Un membre de la communauté des gens du voyage, âgé de 22 ans et installé depuis peu à Ploufragan (Côtes-d’Armor), a été arrêté par des policiers du RAID, mais aussi de Saint-Brieuc et de Conflans-Sainte-Honorine (78) ce 9 août. Il est suspecté d’avoir commis plusieurs vols par ruse au détriment des personnes âgées en Ile-de-France.

Son équipe a en effet perfectionné la technique des faux policiers souvent utilisée lors de vols par ruse, notamment en période estivale sur les côtes du sud de la Bretagne. Cette fois, en mars 2015, ce sont carrément de faux policiers de l’anti-gang ( !) avec un talkie-walkie qui se sont introduits chez un couple de personnes âgés, dont ils sont repartis lestés de 150 €, d’une carte bancaire avec son code et de louis d’or pour une valeur de 80.000 €. Un voisin les a mis en fuite et a noté leur plaque d’immatriculation.

Repérée à l’entrée d’un camp de gens du voyage à Argenteuil (95), elle a conduit les policiers à interpeller l’un des voleurs au sortir du tribunal de Châteauroux (36) où il comparaissait le 19 avril 2016 pour un refus d’obtempérer commis la veille à Nantes (44). Ce dernier était déjà très connu pour les vols à la fausse qualité et a opéré des retraits avec la carte bancaire subtilisée en mars 2015. Un second larron a été interpellé début novembre 2016 à Sartrouville (78), soupçonné d’avoir commis d’autres vols similaires dans les environs d’Arras (62). Un troisième complice tombait peu après.

Le dernier s’était installé à Ploufragan chez des proches pour échapper aux forces de l’ordre. Raté. Une carabine 22 LR, un fusil à pompe et des munitions ont été découverts chez lui – l’enquête sur cette détention d’armes prohibée a été disjointe du dossier et confiée aux policiers de Saint-Brieuc. Le fuyard a été placé en garde à vue à Saint-Brieuc et a été mis en examen ce 10 août à Versailles.

Par ailleurs, toujours à propos de populations itinérantes et de vols par ruse, la gendarmerie appelle à la vigilance dans les Côtes d’Armor : plusieurs vols par ruse ont été commis au détriment de personnes âgées par de jeunes gens inconnus des locaux qui vendent des cartes postales. Ceux-ci suivent les personnes âgées jusque chez elles pour y dérober des objets de valeur et de l’argent liquide. Des faits de cette nature ont été recensés notamment à Lamballe et Saint-Quay-Portrieux. Des faux vendeurs de cartes postales – et vrais voleurs – avaient été vus dans les environs ruraux de Vitré à l’été 2016.

L.M.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine