Trafic de drogue à Nantes. Un migrant tunisien arrêté pour meurtre

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

Mercredi 27 février vers 18h, rue de Douarnenez dans le quartier du Bout des Landes (quartiers nord de Nantes), un homme de 25 ans déjà défavorablement connu des forces de l’ordre a été tué par un jeune homme d’origine nord-africaine, un migrant tunisien qui se dit âgé de 17 ans et qui se trouve sur le territoire français du fait de l’inaction des autorités à son sujet (comme au sujet de nombreux autres).

L’agresseur a été interpellé peu après son forfait rue du Honduras, près de Santos Dumont, à 1 km de là. Le lieu du meurtre est un square identifié comme un lieu de deal. Les arbres servent aux dealers à planquer les stupéfiants, qu’ils proposent aux enfants et riverains sur le chemin de l’école [Françoise-Dolto].

L’altercation n’aurait opposé que la victime et son meurtrier, transporté peu après au CHU blessé à l’avant-bras. Quand il a été interpellé, il avait eu le temps de se débarrasser de son arme. L’agresseur avait été placé en garde à vue récemment, au début du mois de février, après que plusieurs cocottes de cocaïne aient été retrouvées sur lui. Néanmoins il avait été libéré. La piste d’une bagarre liée à une dette de stupéfiants semble privilégiée à ce stade de l’enquête.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Aet eo Paol Kalvez da Anaon

Aet eo ar skrivagner ha stourmer evit ar brezhoneg Paol Kalvez da anaon d'an 30 a viz gouere. 97...

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Articles liés

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé "Guing'emploi et compétences" avait été mis en oeuvre dans...