Tribune libre. « Passer la vitesse à 80 km/h va t-il gêner les Parisiens, les habitants des villes ? »

vitesse

Le passage à 80km/h sur les routes secondaires a beaucoup de mal à passer. L’un de nos lecteurs nous adresse ce courrier en forme de coup de gueule, adressé à Édouard Philippe, Premier ministre. 

« Je suis prêt à l’impopularité » dixit Edouard Philippe, le Premier ministre. Quel courage politique !

Passer à 80 km/h va t’il gêner les parisiens, les habitants des villes ? On est d’accord, moins que les autre,s non ? Ils paraît que vos électeurs habitent là. Hasard.

J’habite Vannes une ville moyenne de 50 000 habitants. Pour espérer acheter son terrain et sa petite maison les classes moyennes et populaires ont dû accepter de le faire à 25, 40 kms. Tous les jours ils subissent ces distances, ces risques de perte de permis, ces amendes. Depuis le 1er janvier le prix du carburant a explosé.

On parle de fracture territoriale, de citadins « vainqueurs de la mondialisation » contre la France périphérique comme disent les éditorialistes. Sous couvert de prudence pour le moins contestable, vous l’aggravez cette fracture.

Au delà des amendes, ce qui est en jeu c’est la perte du permis. Quelques relâchements à 86 km/h et vous perdez votre permis. Les artisans, les chauffeurs professionnels, les représentants, les personnes loin des transports en commun peuvent ainsi perdre leur travail, avec toutes les conséquences financières et de couple que cela engendre.

Et puis j’ose aborder deux sujets qui paraissent lointains et qui ne le sont pas.

Où construit-on des logements sociaux pour les femmes seules, les migrants, les bénéficiaires des aides sociales? Surtout dans les centres-villes, pas en campagne. Je ne comprends pas que cela soit passé sous silence ou plutôt si car ce serait politiquement incorrect.

Construire une vie, une carrière, habiter dans un lieu où l’on se sent bien où l’on peut avoir à proximité les écoles, les commerces les loisirs, cela se faisait de mon temps par étape en mangeant au début de la vache enragée . Depuis peu avec la loi des 25% de logements sociaux on voit des gens qui n’ont jamais travaillé ni même habité en France loger dans des endroits de rêve qu’on n’osait pas envisager pour nous. Ils n’y subiront les 80 km/h qu’à dose homéopatique.

Enfin Macron s’est fait élire, entre autres, sur la chasse aux normes, l’esprit d’entreprise, l’envie de créer. Cela implique donc la baisse du sacro-saint principe de précaution. Que fait il? Il suit les associations où très souvent les femmes font le nombre et qui demandent toujours plus d’interdiction, qui brident, qui judiciarisent. Comment se passer d’elles quand on veut être bien vu dans les sondages et élus (elles sont 53% du corps électoral). Comment ne pas les caresser dans le sens du poil quand on est un média ? Les fameuses « ménagères de moins de 50 ans » qui sont devenues les « responsables des achats » attirent les publicitaires.

Monsieur le Premier ministre vous n’avez pas de souci à vous faire, votre électorat ne sera pas touché sinon positivement par votre 80 km/h.

On verra votre courage véritable dans quelques jours, par exemple à Nantes et à Notre Dame des Landes.

Et si cette limitation de vitesse en suspend n’était qu’un leurre pour amuser le beauf que je suis et jouer les gentils en la différant de quelques années ? Il me semble qu’il en avait déjà été question sous Hollande.

Jean-Claude Le Dantec.

Les points de vue exposés dans cette rubrique n’engagent que leur auteur et nullement la rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place. 

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Entièrement d’accord avec ces propos de bon sens. A part Paris et sa région, les autres villes Françaises n’ont pas toujours de grands axes routiers à proximité. Ils doivent se contenter des routes nationales mal entretenues et désormais de respecter une vitesse inférieure qui ralentira le trafic et surtout rallongera les temps de déplacements entre villes voisines par exemple 160 km à 90 km = 1h 45 et à 80 km = 2 heures….je croyais que le temps était de l’argent….Il faudra prendre le temps de trajet dans le temps de travail pour mettre d’accord les « pour » et les « contre » ! ou bien faire payer les amendes sur un parcours pour aller au travail par les entreprises….Mais aussi sachez que rouler à 80 km/h fait perdre la vigilance du conducteur et qu’il mettra plus de temps à s’arrêter donc de parcourir une distance fatale qu’un conducteur qui roule à 90 km/h qui doit être vigilant pendant sa conduite plus rapide. Vous verrez que le bilan ne sera pas meilleur à 80km/h qu’à 90km/h en matière d’accidents ! Ceux qui dépassent les vitesses autorisées aujourd’hui seront les mêmes qui dépasseront les nouvelles limitations de toutes façons. Ah oui, c’est vrai avec plus de radars (plus les mobiles privés) et la diminution de la vitesse = 3 fois plus de rentabilité dans les caisses de l’état ! Encore une fois la preuve que l’argent compte plus que la vie des administrés !

  • René Varenge

    Ca n’empêchera pas les tarés de la vitesse de rouler à 120 130 sur les petites routes

  • lamettrie

    Quant à la chasse aux drogués qui conduisent, elle est complètement oubliée !

  • ras le bol !!

    cela a toujours été, réduire la vitesse plutôt que de faire des travaux sur les routes, prenez la N 151 Nièvre Yonne, chaussée tellement déformée que vous deviez de votre route, bas cotés inexistants j’ai parcouru pendant mon travail 80 000 km par an j’ai constaté au fil des années des route toujours plus détériorées.
    alors sur la N 88 des dizaines de caricatures qui indiquent des morts, mais la route en 20 ans n’a jamais eu les travaux pour éviter cela. mais il faut mobiliser les gens contre un projet afin d’en faire incognito passer d’autres plus importants. mais avant tout il faut faire entrer de l’argent et enlever aux français le droit d’agir, j’appelle cela un gentil totalitarisme qui s’installe.

  • Armoricaine

    Un os à ronger pour détourner des problèmes et des violences liées à l’invasion mahométane.