31/01/2018 – 14h00 Nantes (Breizh-info.com) – « Je constate aujourd’hui que les conditions ne sont pas remplies pour mener à bien le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes », avait déclaré le Premier ministre Édouard Philippe en sortant du Conseil des ministres (mercredi 17 janvier 2018). Explications fournies par l’intéressé : « Un tel projet d’aménagement qui structure un territoire pour un siècle ne peut se faire dans un contexte d’opposition exacerbée entre deux parties presque égales de la population. »

Mais il semble que ce sont les questions de maintien de l’ordre et de sécurité publique qui ont fait pencher la balance en faveur de l’enterrement du projet. Étant entendu que l’évacuation de la ZAD ressemblait fort à une opération longue, coûteuse et délicate.

C’est que qui ressort d’un article publié par Le Canard enchaîné (24 janvier 2018) : « Gérard Collomb a pesé de tout son poids pour obtenir l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le ministre de l’Intérieur a ainsi insisté auprès d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe sur le « risque représenté par l’évacuation » des zadistes. Il a aussi aligné une batterie de chiffres. Il faudrait, a-t-il avancé « mobiliser 25% des effectifs de la gendarmerie, chargée du maintien de l’ordre, soit 3 600 membres des forces mobiles, pour garder le chantier pendant toute la durée des travaux. C’est juste impossible. Imaginez qu’il y ait en même temps un attentat et un mouvement social : le pays ne serait plus contrôlable ! » Conclusion du premier flic de France : « Au-delà des arguments pour ou contre, l’argument principal, c’est celui de la sécurité. » Collomb n’est pas ministre d’État pour rien. »

Ce que confirme Gérard Feldzer, l’un des trois médiateurs : « Il n’était pas chaud pour cet aéroport car il était inquiet d’avoir à mobiliser des milliers d’hommes pendant toute la durée des travaux » (Le Figaro, mercredi 24 janvier 2018).

Tout le monde sait que le feu vert donné à la construction de l’aéroport aurait eu des répercussions immédiates. Le jour même, non seulement on aurait assisté à un rassemblement important de militants de tous poils hostiles au projet sur le site, mais encore des nifestations violentes auraient démarré à Nantes et à Rennes. Ce qui signifiait envoyer un nombre important de gendarmes mobiles à Notre-Dame-des-Landes et de CRS dans les deux métropoles bretonnes. Dans le contexte actuel de menace terroriste islamiste, trois fronts, c’est dur à gérer. Surtout pour une période indéterminée.

B. Morvan

Crédit photo : Galerie collective/Flickr (cc)
Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

10 Commentaires

  1. Oui, c’est pas étonnant. On savait déjà depuis un moment, que la décision serait politique, et non économique. Ceci met en lumière que ce n’est pas tellement l’influence des écolos, que la trouille du gouvernement face aux zadistes, et anarcho-gauchistes, qui a compté. C’est extrêmement grave, car tout le monde est prévenu: l’état est incapable de faire valoir le droit, face à la violence. Les bandes organisées violentes ont le champ libre. On peut s’attendre au pire.

    • Je vous rappelle que la violence a été à l’automne 2012, avec les bandes de CRS .
      Les zadistes ne font que se défendre.
      Y a pas de bandes organisées…au lieu de déverser des propos débiles , renseignez-vous, allez voir sur place et ne copiez pas les infos de certains journalistes….

      • Ah oui, tiens, se défendre?
        Personne n’est légitime à se « défendre » contre les forces de l’ordre, sauf à vouloir la révolution.
        Et se défendre en défonçant les vitrines à nantes, en incendiant la station de tram, en jetant des cocktails molotov? j’étais sur place, j’ai vu.
        Continuez si ça vous amuse, à écrire des âneries…

  2. Nos politicards se  »plient »(= baissent leur pantalon) aux exigences des casseurs!..
    Gérard Collomb craignait un attentat terroriste..mais c’est bien à cause de lui et de ses  »copains » si nous avons des  »attentats terroristes » en France actuellement..s’ils n’avaient pas laissé autant de musulmans dans notre pays,nous n’en serions pas là!

  3. Dans des cas identiques c’est l’Armée qu’il faut envoyer et les voyous(adjectif très,très gentil)ne feraient pas longtemps de résistance.Mais pour cela ;comme d’appliquer la loi dans les banlieues;il faudrait un gouvernement qui s’occupe de la France et des vrais Français.

  4. Peu importe quelle catégorie de forces de l’ordre, militaires, gendarmes et ou policiers…
    Personne n’est en mesure à l’heure actuelle de réunir de façon perenne, sur les plusieurs années consécutives nécessaires à la construction d’une telle plate-forme aéroportuaire, l’effectif qui s’impose.
    Les autres élus auraient du avoir le même sens des responsabilités avant de s’avancer ou alors il fallait le faire avant les attentats puisque c’était déjà dans les tuyaux.
    En attendant, il y a sûrement un manque de communication, de pédagogie, dans ce dossier car si Macron, Philippe ou Collomb prenait le micro des médias pour expliquer ça en y ajoutant aussi le dessous des cartes des magouilles de certains locaux qu’ils ne sont pas sans méconnaître, les gens verraient les choses autrement !!

    • Bien d’accord avec vous. D’ailleurs la CGT Vinci refusait de travailler à NDDL .
      Dans le « dessous des cartes des magouilles de certains locaux « , il y a ( entre autres ) les dérogations obtenues pour pouvoir contrer des lois qui faisaient obstacle au projet.
      Les politiques, les élus, font ce qu’ils veulent avec le droit.., alors il ne faut pas dire que le droit est bafoué par des squatteurs, il l’est bien avant par la clique pro-aéroport.
      Il y a bien pire que certains zadistes, ces « cols blancs » qui cherchent à mettre en place leur loi…

      • Et voilà…La trop classique iinversion des valeurs!
        Les coupables sont les victimes, et vice-versa.
        « les voyous sont les flics », « c’est l’état qui opprime »
        Vous êtes en plein délire, et bien entendu vous ne vous en rendez pas compte.
        Ce genre de déraisonnement peut tout justifier, même les pires horreurs.
        Continuez..vous irez loin!

Comments are closed.