Italie. Les débarquements de migrants illégaux ont repris dans les ports [Vidéo]

A LA UNE

Les arrivées de migrants illégaux par voie maritime ont repris leur rythme dans les ports italiens depuis le départ de Matteo Salvini du ministère de l’Intérieur. Dernier débarquement en date, celui de 176 migrants dans le port de Taranto depuis le bord de l’Ocean Viking, navire de SOS Méditerranée.

SOS Méditerranée : le feu vert des autorités italiennes

L’Ocean Viking, navire affrété par l’ONG pro-migrants SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, est arrivé dans le port de Taranto, situé dans le sud de l’Italie, mercredi 16 octobre. L’équipage avait ainsi reçu l’accord des autorités italiennes de débarquer les 176 migrants présents à bord, embarqués le 14 octobre.

Une décision qui intervient après la mise en œuvre d’un mécanisme bien rodé par SOS Méditerranée. Dans un premier temps, l’ONG avait ainsi communiqué une nouvelle fois en mettant la pression sur les États européens :

Le gouvernement italien n’aura donc pas mis longtemps avant de céder aux injonctions de l’Ocean Viking puisqu’il faisait part de sa décision favorable dès le 15 octobre.

L’Ocean Viking refuse de débarquer les migrants en Libye

Parmi les 176 migrants recueillis, un premier groupe de 74 personnes (tous des hommes) avait été secouru dans la nuit de samedi à dimanche tandis que ces derniers se trouvaient à bord d’une embarcation qui dérivait au large d’Al Jurf (Tunisie). Dans un second temps, dimanche matin, ce sont 102 autres individus qui ont été récupérés au large de Tripoli (Libye).

Par ailleurs, bien que les autorités libyennes aient désigné Tripoli comme port sûr afin que l’Ocean Viking y débarque ses migrants, SOS Méditerranée a refusé cette perspective, arguant qu’« aucun endroit en Libye ne peut actuellement être considéré comme un lieu sûr ». Autant dire que les transferts de migrants vers les ports italiens ou maltais ne sont pas prêts de s’arrêter.

Avec la mise en place d’une nouvelle coalition (composée du M5S et du Parti démocrate) à Rome en septembre dernier pour gouverner l’Italie, la politique migratoire de Matteo Salvini a été définitivement balayée. Jusqu’à quand ?

Italie. La ministre remplaçant Matteo Salvini va-t-elle ouvrir les portes aux migrants ?

AK

Crédit photos : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Articles liés