Mercredi 27 février vers 18h, rue de Douarnenez dans le quartier du Bout des Landes (quartiers nord de Nantes), un homme de 25 ans déjà défavorablement connu des forces de l’ordre a été tué par un jeune homme d’origine nord-africaine, un migrant tunisien qui se dit âgé de 17 ans et qui se trouve sur le territoire français du fait de l’inaction des autorités à son sujet (comme au sujet de nombreux autres).

L’agresseur a été interpellé peu après son forfait rue du Honduras, près de Santos Dumont, à 1 km de là. Le lieu du meurtre est un square identifié comme un lieu de deal. Les arbres servent aux dealers à planquer les stupéfiants, qu’ils proposent aux enfants et riverains sur le chemin de l’école [Françoise-Dolto].

L’altercation n’aurait opposé que la victime et son meurtrier, transporté peu après au CHU blessé à l’avant-bras. Quand il a été interpellé, il avait eu le temps de se débarrasser de son arme. L’agresseur avait été placé en garde à vue récemment, au début du mois de février, après que plusieurs cocottes de cocaïne aient été retrouvées sur lui. Néanmoins il avait été libéré. La piste d’une bagarre liée à une dette de stupéfiants semble privilégiée à ce stade de l’enquête.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine