La Région Bretagne et les collectivités bretonnes, représentées par le président de Région Loig Chesnais-Girard, ont signé, vendredi 8 février 2019 à Rennes, avec l’Etat, représenté par le Premier Ministre Edouard Philipe, le «Pacte d’accessibilité et de mobilité» et le «Contrat pour l’action publique» en gestation depuis plusieurs mois.

On fait le point sur son contenu, ainsi que sur les réactions, contrastées et diverses, recueillies.

Au lendemain de l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les collectivités de Bretagne (rassemblées au sein de la Conférence territoriale de l’action publique) avaient souhaité faire une proposition de pacte d’accessibilité pour la Bretagne. Fer, air, routes et numérique : l’enjeu était de garantir et de développer, dans toutes leurs composantes, l’accessibilité de la Bretagne et les mobilités sur son territoire.

Ce pacte d’engagement liste 18 engagements pour améliorer l’accessibilité et les transports en Bretagne. Aucun engagement, si ce ne sont de coûteuses « études » ne sont pris.

A noter que si tout est fait pour rapprocher à nouveau et encore plus Paris de la Bretagne, rien n’est fait pour ouvrir la Bretagne à l’arc atlantique, ni au sud, ni au nord de l’Europe. Rien n’est fait non plus pour améliorer le ferroviaire intra breton et permettre à la population, notamment en Centre Bretagne, de circuler. Il s’agit donc d’un pacte avec une vision très métropolitaine, très centralisée, très parisiano-centrée.

pacte

Trains TGV et TER

  •  Brest et Quimper disposeront d’une liaison TGV garantie jusqu’en 2027. Dans un contexte d’ouverture à la concurrence, cet engagement est majeur et même vital.
  • Les 3 h entre Paris et la pointe bretonne restent un horizon : la ligne Rennes-Nantes passera par Redon, expertise pour la ligne Nord, études pour plus de trains bolides qui mettent Brest à 3h13 de Paris.

Desserte routière et mobilité quotidienne

  •  Poursuite du chantier pour terminer la Route nationale 164 qui assurera une desserte express Est-Ouest de la Bretagne : une confirmation du co-financement de l’intégralité de la RN164 (d’ici 2022, près de 90% des travaux finis ou engagés et les études lancées sur les 20 km restant)
  • Soutien au GNV et à des nouvelles solutions de mobilités

Liaisons aéroportuaires 

La desserte aéroportuaire de la Bretagne sera renforcée

  • De nouvelles liaisons pour Brest : des liaisons Brest-Amsterdam vers les hubs internationaux
  • L’agrandissement de l’aéroport de Rennes
  • La sécurisation de la ligne Quimper-Orly
  • La pérennisation de l’activité civile de l’aéroport de Lorient-Lan Bihoué

Place des ports

  • Renforcement de la place des ports de commerce breton dans le réseau européen de transport maritime

Les réactions politiques 

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine