L’INSEE Bretagne a publié en décembre 2018 une analyse de la filière forêt‐bois sous l’angle activité. En complément de cette analyse, la Cellule économique de Bretagne a édité une étude sur les métiers, l’emploi et la formation de la filière forêt‐bois. Il ressort de ces études une caractérisation de la filière et de ses composantes

Un poids économique important : 15 000 emplois

Selon l’INSEE, la filière forêt-bois est constituée de huit segments : sylviculture et exploitation forestière, sciage et travail du bois, fabrication de meubles, objets divers en bois, commerce et transport intra‐filière, équipements pour la transformation du bois.

L’analyse de l’INSEE, complétée de l’expertise d’Abibois et de la DIRECCTE Bretagne, a permis de confirmer le poids de la filière régionale à 15 000 emplois pour près de 3 000 établissements. Ce chiffre est à mettre en parallèle au volume d’emplois de l’activité bretonne de la pêche, de la culture marine et de la transformation des produits de la mer qui selon une source Pôle Emploi (juin 2015) pèse 12 000 emplois.

Une dynamique d’activité inverse à la taille du massif forestier

La filière forêt‐bois de Bretagne se caractérise par une ressource forestière limitée en taille. L’activité sylviculture et exploitation forestière ne constitue que 3,6 % des emplois salariés de la filière régionale contre 10,2 % au niveau national. La région a su cependant développer une activité de transformation du bois à partir de la ressource régionale mais aussi de bois importés d’autres régions de France et d’Europe. Les activités de travail du bois, de la construction ou encore du négoce sont directement liées à la dynamique du marché de la construction qui mobilise les compétences de charpentiers et de menuisiers. Ce sont plus de 65 % des emplois de la filière qui sont portés par ce marché. L’activité forte d’emballage et de sciage est avant tout animée par les marchés industriels en besoin logistique, le principal étant l’agroalimentaire.

Une filière qui recrute

L’enquête des besoins en main d’œuvre (BMO) révèle que dans les métiers de la filière bois, les projets d’embauche déclarés par les employeurs ont augmenté entre 2017 et 2018 (+42 %), représentant 1 870 postes en 2018 (contre 1 318 en 2017). Les besoins dans la filière bois portent principalement sur les menuisiers et ouvriers de l’agencement et de l’isolation. Parmi les plus demandés, le métier de charpentier est celui qui pose le plus de problème de recrutement (100 % des projets sont jugés difficiles à satisfaire).

www.metier‐foret‐bois.org :  Site référent pour retrouver les fiches métiers de la filière forêt‐bois, toutes les formations et les établissements qui les proposent.

www.emplois‐foret‐bois.org : Site de référence au niveau national pour toutes les offres d’emplois et de stages de la filière forêt‐ bois.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V