Les jours se suivent et se ressemblent, et la délinquance continue d’user le quotidien des Nantais. Dans la nuit du 22 au 23 novembre, probablement en fin de nuit, une dizaine de véhicules ont vu leurs vitres brisées bd Gaston Doumergue sur la rive nord de l’ile Beaulieu, face au CHU Hôtel-Dieu ; le contenu n’a pas été volé, ce qui laisse penser à des fêtards ivres plutôt qu’à des voleurs à la roulotte.

Aux Dervallières ce mardi 19 novembre, un adolescent âgé de 16 ans et domicilié à Angers a été interpellé avec 80 grammes de cocaïne. Cette dernière se revend à 50 € les 0.9 grammes, soit 4 400 € à la revente. Il avait déjà été interpellé aux abords immédiats du quartier il y a peu.

Le 15 novembre dernier, dans un placard technique d’un immeuble connu pour être un point de deal, rue de Norvège à Malakoff, les policiers ont découvert quatre bonbonnes de 0.9 grammes de cocaïne (200 € à la revente), 42 grammes de résine de cannabis (300 € à la revente) et une balance de précision. Bref, « du matériel de dealer et de quoi vendre pendant quelques heures », relève un policier.

Toujours du deal place du Commerce

Sur Twitter, un Nantais qui réside près de la place du Commerce, a trouvé et remis aux policiers un couteau planqué par les dealers à proximité immédiate de chez lui – il en parle sur les réseaux sociaux : « Ce matin encore, j’allais voir vos collègues place du Commerce pour leur remettre un couteau trouvé caché entre les gouttières à côté de mon appartement au 15 allée Duguay Trouin ; de ma fenêtre au RDC je vois régulièrement les dealers planquer des trucs et déranger les passants ».

À Carquefou aussi

Toujours à propos de stupéfiants, le 19 novembre les gendarmes de Nantes et de Carquefou ont interpellé cinq personnes âgées de 18 à 28 ans dans le cadre d’un réseau de vente de drogue local. La tête de réseau est un habitant de Carquefou âgé de 26 ans, sans profession connue. Une arme de défense, 420 euros en espèce, 190 grammes de résine (1200 € à la revente), 24 d’herbe (150 € à la revente) et des résidus de cocaïne ont été découverts chez lui. Défavorablement connu de la justice, il a été condamné à 14 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

Louis Moulin

Photo d’illustration : Marie-Reine Mattera/Photononstop/Getty Images
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine