Brittany Ferries. Une hausse moyenne de 2% du trafic passagers cet été

Brittany ferries

Brittany Ferries publie les chiffres du trafic passagers et fret pour le troisième trimestre 2018. Les résultats font état d’une saison estivale encourageante. L’entreprise bretonne espère un accord rapide sur le Brexit pour soutenir la libre circulation des personnes et des marchandises.

Les chiffres du 3è trimestre :

Au global, le trafic passagers a augmenté de 2 % au cours de la saison estivale (juillet-septembre), par rapport à la même période que l’an dernier. C’est la ligne Roscoff-Cork qui affiche la meilleure performance avec une hausse de 9% de passagers. Ce résultat reflète l’augmentation de capacité consécutive à l’arrivée du Connemara dans la flotte de Brittany Ferries en mai dernier. Le Connemara a également contribué à une hausse de 12% sur les lignes longues entre le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Irlande.

La ligne la plus fréquentée de la compagnie, Portsmouth-Caen – qui transporte environ 30% des passagers – a enregistré une hausse de 2%. 

Les lignes Plymouth-Roscoff affichent  un recul de 1% et  Cherbourg-Portsmouth de 9%  dû pour cette dernière à une saison plus courte du Normandie Express, le navire rapide de la Compagnie.

Les volumes fret globaux, pour la même période, ont diminué de 5%, passant de 47 815 à 45 649 unités.

Fréquentation de Juillet 2018 à Septembre 2018, par ligne :

Le Brexit, un enjeu majeur pour Brittany Ferries 

Depuis la toute première traversée transmanche le 2 janvier 1973, le jour même de l’entrée de la Grande-Bretagne dans la Communauté Economique Européenne, la Compagnie est devenue une entreprise internationale dont le cœur de l’activité est le tourisme britannique. Aujourd’hui, l’impact attendu du Brexit pour les régions du nord-ouest de la France et notamment la Bretagne est évident : la grande majorité des passagers britanniques ont en effet pour destination la Bretagne, la Normandie et les Pays de Loire, stimulant ainsi les économies locales et l’emploi.

« Malgré les incertitudes du Brexit, la période estivale a connu une augmentation encourageante du trafic passagers », déclare Christophe Mathieu, Président du Directoire de Brittany Ferries.  « Cependant, 85% de nos passagers étant britanniques, nous devons être bien conscients que le Brexit n’est pas seulement un problème pour le Royaume-Uni. L’incertitude, l’instabilité et le déclin de la confiance des voyageurs qui empruntent le Channel sont une entrave à notre croissance et au développement des régions que nous desservons. Les réservations passagers pour l’été 2019 montrent déjà une tendance inquiétante à la baisse, aussi, il est urgent pour nous de tirer dès à présent la sonnette d’alarme.  Un mauvais accord Brexit, ou même peut-être pas d’accord du tout, pourrait avoir des conséquences négatives et significatives sur la Bretagne, la Normandie et les Pays de Loire, régions qui bénéficient directement des liens que nous avons tissés au cours des 45 dernières années.»

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !