Université de Rennes. L’imam de Brest diplômé par Edmond Hervé

A LA UNE

Le moment est tout à fait solennel. Voilà que l’ancien maire de Rennes Edmond Hervé remet un diplôme universitaire à Rachid El Jay. Mais quel cursus a donc accompli avec succès celui qui est désormais bien plus connu comme étant le sulfureux imam de Brest ?

Religion, droit et vie sociale

C’est d’un DU (diplôme universitaire) en « Religion, droit et vie sociale » qu’a été diplômé Rachid El Jay, qui se fait aussi appeler Rachid Abou Houdeyfa. 14 autres étudiants ont reçu le sésame le 19 décembre dernier. La remise des diplômes avait lieu à la faculté de droit de l’Université de Rennes 1. À noter que l’archevêque de Rennes Monseigneur D’Ornellas faisait également partie de la promotion dans laquelle se trouvait l’imam de Brest.

De la mosquée à la fac

C’est en 2015 que la « carrière » médiatique de l’imam de Brest a débuté. Il avait alors défrayé la chronique avec des déclarations chocs devant des enfants au sujet de son interprétation du Coran. Une manifestation organisée par les nationalistes bretons d’Adsav ! s’était ensuite tenue à Brest pour demander la fermeture de la mosquée Sunna dans laquelle officiait Rachid El Jay.

Une nouvelle polémique naîtra au printemps 2016 lorsque François Hollande, alors Président de la République, prétendra dans une interview que la mosquée Sunna avait été fermée. Ce qui n’était absolument pas le cas.

En parallèle, Rachid Abou Houdeyfa a fait l’objet d’une enquête préliminaire au sujet d’activités économiques prétendument confuses. Il sera ensuite relaxé.

Edmond Hervé, baron socialiste rennais

Parrain du master en question, c’est l’ancien maire de Rennes et ancien ministre Edmond Hervé qui a remis les diplômes aux lauréats. Une cérémonie décidément mondaine puisque le préfet de la région Bretagne Christophe Mirmand était aussi de la partie. Un préfet qui avait fait parler de lui il y a quelques temps au sujet des migrants installés en Bretagne.

Quant à l’objectif de ce diplôme, c’est la communication de l’Université de Rennes 1 qui résume les choses : « L’Université veut combattre l’ignorance pour garantir le vivre-ensemble ».

Maire de Rennes de 1977 à 2008, qui de mieux placé qu’Edmond Hervé pour incarner le vivre-ensemble local ? Lui et les équipes socialistes qui lui ont succédé à la mairie peuvent désormais savourer les fruits de leur travail dans la capitale de l’Ille-et-Vilaine. L’actualité se charge d’ailleurs de rappeler leur réussite en la matière régulièrement. Les « mineurs isolés », dealers et autres cambrioleurs rennais vont-ils, eux aussi, reprendre le chemin de l’école ?

Crédit photo : Wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Port d’armes. Un membre de l’ARPAC répond à Stanislas RIGAULT (Zemmour 2022)

Un membre de l'ARPAC répond à Stanislas RIGAULT au sujet d'une intervention récente concernant les Français qui cherchent à...

« J’ai pensé à me suicider » : un producteur de lait breton soutenu par la cellule « Réagir » ose parler

Crise du lait, accumulation de dettes... De nombreux agriculteurs rencontrent des difficultés sur leurs exploitations. Pour éviter de sombrer,...

5 Commentaires

  1. L’imam de Brest, n’est-ce pas cet individu qui disait, à un parterre d’enfants, que la musique pouvait les transformer en « porcs et en singes » ? Merci, monsieur tabac, vous avez dû beaucoup fumer, dans votre jeunesse…

  2. Une honte de plus pour la Bretagne. Cet imam aurait du être déchu de sa nationalité Française, et retour au bled. Coupable ou pas d’ailleurs, mais juste par principe de précaution. Mais tant que les Bretons continueront à voter socialos, la Bretagne n’est pas prête de redevenir Bretonne.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés