Jusqu’où ira la soumission à l’Islam en Europe ? L’Angleterre, plus globalement le Royaume-Uni, semble ne plus s’arrêter sur ce chemin, comme l’indique la dernière trouvaille de la fédération anglaise de football : stopper la distribution de champagne aux vainqueurs de la coupe d’Angleterre de football, pour ne pas offenser les musulmans.

Une info reprise par la presse française qui explique sans sourciller que cela se fait « par respect pour les musulmans ».

Selon le Daily Mail, la fédération anglaise va arrêter à partir de ce printemps de distribuer du champagne au vainqueur de la Cup, par respect pour les joueurs musulmans, dont la religion interdit la consommation d’alcool. L’instance dirigeante du football anglais avait pourtant une longue tradition de placer une caisse de bulles dans le vestiaire du vainqueur le jour de la finale de la Coupe, en guise de félicitations aux vainqueurs.

À la place, la fédération mettra une caisse… de champagne sans alcool dans la loge gagnante afin que les joueurs puissent reproduire les célébrations de l’arrosage. Cette décision n’a été motivée par aucune plainte, comme l’indique la Fédération, et ne sort donc que du cerveau (malade ?) de ses instigateurs.

La finale opposera cette année Watford à Manchester City, le 18 mai. Le milieu de terrain de Watford Abdolulaye Doucoure, ainsi que les joueurs de Manchester City Riyad Mahrez, Benjamin Mendy et Ilkay Gundogan sont musulmans. Pour 4 joueurs donc, toute une tradition est remise en cause.

Il est à noter que la Fédération anglaise ne fait que suivre la soumission généralisée dans le football anglais : en 2012, la Premier League a cessé de fournir du champagne alcoolisé à l’homme du match après que les joueurs musulmans aient refusé les bouteilles.

Outre le fait que cette décision est le reflet d’une soumission totale à l’Islam et à ses lois — comment ensuite s’étonner que l’Angleterre ait fourni un contingent important de djihadistes en Syrie — elle est d’une hypocrisie sans nom : les matchs de football en Angleterre sont bourrés de publicité sur l’alcool, la bière, le cidre. Les équipes, quand elles ne sont pas sponsorisées par le Qatar ou les Émirats arabes unis, le sont parfois par des grandes marques de bières.

Enfin, la demande ne vient pas d’une pression folle des musulmans – comme cette école de Birmingham qui évoquait l’homosexualité avait pu le vivre – mais bel et bien des anglais à la tête de la Fédération, que l’on pourrait aisément qualifier de dhimmis (soumis, esclaves de l’islam).

« England belongs to me », l’Angleterre m’appartient chantait le groupe punk-rock Cock Sparrer. Force est de constater que l’Angleterre appartient aujourd’hui de moins en moins (plus du tout ?) à sa population de souche, et de plus en plus à des extra-européens, et, pour le football, à des puissances économiques étrangères.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine