Notre-Dame des Landes. Deux cabanes d’irréductibles zadistes détruites

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Le jeudi 8 août au matin, deux cabanes construites en toute illégalité par des zadistes « irréductibles », c’est à dire opposés à tout contact avec l’Etat et toute installation dans un cadre légal, ont été détruite près de la RD81. Elles étaient situées sur les anciens lieux-dits l’Isolette et la Saulce.

Ces deux cabanes, non occupées, étaient construites en bois. L’une d’elles, la Saulce, située sur un carrefour stratégique, avait d’ailleurs échappé aux expulsions de 2018 ; par ailleurs, les forces de l’ordre ont aussi emmené la caravane d’un autre squatteur. Ces installations d’ « irréductibles » maintiennent une tension sur la ZAD, car elles se situent en marge – et souvent à l’encontre – des projets agricoles de ceux des zadistes qui ont décidé de travailler avec l’Etat et rentrer dans le cadre de la loi.

Les irréductibles de leur côté dénoncent une justice à deux vitesses : les cabanes des « enfichés », c’est à dire de ceux qui ont rempli des fiches nominatives et ont déposé des projets agricoles, ou de leurs amis, sont toujours debout, même si elles ont été bâties illégalement : « y’en a quand même encore un peu des cabannes (sic) sur la zad, évidement pas aux normes de l’etat de droit(e)… mais de cabanes d’enfifichés ou de leurs potes qui vivent sous le manteau, aucune n’est détruite ?! ». Les tensions entre zadistes ont déjà donné lieu par le passé à d’importants conflits et même à une forme de justice parallèle, entre réglements de comptes et séquestrations.

En mars dernier, trois cabanes dont une posée sur un étang ont été détruites par les forces de l’ordre ; elles étaient aussi habitées par des zadistes « irréductibles » et construites à l’est de la ZAD.

La précédente grosse opération d’évacuation des « irréductibles » avait eu lieu au printemps 2018. Elle avait concerné 40 des 95 « lieux habités » illégaux de la ZAD et s’était déroulée sur fonds d’importantes dissensions entre zadistes qui avaient choisi de mettre en place des projets agricoles et associatifs – aidés par des agriculteurs locaux et la Confédération paysanne – et ceux qui voulaient résister contre l’Etat jusqu’au bout.

Lors de cette opération, et sur la moitié est seulement, pas moins de 195 bennes de 25 tonnes de déchets divers – pneus, ferrailles, éléments de cabanes, palettes, vieilles voitures, détritus divers, gravats… ont été retirées de la ZAD par les entreprises de travaux publics. Démolir les cabanes de la ZAD revient à améliorer l’écologie de l’ex-futur aéroport nantais.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

La gendarmerie a débuté l’évacuation de la ZAD du Carnet

La gendarmerie a annoncé avoir débuté l'évacuation de la ZAD du Carnet tôt ce matin, vers 6h45, afin de procéder à l’évacuation du site de...

ZAD du Carnet (44) : des zadistes convoqués pour vol, tensions entre les zadistes

La ZAD du Carnet, installée depuis le 31 août dernier sur l’ancienne île artificialisée du Carnet, près de Paimbœuf, pour s’opposer à un projet...

Notre-Dame-des-Landes : où se cachaient les « écolos » de l’UDB ?

Les dirigeants de l’UDB sont devenus écolos. Ils ne l’ont pas toujours été. En particulier lors de la « lutte » à Notre-Dame-des-Landes. Les militants de l’UDB...

ZAD du Carnet (44) : le préfet de Nantes fuit ses responsabilités, la mairie de Frossay agit

Depuis l’installation fin août de zadistes sur l’ancienne île du Carnet, près de Paimbœuf, où ils veulent empêcher une extension du port autonome qui...