Bernard Poignant va-t-il créer un SAMU pour le PS ?

A LA UNE

Bernard Poignant (PS), ancien député-maire de Quimper et ancien conseiller de François Hollande, en est convaincu : « L’idée socialiste ne disparaîtra pas ». Evidemment, le socialisme à la sauce Poignant ne peut pas effrayer les dirigeants des multinationales. Car notre homme attend des socialistes « qu’ils acceptent l’économie ouverte dans le monde » (Ouest-France, 27-28 janvier 2018). Pierre Gattaz ne dit pas autre chose ! Socialistes et capitalistes, même combat !

L’historien et démographe Emmanuel Todd lui répond à distance. « Les économistes du monde entier, et de tous bords, y compris à gauche, ont développé une espèce de charbonnier dans le libre-échange ! Celui-ci est devenu pour eux un horizon indépassable, une sorte de religion. » Todd remet également les choses à leur place à propos de la « guerre commerciale » lancée ( ?) par Donald Trump. « En réalité, nous sommes déjà en guerre commerciale. Notre libre-échange, avec  la tension structurelle sur la demande, c’est déjà la guerre commerciale. Donald Trump ne fait qu’inverser les règles du jeu à l’intérieur de cette situation de guerre. »

Les technocrates responsables de cette situation « ne savent même pas, lorsqu’ils parlent de guerre commerciale, que s’il y a une zone dans le monde où l’intensité de cette guerre est maximale, c’est précisément la zone euro ! La contraction « austéritaire » de la demande couplée à l’impossibilité de jouer sur les taux de change y rend cette guerre plus intense encore qu’ailleurs. » (Le Figaro magazine, 16 mars 2018).

Un débat Poignant – Todd serait effectivement fort intéressant. Mais les préoccupations du premier se situent ailleurs : « Le Parti socialiste survivra, mais sa convalescence risque d’être très longue » (Ouest-France, 27-28 janvier 2018). L’infirmier Poignant a beaucoup de pain sur la planche…

Bernard Morvan

Crédit photo : Muffingg/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Un collectif mobilisé pour la réhabilitation d’une ancienne voie ferrée dans le pays de Retz

Entre Paimboeuf et Saint Hilaire de Chaléons, 28 kilomètres de voie désaffectées depuis 1998. Des riverains et d'anciens cheminots...

Ospital Dinan : 6 goprad digarget dre ziouer a bas yec’hed

D'al lun 20 a viz gwengolo e ospital Dinan e voe galvet 11 goprad (war 1446) rak n'o doa...

Articles liés