Les habitants d’Ouessant sont invités à aller plus loin dans la transition énergétique de leur île en adaptant leurs consommations d’énergie dans le cadre d’un smart grid ou « réseau énergétique intelligent » et d’une expérimentation heures creuses – heures pleines établies en fonction des productions renouvelables de l’hydrolienne et des panneaux photovoltaïques.

Une rencontre est organisée ce jeudi 15 mars 2018 à 18h à la mairie d’Ouessant pour présenter à la population les projets et dispositifs à venir et échanger sur l’avenir énergétique de l’île.

Depuis plusieurs années maintenant, Ouessant a entamé sa transition énergétique. De nombreuses opérations ont été menées pour réduire les consommations d’énergie et développer la production d’énergie renouvelable. L’objectif retenu dans le cadre du volet Iles du Ponant de la Programmation Pluriannuelle de l’énergie (PPE) est d’atteindre 45% d’énergie renouvelable en 2023.

Les actions de réduction des consommations se poursuivent ainsi que le développement des énergies renouvelables mais, d’ores et déjà, des avancées techniques permettent d’accroître le bénéfice de ces actions en introduisant une « intelligence » dans la gestion de la demande en énergie et de la production d’énergie : un smart grid.

Cette réunion permettra de faire le point sur les dernières évolutions et d’expliquer les nouvelles étapes.

Depuis 2017, EDF-SEI (Systèmes énergétiques insulaires) a installé un stockage de l’énergie qui permet d’accroître le recours aux énergies renouvelables et de réduire les consommations de fuel de la centrale thermique qui produit l’électricité. Grâce à un nouveau logiciel de pilotage (Energy Management System), EDF-SEI dispose d’une meilleure maîtrise du réseau pour garantir l’alimentation malgré les variations des productions de l’hydrolienne ou des panneaux photovoltaïques. Une première centrale photovoltaïque sur la salle omnisport, réalisée par le SDEF, est opérationnelle depuis l’été 2017. D’autres implantations sont actuellement à l’étude. L’hydrolienne Sabella va retrouver le Fromveur à l’été 2018.

D’autres pistes d’énergies renouvelables sont à l’étude.

L’éclairage public a été rénové avec des équipements LED beaucoup plus performants. La possibilité de déployer des véhicules électriques entièrement alimentés en énergie renouvelable est à l’étude. Pour aller plus loin, le projet européen ICE réunit des partenaires français et britanniques autour du développement des smart grids ou « réseaux intelligents ». Deux sites pilotes ont été retenus : Ouessant et le campus de l’Université d’East Anglia, qui réunit 15000 étudiants près de Norwich.

http://gty.im/651008386

Pour Ouessant, SMART ISLAND vise à développer des briques technologiques permettant de mieux piloter les consommations et favoriser l’intégration d’une part croissante d’énergies renouvelables. Les fonds européens permettent le retour de l’hydrolienne Sabella dans le Fromveur et le développement de technologies innovantes. Cette expérimentation s’accompagne d’une étude sur l’évolution du consommateur d’énergie vers le « consom’acteur », c’est-à-dire la possibilité de devenir un acteur de sa consommation d’énergie en lien avec la transition énergétique.

Ce projet est piloté par le SDEF, accompagné par le bureau d’étude Keynergie pour la définition du smart grid en partenariat avec EDF SEI, gestionnaire du système énergétique, et Enedis, exploitant du réseau. Et l’AIP accompagne le SDEF pour le lien avec les îliens qui s’inscriront dans cette démarche, ainsi que par des universitaires britanniques. Basé sur une démarche de volontariat, la participation à l’expérimentation pourra permettre de bénéficier d’un diagnostic personnalisé, de conseils et d’équipements de pilotage des appareils. Dès la remise à l’eau de l’hydrolienne, une expérimentation sera menée par EDF-SEI, ENEDIS et l’AIP pour décaler les consommations sur les périodes de production de l’hydrolienne qui varient en fonction des marées ou des panneaux photovoltaïques.

Les heures creuses / heures pleines seront dès lors calées sur les marées et le soleil plutôt que sur des horaires fixes. Il sera donc possible de piloter les ballons d’eau chaude ou de programmer son lave-linge ou son lave-vaisselle pour privilégier l’énergie hydrolienne ou solaire. Dans le cadre d’Energ’Enez et en tant que Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV), l’AIP poursuit également ses actions autour de la rénovation énergétique de l’habitat, des économies d’eau, des appareils électroménagers performants et ses actions de sensibilisation de la population.

Un bilan de toutes ces actions sera fait le 7 septembre 2018 et se poursuivra par le mois de l’énergie sur Ouessant avec un programme d’animation et de sensibilisation.

Une exposition est en cours de création par le SDEF dans le cadre du projet ICE. Sa partie fixe sera installée dans les bâtiments du SDEF à Quimper pour expliquer les futurs énergétiques et les enjeux de la transition autour d’une maquette de l’île d’Ouessant grâce à la réalité augmentée. Une exposition nomade pourra se déplacer pour venir à la rencontre du grand public et sera inaugurée à Ouessant avant de partir vers d’autres îles, en Europe ou ailleurs, et vers les scolaires de tout le Finistère.

Les habitants intéressés pour participer activement à cette transition énergétique sont invités à venir en mairie ce jeudi 15 mars 2018 à 18h00.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine