Le Canard enchaîné persiste à ignorer Johanna Rolland

A LA UNE

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Le Canard enchaîné se recopie. Dans son numéro du 11 septembre, il révélait que le téléphone de Steve Maia Caniço, mort à Nantes la nuit de la fête de la musique 2019, « bornait » encore à 4h33 selon la PJ de Rennes alors que le rapport de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) rendu public le 30 juillet évoquait un dernier relais à 3h16. « L’Intérieur savait que le rapport de l’IGPN clochait », titre l’hebdomadaire ce 18 septembre. La « cloche » est le fait… que le téléphone de Steve Maia Caniço « bornait » encore à 4h33 selon la PJ de Rennes alors que l’IGPN évoquait un dernier relais à 3h16. Rien de nouveau, donc.

L’Intérieur aurait dû « savoir que la principale information du rapport de l’IGPN était erronée », insiste Le Canard enchaîné. Mais c’est la principale information de son article qui est erronée. La PJ et l’IGPN ne parlent pas de la même chose, un relais n’est pas un bornage – et l’on a peine à croire que Le Canard l’ignore. Steve a envoyé un SMS à 3h16 ; il était donc encore en vie à cette heure-là. Son téléphone a envoyé un « ping » à l’antenne téléphonique à 4h33 ; il était donc encore en fonctionnement à cette heure-là. Point. Ces deux informations sont sûrement des éléments pour l’enquête judiciaire mais ni l’une ni l’autre ne prouve quoi que ce soit.

Qui plus est, l’heure du dernier SMS n’était évidemment pas la « principale information du rapport de l’IGPN ». L’IGPN était chargée d’enquêter sur le travail de la police et non sur le décès de Steve – contrairement à la PJ. Quand le Premier ministre a présenté le rapport le 30 juillet, il n’a pas fait la moindre allusion au téléphone. Seul Le Canard enchaîné affecte d’y voir une information capitale.

Pourquoi l’hebdomadaire satirique cherche-t-il à faire du neuf avec du vieux ? Parce que l’Inspection générale de l’administration (IGA) a publié son propre rapport entretemps, laisse-t-il entendre. Or l’IGA ne dit pas un mot du téléphone. Elle note expressément qu’elle reste à l’écart de ce qui concerne l’enquête judiciaire en cours.

Elle « cogne comme une sourde sur le commissaire C., chargé d’évacuer les teufeurs le 22 juin », assure Le Canard. En fait, comme Breizh-info l’a déjà signalé dans son analyse du rapport de l’IGA, cette dernière ne reproche au commissaire qu’un « manque de discernement » et non une faute (ce qui n’empêche pas Le Canard d’évoquer un « commissaire fautif »). Est-ce là cogner comme une sourde ? Il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre…

Qu’a encore retenu Le Canard enchaîné du rapport de l’IGA ? Que le préfet « passe entre les gouttes » malgré une « salve de reproches ». Et c’est tout.

Pourtant, le rapport adresse une salve de reproches plus vive encore à la ville de Nantes : elle connaissait les risques et était responsables de la sécurité publique sur son territoire. L’article n’en dit pas un mot. Sa vraie révélation est donc dans ce qu’il ne dit pas : toujours prêt à critiquer la police, quitte à torturer un peu la vérité, Le Canard enchaîné évite de relayer les reproches adressés à la maire socialiste.

E.F.

Crédit photo : titres dans Le Canard enchaîné des 11 et 18 septembre.
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestation contre l’extension de carrières à Saint-Colomban en Loire-Atlantique.

Trois jours de mobilisation à Saint-Colomban en Loire-Atlantique contre le projet d'extension des carrières de sable et le maraîchage...

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

Articles liés

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce genre fleurissent dans toute la...

Nantes : la guerre des pinceaux se poursuit sur l’escalier Beaurepaire

Le gag récurrent a cessé de faire rire : une fois de plus, l’escalier qui descend de la rue Beaurepaire au cours des 50...

Nantes. Après l’affaire Kerivin, l’opposition s’attaque à tout le « système Rolland » (et Ayrault)

En révélant les malversations soupçonnées de Joëlle Kerivin, en même temps directrice (démissionnée) de la Folle Journée et de l'espace Simone de Beauvoir, les...

Johanna Rolland et Anne Hidalgo vont ramer ensemble…

Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, a des ambitions nationales. Participer activement à la prochaine campagne présidentielle la fait saliver. Ce sera « porte-parole...