 passeports syriens vierges.

Pas seulement l’État islamique

Des documents confidentiels du ministère de l’Intérieur allemand ainsi que de la police criminelle fédérale rapportent qu’une liste des numéros de série de ces passeports vierges a été rédigée par les enquêteurs. Des enquêteurs qui auraient aussi identifié les autorités ayant délivré ces passeports, qui sont par ailleurs parfaitement authentiques mais vierges de tout nom.

Un intérêt pour les faux documents d’identité de la part des terroristes islamistes qui n’est pas nouveau puisqu’au total, plus de 18 000 passeports syriens vierges auraient été dérobés auprès des différentes officines de l’administration du régime d’Assad. Il faut noter cependant que Daesh ne serait pas la seule organisation à détenir ces passeports.

Un travail compliqué par l’arrivée de migrants

Une autre donnée vient compliquer l’affaire pour le BKA (Bundeskriminalamt), l’Office fédéral de la police criminelle allemande. L’une de ses porte-paroles confie ainsi au journal Bild am Sonntag : « Les développements liés à la situation des réfugiés ont montré que les organisations terroristes exploitent l’occasion de faire passer des assaillants potentiels ou des sympathisants en Europe et en Allemagne sans qu’ils puissent être découverts ».

La crise des migrants ne facilite donc pas la tâche de la police qui est censée « faire le tri » entre les demandeurs d’asile effectifs et les terroristes potentiels profitant des flux migratoires. Un travail titanesque puisque l’Allemagne a accueilli depuis le début de la crise des migrants à l’été 2015 plus d’un million de réfugiés ou prétendus comme tels. Parmi lesquels de nombreux Syriens.

Le Bild am Sonntag rapporte également dans son article que les autorités allemandes en charge de l’immigration ont contrôlé 8 625 faux passeports au cours de l’année 2016.

Immigration et terrorisme

Plus généralement, cette nouvelle concernant les passeports détenus par Daesh ne contribuera pas à rassurer les services de sécurité des états déjà visés par des attentats islamistes. Rappelons notamment que plusieurs des assaillants djihadistes ayant commis les exactions à Paris en novembre 2015 (pour un bilan de 130 morts) détenaient des passeports syriens contrefaits.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine