Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Notre-Dame des Landes. Deux cabanes d’irréductibles zadistes détruites

Le jeudi 8 août au matin, deux cabanes construites en toute illégalité par des zadistes « irréductibles », c’est à dire opposés à tout contact avec l’Etat et toute installation dans un cadre légal, ont été détruite près de la RD81. Elles étaient situées sur les anciens lieux-dits l’Isolette et la Saulce.

Ces deux cabanes, non occupées, étaient construites en bois. L’une d’elles, la Saulce, située sur un carrefour stratégique, avait d’ailleurs échappé aux expulsions de 2018 ; par ailleurs, les forces de l’ordre ont aussi emmené la caravane d’un autre squatteur. Ces installations d’ « irréductibles » maintiennent une tension sur la ZAD, car elles se situent en marge – et souvent à l’encontre – des projets agricoles de ceux des zadistes qui ont décidé de travailler avec l’Etat et rentrer dans le cadre de la loi.

Les irréductibles de leur côté dénoncent une justice à deux vitesses : les cabanes des « enfichés », c’est à dire de ceux qui ont rempli des fiches nominatives et ont déposé des projets agricoles, ou de leurs amis, sont toujours debout, même si elles ont été bâties illégalement : « y’en a quand même encore un peu des cabannes (sic) sur la zad, évidement pas aux normes de l’etat de droit(e)… mais de cabanes d’enfifichés ou de leurs potes qui vivent sous le manteau, aucune n’est détruite ?! ». Les tensions entre zadistes ont déjà donné lieu par le passé à d’importants conflits et même à une forme de justice parallèle, entre réglements de comptes et séquestrations.

En mars dernier, trois cabanes dont une posée sur un étang ont été détruites par les forces de l’ordre ; elles étaient aussi habitées par des zadistes « irréductibles » et construites à l’est de la ZAD.

La précédente grosse opération d’évacuation des « irréductibles » avait eu lieu au printemps 2018. Elle avait concerné 40 des 95 « lieux habités » illégaux de la ZAD et s’était déroulée sur fonds d’importantes dissensions entre zadistes qui avaient choisi de mettre en place des projets agricoles et associatifs – aidés par des agriculteurs locaux et la Confédération paysanne – et ceux qui voulaient résister contre l’Etat jusqu’au bout.

Lors de cette opération, et sur la moitié est seulement, pas moins de 195 bennes de 25 tonnes de déchets divers – pneus, ferrailles, éléments de cabanes, palettes, vieilles voitures, détritus divers, gravats… ont été retirées de la ZAD par les entreprises de travaux publics. Démolir les cabanes de la ZAD revient à améliorer l’écologie de l’ex-futur aéroport nantais.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie

Notre-Dame-des-Landes : Vinci aurait pu se transformer en défenseur de l’environnement

Découvrir l'article

NANTES

L’aéroport de Nantes : toujours pas « saturé »

Découvrir l'article

Environnement, Local, NANTES

Notre-Dame des Landes : vers une nouvelle ZAD contre Total ?

Découvrir l'article

Local, NANTES

ZAD de Notre-Dame des Landes : quand les gauchistes se déchirent

Découvrir l'article

Local

La gendarmerie a débuté l’évacuation de la ZAD du Carnet

Découvrir l'article

Local, ST-NAZAIRE

ZAD du Carnet (44) : des zadistes convoqués pour vol, tensions entre les zadistes

Découvrir l'article

Politique

Notre-Dame-des-Landes : où se cachaient les « écolos » de l’UDB ?

Découvrir l'article

Environnement

ZAD du Carnet (44) : le préfet de Nantes fuit ses responsabilités, la mairie de Frossay agit

Découvrir l'article

Environnement

Pays de Retz. Ils veulent empêcher l’extension du Port Autonome au Carnet, des paysans se rebiffent

Découvrir l'article

Environnement

Notre-Dame des Landes : des cabanes détruites sur l’ex-ZAD

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍