10/10/2015 – 19H15 Brest (Breizh-info.com) – « Il faut fermer les mosquées salafistes !». Devant  200 manifestants  (150 selon la police…) réunis ce samedi devant la mairie de Brest, Ronan Le Gall, porte-parole d’Adsav (Le Parti du peuple breton),  et Christine Tasin du mouvement Résistance républicaine, ont pris la parole pour exiger des autorités la fermeture de la mosquée Sunna, située dans le quartier très « sensible » de Pontanézen, où prêche l’imam Rachid Abou Houdeyfa.

Cette manifestation fait suite aux déclarations de ce dernier affirmant devant des enfants – la scène apparaît sur une vidéo – que « ceux qui écoutent la musique écoutent le diable (…) Ceux qui écoutent la musique seront engloutis et seront transformés en singes et en porcs (sic). Peu importe la musique elle est en quelle langue (sic). Dès que vous entendez des instruments, c’est Haram (ndlr : interdit). Celui qui aime le Haram, il sera avec Sheitan (le diable). Il faut choisir son camp. Videz vos téléphones et vos MP3 et remplacez par la meilleure parole qui est le Coran.

A l’appel de divers groupuscules d’extrême-gauche, quelques dizaines de contre-manifestants se sont rassemblés à proximité de la mairie, séparés des manifestants par un cordon de police. Hurlant leurs slogans habituels, les « antifas »  – qui de facto apportent leur soutien aux islamistes – affirment dans un tract « ne pas cautionner les propos de l’imam (sic)», mais se positionner « contre l’instrumentalisation raciste et islamophobe qui en est faite ». Subtilité de la dialectique…

 Photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

10 Commentaires

  1. Je suis venue, j’ai vu, …
    Lorsque vous avez des femmes voilée qui traverse la manif des anti mosquée, anti musulmans, anti imam, anti Pontanézen et que le mot d’ordre est : « chut, il ne faut rien dire », je me suis demandée ce que je faisais là !
    Gueuler par derrière c’est plus facile.
    Les mêmes manifestants que pour dénoncer la mosquée à Quimper.
    Bref, un rassemblement d’habitués qui s’ennuient chez eux.
    Quelques têtes de gondoles du FN brestois présentes, mais pas le boss, le normand Pennelle vaquait à ses occupations sans doute.
    « Quelques dizaines d’antifas », non pas vraiment, 150 de chaque côté !
    Personnellement, j’avais autre chose que de glander sur Brest par cette journée ensoleillée.
    Les musulmans sur Brest ont de beaux jours devant eux puisque électeurs de leurs protecteurs.
    NB : Brest est islamisée pour ceux qui en doutaient encore.

  2. Juste pour info : l’après midi, 2000 citoyens venaient sur la Place de la liberté à Brest, à l’appel de commerçants pour montrer le dynamisme de la ville avec toutes sortes de parapluies.
    Leurs préoccupations n’étaient pas les mêmes que celles des manifestants du matin !

  3. Cet imam s’est intéressé aussi au sort des femmes : « Rachid Abou Houdaya, imam de la mosquée de Brest, un tenant très rigoureux du port du voile : “si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là”.

    Les enfants sont embrigadés, les femmes emprisonnées, à croire qu’il est incapable de retenir la sienne sans faire usage de la force de la « tradition ».

    Les petits antifas, n’ont d’autre culture que la propagande de l’instant, l’histoire, même récente leur est inconnue, ils sont « padamagalmistes » parce que c’est l’air du temps. Leur espace de réflexion est coincé entre deux bulles de soda brun.

    Il n’est pas si loin le temps où la gauche des idées fumettes et le féminisme qui en découle jetaient à la volée, ce grand oppresseur qu’est le soutien-gorge. Acte politique du plus grand comique… peut-être une parodie de la version sans-culotte, au sens premier du terme, de la révolution française ?

    A Paris même fatigue. Cette tendance qui va de l’ouverture des frontières sans considération pour le peuple de souche au laxisme de la justice nous révolte. L’insécurité n’est plus qu’un argument politique.

    A l’Ile St Denis, ville du 9.3., Yann un policier a pris 2 balles dans la tête, son état est désespéré, tirées par un homme radicalisé en cavale et auteur de 30 méfaits. Les policiers vont manifester leur mécontentement :

    https://policeetrealites.wordpress.com/2015/10/10/video-concernant-yann-et-les-rassemblements-du-14-octobre-2015/

    Merci pour la défense de votre terroir.

  4. Cette manifestation est ridicule. Les adsav sont pour le droit du sang et il s’avère que des Bretons de souche sont déjà musulmans comme en témoignent les islamiste Le Guen de Nantes et Drugeon de Vannes. Ils comptent faire quoi ? Les virer ? Mais ce sont des Bretons de souche ! Leur délire anti-islam ne rime à rien.

    De deux, ils revendiquent la liberté d’expression pour eux mais veulent l’interdire pour des musulmans qui s’expriment dans un cadre privé. Dans une Bretagne libre, chacun sera libre de dire ce qu’il pense et d’avoir la religion qu’il souhaite ! Qu’est-ce que ça peut leur faire que des gens disent des âneries dans le cadre de leur religion ? Ils veulent reproduire le régime liberticide de la République à l’échelle de la Bretagne ?

    Enfin, ridicule cette guéguerre des mots qui consiste à changer « France » par « Europe » ou « Bretagne » par « France ». Les fafs sont des geeks attachés plus à leur vision du monde et leur bulle qu’à la réalité. En tout cas, ils font bien pitié : le degré zéro de la réflexion.

    • les islamiste Le Guen de Nantes et Drugeon de Vannes sont des traitres a notre communauté , des apostats , hors de breizh

      • Ils ne sont pas plus apostats que ceux qui trahissent la religion chrétienne celtique bretonne par leur athéisme d’essence républicaine ou leur néo-paganisme boche. Ils ne sont pas plus indignes d’être Bretons en défendant des règles de vie saines basées sur l’abstinence, le respect de Dieu ou la tempérance en matière d’alimentation ou de sexualité que les skins d’Adsav qui préconisent la chouille, la baise, la castagne et les tatouages à la manière des adolescents californiens à tout va, à l’encontre de la décence bretonne.

        Est Breton qui est de souche bretonne par sa mère ou son père et un Breton musulman ne vaut pas moins qu’un Breton athée ou néo-païen qui a trahi l’Église qui est pourtant le fondement primordial de la nation bretonne. Ne vous en déplaise, Frankiz !

        • vous exagérez sur les nationalistes d ADSAV soi-disant skins alors qu ils participent a la commémoration de l abbé Perrot un catholique forcené et que les trois quarts de l Emsav crachent sur sa mort et de fait sur la nation bretonne catholique et celtique

  5. Quelle image a donné Adsav,…. Ils sont visiblement plus passionnés par le décorum bonehead et obsédés par les neuneus antifa (« On entend plus chanter Clément Meric ») que par la Bretagne. Marseillaise et Gwen ha Du, paye tes indépendantistes…. Ca fait 10 ans qu’Adsav végète, alors même que le thème identitaire est fort en Bretagne, et que la situation migratoire ou que les dysfonctionnements de l’état parisien devraient permettre un bond en avant. Mais non. Quant on voit les gus qui sont passés par Adsav (ou y sont revenus), on comprend la médiocrité du truc.
    Il va peut être être temps de changer vos tribuns par des maîtres à penser, et arrêter de recruter vos forces vives chez les décérébrés du foot. C’est du gâchis de potentiel.

    • adsav n’a pas chanté la marseillaise. celle ci a eu lieue avant l’arrivée des militants d’adsav… quant aux « boneheads », je n’en n’ai pas vu…

Comments are closed.