Un million d’euros pour les librairies : la Région Bretagne se met à la page

La région Bretagne (B4) entend soutenir le secteur du livre et plus particulièrement les 148 librairies indépendantes situées sur le territoire administratif. Et ce, en partenariat avec le Centre national du livre. Un particularisme breton ?

380 000 euros par an

Voici un secteur que l’on dit en difficulté. Il est vrai que les professionnels du livre ont connu des difficultés ces dernières années. Pour autant, les librairies se maintiennent malgré tout dans les villes comme dans les campagnes.

Mais, ayant pris conscience de la fragilité de cette économie, le Conseil régional de Bretagne compte mettre la main à la poche pour soutenir une profession dont la symbolique va bien au-delà de la simple rentabilité économique. Pour cela, 380 000 euros par an sur une durée de trois ans seront attribués par la collectivité aux près de 148 librairies situés dans la région administrative. Toutefois, le Conseil régional ne sera pas le seul mécène puisque le Centre national du livre est partenaire de l’opération.

« Faire vivre le livre »

L’accord entre les deux entités s’est matérialisé par la signature d’une convention le 7 juin dernier au café-librairie La Dame blanche situé à Port-Louis, dans le Morbihan. La région Bretagne était représentée par Jean-Michel Le Boulanger, le premier vice-président à la culture et à la démocratie régionale, tandis que c’est par l’intermédiaire de Vincent Monadé, son président, que le Centre national du livre (CNL) a signifié sa participation.

L’objectif affiché de ce mécénat est ainsi de « faire vivre le livre, de soutenir les librairies indépendantes, les résidences d’auteurs et toute autre action s’ancrant dans les territoires ruraux ». Dans le détail, la région Bretagne contribuera à hauteur de 840 000 euros tandis que le CNL déboursera quant à lui 300 000 euros. Au total, le financement global atteindra 1,14 million d’euros sur trois années (de 2018 à 2020).

La Bretagne en première ligne

Cependant, si cette aide est attribuée aux librairies bretonnes, cela n’est pas le simple fruit du hasard. Car la Bretagne (B4) est le territoire de l’Hexagone qui comporte le nombre le plus élevé de cafés-librairies, soit 25. Des lieux qui sont souvent des piliers de la vie locale dans les zones rurales où ils sont, pour l’immense majorité, installés.

Pour pérenniser l’activité de ces librairies, l’accord du 7 juin vise aussi à améliorer la synergie des différents acteurs de la profession en structurant davantage les réseaux. Il est également question d’apporter un soutien aux projets de commerces mixtes, ces petites boutiques au cœur des villages bretons qui font à la fois librairie, boulangerie et épicerie. En Bretagne, ce sont plus de 6 000 emplois qui dépendent de l’activité du livre. Avec cette aide financière, la Région fait donc bien de se mettre à la page.

Crédit photos : Pixabay (CC0/3dman_eu)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine