14/01/2018 – 05h00 Nantes (Breizh-info.com) – Le quartier qui s’étend de la place Viarme à la tour de Bretagne regorge de bonnes adresses, notamment pour des repas bistronomiques, voire gastronomiques – citons notamment le Bistrot à Gilles (11 rue de la Bastille) ou le Dilemme (24 rue Jean Jaurès). Des restaurants qui font des formules le midi, mais où il faut prendre le temps de savourer les plats. Où manger cependant – bien et fait maison – si vous avez (relativement) peu de temps, notamment le midi ?

Le quartier ne manque pas de bonnes adresses, des tables de quartier aux petits prix et aux cuisiniers méritants. Citons déjà l’Aubette (12 place Viarme) – dont le patron est aux fourneaux et la patronne au comptoir. En semaine, il y a de la restauration le midi, avec les produits frais que le patron va chercher à Talensac ; le samedi, rien à manger, mais des horaires très étendus puisque l’Aubette ouvre dès six heures pour accueillir les brocanteurs qui déballent. Si l’on arrive tard – vers 14 heures – et qu’il n’y a plus de plat du jour, le burger maison mérite qu’on s’y intéresse… à pleines dents.

Plus bas vers le marché de Talensac, rue Jeanne d’Arc – entre l’église Saint-Similien et le marché, face à un portail qui est le dernier vestige de l’usine à gaz – on trouve le café Marmaille. Comme son nom l’indique, les enfants sont acceptés et ont même des jeux à disposition. La cuisine est fort simple – mais faite maison, le café propose le dimanche (11h-14h) une assiette d’huîtres avec un verre de muscadet, du pain et du beurre (8€).

Plus haut, au confluent de la rue de Bellamy et de la rue de Bel-Air, près du bar-tabac-presse, se trouve le Convivial (69 rue de Bel Air). Le cadre et l’accueil sont chaleureux, la cuisine simple, bonne et maison, les prix modérés. L’adresse est beaucoup partagée et la salle vite pleine : quand on arrive en plein coup de feu, il y a de grandes chances d’attendre si on n’a pas réservé (02.51.82.42.26).

A l’autre bout du quartier, au delà de la tour de Bretagne, on peut passer Chez les filles, 1 rue du Pont Sauvetout. « Comme son nom l’indique, Le Bar Chez Les Filles est principalement destiné aux femmes », trouve-t-on sur la toile ; le restaurant est aussi tenu par une équipe de femmes. Cela dit, ce n’est pas interdit aux messieurs, surtout s’ils savent se tenir. Et savourer les bons petits plats du midi. Ou le « cocktail des filles » à trois euros.

Et si on n’a pas le temps ? Retour place Viarme, dans la maison Paganelli (13 place Viarme), une épicerie fine qui vend des produits surtout corses et un peu italiens. Entre autres spécialités on y trouve des « spuntinu », c’est à dire des casse-croûtes et en l’occurrence des sandwichs, aux produits corses et italiens. L’occasion de partir avec un sandwich de (très) bonne qualité à prix modéré, voire d’autres bons produits corses.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photos : wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine