Un nouveau drame lié à l’immigration extra-européenne a de nouveau eu lieu en Allemagne. Une fillette de neuf ans a été violée par un migrant africain originaire du Niger.

Fillette de neuf ans violée par un Africain

L’Allemagne n’en finit pas de payer sa folie en matière de politique migratoire. Ou, plus précisément, le peuple allemand subit les choix désastreux d’Angela Merkel depuis la vague des migrants en 2015. Le dernier drame en date a eu lieu dimanche 9 juin dans la ville de Dessau-Rosslau, située dans le Land de Saxe-Anhalt. Les faits se sont déroulés sur le terrain d’une ancienne caserne jadis propriété de l’URSS.

C’est à cet endroit qu’un Africain de 27 ans a violé une fillette de neuf ans. Après l’avoir entraînée sur ce terrain au milieu des hautes herbes, le migrant a ensuite arraché les vêtements de l’enfant avant d’abuser d’elle. Ce n’est qu’avec l’intervention d’une passante alertée par les cris de la fillette que la très jeune victime a pu prendre la fuite. « À l’aide, à l’aide, je ne connais pas cet homme. Il me viole ! », a hurlé la petite fille en agitant les bras lorsqu’elle a vu la femme s’approcher.

Une fois extirpée des griffes de son violeur, la fillette a alors couru vers la femme. Presque nue, paniquée et en pleurs, elle était aussi couverte de sang, notamment sur les jambes et les mains.

Allemagne : un laxisme payé au prix fort

Sur le moment, le violeur est parvenu à prendre la fuite à vélo. Les services de secours arriveront peu de temps après afin de prendre en charge la jeune victime. Un hélicoptère de la police survolera la ville pour retrouver le fuyard. Arrêté un peu plus tard, le migrant africain a été placé en détention provisoire.

Quant aux réactions politiques, la maire de Roßlau, Christa Müller (CDU), s’est dite « stupéfaite » par cet acte. Elle exige « une réaction vive de l’État et du pouvoir judiciaire ». « Il ne faut plus se contenter de regarder et de regarder encore et encore pour trouver des excuses », a-t-elle déclaré. Christa Müller semble oublier que c’est sa propre formation politique, à savoir la CDU d’Angela Merkel, qui est en grande partie responsable de la situation…

Crédit photos : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine