À Ouessant, l’hydrolienne D10 de Sabella est de retour en mer afin d’alimenter l’île en électricité et lui fournir 15 % de son énergie.

Ouessant, terre d’innovation

Les eaux du Fromveur, célèbre passage maritime situé entre l’archipel de Molène et l’île d’Ouessant, l’hydrolienne D10 de Sabella les connaît bien. Une zone dans laquelle cette dernière a déjà été immergée une première fois, entre juin 2015 et juillet 2016. Ces essais pendant un an avaient ensuite conduit à une série de contrôles administratifs, expertises et autres améliorations techniques. La chaîne de conversion électronique embarquée nécessitait alors des corrections et a été doublée.

Sabella, société basée à Quimper, a donc réalisé les travaux nécessaires pour rendre la turbine efficiente. Parmi les enjeux, il était notamment question de permettre une maintenance moins fréquente de cette turbine, soit désormais tous les huit à dix ans. Dans le même temps, le stockage terrestre de l’électricité produite a été mieux appréhendée par la mise en place de batteries, ceci pour anticiper les baisses de production en fonction des courants marins. Le 16 octobre dernier, l’hydrolienne, d’une hauteur de 17 mètres avec un rotor de 10 mètres de diamètres et pesant près de 400 tonnes, a été immergée au large d’Ouessant pour une durée d’expérimentation de trois ans.

Ouessant
Source : Facebook Sabella

Ouessant, une alimentation durable ?

Avec cette hydrolienne, Ouessant fait un pas de plus vers un modèle énergétique pérenne et durable. Par ailleurs, Sabella va aussi mener des études environnementales sur le milieu marin. La société devra également répondre à la question du modèle d’exploitation commerciale de l’hydrolienne car d’autres pays comme le Canada et l’Australie seraient des cibles marketing potentielles.

Mais Ouessant ne mise pas seulement sur l’hydrolien. En 2021, dans le cadre du projet PHARES, ce sont deux hydroliennes plus imposantes qui seront également immergées dans le Fromveur et qui seront associées à des panneaux photovoltaïques mais aussi à une éolienne. De quoi alimenter Ouessant avec 80 % d’énergies renouvelables. Une première pour un territoire caractérisé par l’insularité  qui permettra alors de juger de l’efficacité de ce modèle hybride de production d’énergie.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC BY-SA 4.0/G.Mannaerts)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine