S’opposer à l’immigration n’est décidément pas un gage de tranquillité judiciaire en Europe. Quelques semaines après l’épisode médiatique de la mission Defend Alpes, c’est en Autriche que des identitaires font cette fois parler d’eux.

17 personnes poursuivies

Ainsi, le parquet de Graz a porté plainte contre dix membres dirigeants du mouvement identitaire autrichien (IBÖ) et sept sympathisants. Ces 17 individus encourent des poursuites pénales pour divers chefs d’accusation tels l’incitation à la haine, formation d’une organisation criminelle, dommages matériels…

Ces accusations portées par le procureur de Graz font suite à plusieurs activités du groupe au cours des dernières années. En 2012, les identitaires autrichiens ont notamment fait parler d’eux en fondant une « Association pour la préservation et la promotion de l’identité culturelle ».

La police autrichienne a réalisé des perquisitions ces dernières semaines aux domiciles de plusieurs membres du mouvement en question mais aussi dans quatre locaux commerciaux à Graz, Vienne, Linz et Griffen.

« Erdogan, ramène tes Turcs à la maison ! »

IBÖ a effectivement défrayé la chronique par le passé. Au mois de mars 2017, ses militants s’immisçaient alors sur le toit de l’ambassade de Turquie pour y déployer une banderole qui fera grincer des dents bien au-delà des frontières autrichiennes : « Erdogan, ramène tes Turcs à la maison ! ».

Dans le même registre, le groupe avait aussi, en 2016, déployé une autre banderole depuis le toit du QG des Verts autrichiens à Graz. On pouvait alors y lire « l’islamisation tue ! ».

Pour le parquet, ces différentes actions sont des incitations à la haine « contre la religion de l’Islam, contre les musulmans, les étrangers et les réfugiés et, en particulier, les citoyens turcs ». De plus, toujours selon la justice de Graz, les messages diffusés auraient tendance à « dénigrer et à rendre ces groupes méprisables aux yeux de l’opinion publique en les insultant ».

La figure de Martin Sellner, 29 ans et l’un des principaux leaders du mouvement IBÖ, a été médiatisée en avril dernier lors de sa participation à la mission Defend Alpes.

La situation politique en Autriche, qui voit le chancelier Sebastian Kurz partager le pouvoir avec Heinz-Christian Strache du FPÖ, n’épargne pas pour autant les opposants à l’immigration extra-européenne des coups de griffes de la justice.

identitaires
Martin Sellner et Brittany Pettibone. Source : Twitter

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine