Chaque année en France, environ 1, 5 millions de voitures deviennent hors d’usage. Cela représente une masse de déchets qui se situe entre 1,4 et 2 millions de tonnes par an! A l’heure où l’écologie n’est plus un choix mais une nécessité, chacun doit se sentir concerné par le devenir de son véhicule. C’est pourquoi, désormais, la fin de vie de ces épaves est réglementée par le Code de l’Environnement.

Les épaves : une mine de déchets très toxiques

Chaque épave de voiture contient de nombreuses matières dangereuses, toxiques et polluantes. En effet, il y a entre autre la batterie au plomb, l’huile de vidange, les liquides de frein et de refroidissement, le fluide de climatisation, les éléments explosifs des airbags, etc. Si ces Véhicules Hors d’Usage sont laissés à l’abandon, tous ces polluants vont contaminer le sol, les eaux, mais aussi engendrer des accidents. C’est pourquoi les VHU sont considérés comme des déchets dangereux, et doivent être traités avec précaution. 

Le recyclage des épaves : un geste pour notre planète

Des éléments toxiques à récupérer

Il est donc primordial de ne pas laisser à l’abandon une épave. Que ce soit dans son garage ou sur son terrain, il faut contacter un spécialiste de l’enlèvement d’epave voiture. En effet, afin d’éviter une pollution massive, il est nécessaire de faire appel à un professionnel épaviste afin d’entamer son recyclage. Celui-ci, en plus de procéder à la récupération des éléments toxiques, va aussi démanteler l’épave afin de récupérer les éléments recyclables, et ainsi va considérablement alléger la masse de déchets.

Des déchets valorisés

Ainsi, les centres de valorisation des déchets de ces épaves ont des contraintes très strictes et des objectifs très élevés:

  • un taux minimum de réutilisation et de recyclage de 85 % en masse du VHU
  • un taux minimum de réutilisation et de valorisation de 95 % en masse du VHU

Puis les véhicules sont broyés par des centres agrées.

Comment procéder à un enlèvement épave ?

Si vous posséder une épave, d’après les articles R.543-153 et suivants du Code de l’environnement, vous devez obligatoirement faire intervenir un professionnel agréé pour procéder à son enlèvement, puis à son démantèlement.
Si votre véhicule est entier, alors votre epaviste doit réaliser cette opération gratuitement, hors d’éventuels frais de remorquage. Lorsque les déchets de votre épave auront été valorisés, vos obtiendrez alors un certificat de destruction, puis le broyeur agréé attestera auprès de la préfecture de sa destruction physique, afin d’annuler son immatriculation.

Réparer son véhicule avec ces déchets

A la suite des dispositions prises dans le cadre de la transition énergétique, chacun peut agir pour soutenir l’écologie. Ainsi, les déchets récupérés sur ces épaves, peuvent servir pour entretenir ou réparer les véhicules roulant, au lieu d’utiliser des pièces neuves. C’est l’économie circulaire. Le fait de réutiliser ces pièces permet aux acheteurs d’économiser car elles sont moins coûteuses. Elles sont toutes issues de centres agrées, soit directement, soit après avoir été remises en état. Dans tous les cas, elles sont sécurisées et tracées. Depuis le 1er avril 2019, utiliser des pièces de l’économie circulaire pour effectuer des réparations sur son véhicule est un droit du consommateur. Les professionnels sont tenus de les en informer.

Crédit photo : pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine