Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Fret irlandais. La Bretagne maritime une nouvelle fois grande perdante ?

Le fret irlandais va-t-il passer sous le nez des ports de Bretagne Nord suite au Brexit ? Le Conseil régional et le président d’Armateurs de France ont interpellé la Commission européenne.

Fret irlandais et Brexit

La mise en place du Brexit, cette sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, est prévue pour le 29 mars 2019. Une décision qui a de multiples conséquences, y compris sur le transport maritime entre l’Irlande et le reste de l’Europe.

Pour l’heure, l’essentiel du fret irlandais transitait par les ports du Royaume-Uni avant de gagner le continent. Et était même parfois acheminé par rail et par route. Seulement voilà, l’arrivée du Brexit entraîne aussi le retour des barrières douanières dans les ports britanniques. L’Irlande doit donc revoir ses plans logistiques !

La Bretagne mise au ban

Une fois ce constat fait, les ports de Bretagne Nord tels Brest et Roscoff pouvaient légitimement nourrir des espoirs de voir ce fameux fret irlandais débarquer sur leurs quais et ainsi augmenter leurs trafics. Mais la Commission européenne ne l’entend pas de cette oreille et l’a fait savoir au début de ce mois d’août.

Elle compte effectivement apporter des modifications au corridor « Mer du Nord – Méditerranée » suite au Brexit. Et, de ce fait, les ports de l’Hexagone ne seront plus touchés par les escales des navires en provenance d’Irlande. Une situation qui profitera largement aux grands ports des Flandres et des Pays-Bas, à savoir Anvers, Zeebrugge et Rotterdam.

Des ports du nord de l’Europe qui seront doublement gagnants puisqu’ils vont bénéficier d’aides financières de l’UE dans le but d’adapter leurs infrastructures à cette hausse du trafic. Au total, 30,6 milliards d’euros sont prévus pour les trois ports cités.

Brittany Ferries et région Bretagne

Du côté breton, les premières réactions à cette réorientation du fret irlandais se sont faites entendre. Du côté du conseil régional (B4) tout d’abord où le président Loïg Chesnais-Girard a fait savoir à son prédécesseur et désormais ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian que la proposition émise par la Commission européenne était un « camouflet inacceptable à la France ». Une décision qui, selon lui, va causer un « préjudice important pour le développement des ports de Brest et Roscoff ».

Autre voix à s’élever, celle de Jean-Marc Roué, président de Brittany Ferries mais aussi d’Armateurs de France qui a estimé urgent de « corriger le tir très rapidement » pour la Commission européenne. Une belle occasion ratée de développer les liens maritimes entre la Bretagne et l’Irlande qui correspond, toujours selon lui, à « une vision arbitraire et destructrice de l’Hinterland de la façade de la Manche ».

Cependant, la décision de la Commission européenne n’est pas encore actée et devra notamment être approuvée par le Conseil de l’Europe. Par ailleurs, la ministre des Transports Elisabeth Borne et la Chambre de commerce et d’industrie de Bretagne occidentale ont aussi manifesté leur opposition à cette réorganisation du trafic maritime en Manche.

En définitive, et une fois encore, la Bretagne et son économie portuaire risquent bien d’être les grandes perdantes dans cette affaire. Malgré un destin maritime évident du fait de la géographie si particulière de la péninsule, celui-ci semble définitivement lui échapper.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Ian Kirk)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Animaux

SOS Faune Sauvage Bretagne. Un numéro d’urgence en Bretagne pour sauver des animaux sauvages en détresse

Découvrir l'article

CARHAIX, Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

Glenmor, le dernier barde breton

Découvrir l'article

Rugby, Sport, VANNES

Avant de retrouvez le RC Vannes en Top 14, retour sur l’histoire du rugby en Bretagne

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

« Nous les Blancs étions minoritaires dans ma cité. Je suis revenu en Bretagne pour être avec mes semblables ». Ils ont voté RN..et ils expliquent pourquoi

Découvrir l'article

BREST

Meurtre à Brest. Un homme tué dans son appartement. Des tirs dans le quartier de Lambézellec

Découvrir l'article

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

BREST, Sport

La 22ème édition d’Odysséa Brest revient pour soutenir la lutte contre le cancer du sein

Découvrir l'article

International

Révolte contre l’accueil de migrants à Coolock (Irlande) : début d’incendie dans le futur centre d’accueil

Découvrir l'article

Sociétal

65% des habitants de Bretagne craignent d’être cambriolés cet été – comment se prémunir contre les cambriolages ?

Découvrir l'article

BREST, E brezhoneg, Justice, Local, NANTES, Société

Naoned/Brest : leusket en doa e vab e-unan e Naoned evit mont da werzhañ dramm e Brest !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky