Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

États-Unis. Une pression plus forte que jamais sur l’Iran

Depuis le 5 novembre, les États-Unis ont officiellement réimposé toutes les sanctions qui avaient été levées dans le cadre de l’accord sur le nucléaire iranien, l’administration Trump ayant ajouté près de 700 cibles.

Sanctions contre 900 objectifs

La liste est impressionnante. Le département du Trésor des États-Unis a désigné 700 nouvelles cibles lors de son annonce de rétablissement des sanctions contre l’Iran et son programme nucléaire. Entrées en vigueur le 5 novembre, ces mesures viennent frapper différents acteurs de l’économie iranienne tels les banques, le transport maritime et aérien, la construction navale mais aussi l’énergie.

Des sanctions qui font suite à la décision de l’administration Trump, en mai dernier, de se retirer de l’accord nucléaire international. Ce sont désormais 900 objectifs liés à l’Iran qui ont été soumis à des restrictions en moins de deux ans. Avec, en toute logique, l’instauration d’un climat de plus en plus délétère entre Washington et Téhéran.

États-Unis : une pression croissante

Si les mesures appliquées sont déjà drastiques, les USA n’entendent visiblement pas en rester là. Selon le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, « la pression exercée par les États-Unis ne fera qu’augmenter à partir de maintenant ». Avant d’ajouter : « Nous sommes déterminés à faire en sorte que le régime iranien cesse de détourner ses réserves de devises fortes dans des investissements corrompus et dans les mains de terroristes ». Une déclaration qui ne risque pas d’apaiser les relations diplomatiques entre les deux puissances.

Le département du Trésor a par ailleurs étiqueté 70 institutions financières ayant des liens avec l’Iran. Toujours selon le gouvernement américain, certaines banques auraient servi de « conduits financiers » pour le ministère de la Défense et de la Logistique des Forces armées et de la Radiodiffusion de la République islamique d’Iran.

L’administration Trump a également désigné plus de 200 personnes et navires dans les secteurs du transport maritime et de l’énergie de l’Iran, y compris la compagnie IRISL (Islamic Republic of Iran Shipping Lines) et le géant du transport pétrolier National Iranian Tanker Company.

« Ce sont les sanctions les plus sévères que nous ayons jamais imposées », a déclaré le président Donald Trump dimanche 4 novembre. Avant de se tourner vers l’avenir : « Nous verrons ce qui se passera avec l’Iran ». Un futur qui intéresse au premier chef les États européens, ceux-ci donnant une fâcheuse impression d’impuissance dans une situation explosive. Compter les points à défaut de pouvoir limiter les dégâts…

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Gage Skidmore)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Politique

États-Unis. Elon Musk veut donner 45 millions de dollars par mois pour soutenir la campagne de Donald Trump [Vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, International

USA. Tentative d’assassinat de Donald Trump par un terroriste se renvendiquant « anti républicain »

Découvrir l'article

Economie, International

Origines et conséquences de la dette publique américaine

Découvrir l'article

International

Élection présidentielle américaine 2024 : Donald Trump remporte le 1er débat face à un Joe Biden sénile

Découvrir l'article

Histoire, Insolite

Mon Débarquement américain en Normandie…

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Société

La montée de la démocratie totalitaire en Amérique

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

« Non, les Américains ne voulaient pas libérer la France ». Eric Branca détruit les mensonges historiques des Américains.

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

6 juin 1944. Le débarquement n’a pas été une Libération pour ces civils Bretons et Normands massacrés par les bombes américaines

Découvrir l'article

Immigration, International

USA. Comment l’immigration ruine le système scolaire américain

Découvrir l'article

Economie

Plus de 100 millions d’Américains utiliseront les crypto-monnaies d’ici 2028

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky