Les Décodeurs du Monde contre Breizh-info : qui veut faire l’ange fait la bête

A LA UNE

Les « Décodeurs » du Monde ne savent plus par quel bout s’en prendre à Breizh-Info. Nous avons publié le 11 septembre un article intitulé « La “bête de l’est” va-t-elle glacer la Bretagne cet hiver ? ». Il a fallu huit jours pleins aux Décodeurs pour le lire et y répondre. De travers.

Le sujet paraissait mineur. Le Monde a tenu à lui donner de l’importance. Et après tout, sa réaction vaut qu’on s’y arrête tant elle illustre la manière de travailler de ses « Décodeurs ».

Que nous reproche Le Monde ? Qu’a écrit Breizh-info ?
« La “bête de l’est” va-t-elle glacer la Bretagne cet hiver ? » titre ainsi [Breizh-info]. Pourtant, la quasi-intégralité de l’article détaille une étude sur le climat… en Grande-Bretagne, et n’effleure que l’hypothèse que le froid puisse toucher la Bretagne. La Grande-Bretagne pourrait connaître l’un de ses hivers les plus froids depuis 30 ans, selon des prévisions à long terme au Royaume-Uni. […] des scientifiques de l’University College de Londres prédisent un début d’année 2020 très rigoureux.

Oui, c’est vrai, le sujet de notre article était une étude sur le climat en Grande-Bretagne. Il le disait expressément. Bien entendu, du point de vue du lecteur breton, il était intéressant de se demander si cette étude pouvait concerner aussi la Bretagne (une hypothèse qu’elle envisageait elle-même, concède Le Monde).

Que nous reproche Le Monde ? Qu’a écrit Breizh-info ?
Dans l’étude sur laquelle s’appuie Breizh-Info, la fameuse « bête de l’est » n’est citée qu’une seule fois, et uniquement à titre d’exemple pour montrer la pertinence de l’étude. Les scientifiques prédisent que cet épisode hivernal pourrait être pire que celui de février 2018, lorsque la « Bête de l’Est » […] avait balayé le Royaume-Uni.

En somme, on nous reproche d’avoir utilisé en titre une expression qui n’était pas représentative de l’article. Un titre « journalistique », certes : n’y aurait-il plus de journalistes au Monde ? La même étude a bien sûr été largement citée au Royaume-Uni. L’expression « Beast from the East » figure dans le titre de la majorité des articles qui lui ont été consacrés par la presse grand public, notamment ceux de la BBC, de Metro, du Mirror, du Scotsman, de l’Independent, de l’Express, du Sun, etc.

Le Monde peut sûrement comprendre ça : son propre article est intitulé « “Bête de l’est” en Bretagne : pourquoi prévoir un froid intense plusieurs mois à l’avance est une gageure » !

Que nous reproche Le Monde ? Qu’a écrit Breizh-info ?
Les chercheurs n’affirment pas du tout que les températures vont drastiquement chuter après les fêtes de Noël. Selon leurs modèles, les trois chercheurs de l’University College de Londres (UCL) estiment simplement que l’hiver 2020 dans les Midlands, c’est-à-dire le centre de l’Angleterre, a de bonnes chances d’être plus froid que d’habitude. La Grande-Bretagne pourrait connaître l’un de ses hivers les plus froids depuis 30 ans, selon des prévisions à long terme au Royaume-Uni. À travers l’analyse des températures actuelles de la mer et des systèmes météorologiques au-dessus de l’Atlantique Nord, des scientifiques de l’University College de Londres prédisent un début d’année 2020 très rigoureux.

« Les chercheurs n’affirment pas » : en effet, comme la plupart des prévisionnistes sérieux, ils utilisent le conditionnel. Un conditionnel repris par Breizh-info. Écrire « très rigoureux » comme nous l’avons fait est-il excessif par rapport au « plus froid que d’habitude » du Monde ? Citons à nouveau les propres paroles des chercheurs : « Cela classerait la température du centre de l’Angleterre de janvier-février 2020 comme l’hiver le plus froid depuis 2013 et janvier-février 2020 comme le septième hiver le plus froid des 30 dernières années ». Plus froid que d’habitude, certes…

Que nous reproche Le Monde ? Qu’a écrit Breizh-info ?
La Bretagne n’est pas la Grande-Bretagne [… L’étude] est centrée sur les Midlands. […] Hormis la confusion sémantique entre « Bretagne » et « Grande-Bretagne », il n’y a donc aucun lien évident entre les prévisions météo de ces deux régions. Si un tel hiver rigoureux venait à se produire, reste à savoir si la terrible « Bête » viendra aussi déferler sur la « petite » Bretagne.

Le Monde, c’est bien aimable à lui, prétend nous donner aussi des leçons de géographie. Dont acte : la Grande-Bretagne n’est pas la petite. N’étant pas climatologues, nous ne nous sommes pas hasardés à extrapoler les hypothèses de l’UCL. Cependant, contrairement à ce qu’écrit Le Monde, il y a bien un lien évident entre les prévisions météo de la Grande-Bretagne et de la petite : le climat des deux régions est fortement influencé par le Gulf Stream. Or la prévision de l’UCL repose sur un changement de comportement du courant atlantique.

Tout à leur souci de prendre Breizh-info en défaut, les Décodeurs ont donc lu dans notre article des choses qui n’y étaient pas, et compris de travers ce qui y était.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« Vivre ensemble » à Brest. Des policiers attaqués dans le quartier de Kérédern

La police n'effraie plus les voyous. A Brest, des policiers ont été attaqués, dimanche, en pleine journée, dans le...

Marsault, l’encre et le bazooka

Marsault, dessinateur humoristique et auteur de bande dessinée à succès, est l'invité de Livre Noir. Rare dans les médias,...

Articles liés