Pays-Bas. L’immigration extra-européenne arbitre les élections [Vidéo]

A LA UNE

Les évènements s’enchaînent aux Pays-Bas. Après la fusillade d’Utrecht en début de semaine, les élections sénatoriales néerlandaises ont vu la percée du parti anti-immigration extra-européenne Forum voor Democratie (FvD).

Utrecht : retour sur une fusillade

L’actualité de la semaine a été chargée en Hollande. Lundi 18 mars, une fusillade avait lieu dans la ville d’Utrecht. Une attaque dans un tramway qui a fait trois morts et sept blessés. L’auteur présumé arrêté à la suite de cet acte est un homme de 37 ans né en Turquie. Le parquet néerlandais a annonce sa comparution vendredi 22 mars pour « homicides à des fins terroristes, tentative d’assassinat et menaces à des fins terroristes ».
Cet homme d’origine extra-européenne est déjà connu de la justice néerlandaise pour des faits de vol et de viol. Lors de son interpellation, il était en possession d’une arme à feu. Par ailleurs, les enquêteurs ont précisé que le suspect était « radicalisé », se basant notamment sur une lettre retrouvée dans la voiture utilisée par ce dernier lors de sa fuite.

Hollande : la jeunesse au pouvoir ?

Deux jours après ce drame d’Utrecht, mercredi 20 mars donc, avaient lieu les élections sénatoriales. Un scrutin à l’issue duquel le nouveau parti anti-immigration néerlandais Forum voor Democratie (FvD) a fait une percée remarquée. Mené par son fondateur Thierry Baudet, la formation politique est devenue la deuxième des Pays-Bas à la Chambre haute.

Thierry Baudet, jeune leader charismatique de 36 ans, a donc réussi son pari puisque le FvD remporte 10 sièges. Créé en 2016, le parti dispose d’une image aussi jeune que son patron et se positionne comme étant conservateur, eurosceptique et hostile à l’immigration extra-européenne.

« Toujours plus de records d’immigration »

Après l’annonce des résultats, Thierry Baudet n’a pas manqué de tacler ses concurrents : « L’arrogance et la stupidité » des formations politiques en place « ont été punies ».

Sur la question migratoire, l’homme n’a pas non plus mâché ses mots : « Les gouvernements successifs de Rutte ont laissé les frontières grandes ouvertes et battu toujours plus de records d’immigration, laissant entrer des centaines de milliers de personnes de cultures totalement différentes de la nôtre. »

Thierry Baudet a également évoqué l’attaque survenue dans le tramway : « Nous l’avons vu lundi à Utrecht, des violeurs et des voleurs sont en liberté. C’est une honte ». En ligne de mire, le suspect turc interpellé et évoqué précédemment.

Enfin, autre enseignement de ces élections, le recul du PVV (Parti pour la liberté) au profit du Forum voor Democratie. La formation politique de Geert Wilders passe de neuf à six sièges. Un transfert de voix probable au profit de Thierry Baudet. Voilà qui devrait donner quelques pistes de réflexions avant les élections européennes qui approchent à grands pas.

Breizh-info.com sur la question néerlandaise, c’est aussi :

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Elekes Andor)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés