La Bretagne peut rêver à la Pro A (ou « Jeep Elite ») ! Après trois mois de compétition, Nantes et Quimper sont tous deux parmi les premiers du classement et peuvent revoir leurs ambitions à la hausse.

Enfin régulier, Nantes peut rêver !

On avait laissé l’Hermine de Nantes sur deux victoires consécutives en Leaders Cup au mois d’octobre, juste avant le début de la saison régulière de Pro B, on la retrouve à la deuxième place du classement de Pro B après 13 matchs disputés en championnat !

L’équipe bretonne est parvenue à surmonter ses démons de la saison dernière et enchaîne les succès avec régularité. Cinq victoires et deux défaites à domicile, quatre victoires et deux défaites également à l’extérieur, on peut dire que les Nantais ne se laissent pas perturber par l’environnement et jouent toujours leur jeu. Si la défaite 73-55 à Saint-Chamond le 20 décembre fait tâche, les autres revers subis ne le furent que de quelques points. La gifle du mois dernier a par ailleurs été suivie par deux succès, face à Poitiers et à Lille, preuve qu’il ne s’agissait pas d’une réelle baisse de régime.

Côté statistiques, l’ailier américain René Rougeau est tout simplement le meilleur rebondeur et le meilleur intercepteur de Pro B ! Il capte en effet 8,8 rebonds par match et « vole » en plus deux ballons en moyenne, tout en marquant 15,5 points. Les chiffres ne font pas tout mais une telle production est précieuse pour un désormais prétendant à la montée.

Il ne s’agissait pas de l’objectif annoncé en début de saison par Audrey Sauret, lorsque la General Manager avait répondu aux questions de Breizh Info, mais les événements permettent bel et bien d’espérer des lendemains qui chantent.

Les plus belles actions du début de saison

Notons enfin que Nantes a qui plus est validé son ticket pour le dernier carré de la Leaders Cup. La fin du tournoi se disputera à Disneyland Paris à la mi-février.

Quimper intraitable à domicile !

Quimper avait dû attendre les dernières journées de la saison 2018/2019 pour se maintenir en Pro B, il en va autrement cette année puisque les Finistériens affichent pour l’heure le même bilan que leurs voisins nantais avec 9 victoires et 4 défaites.

La différence de taille est que les Quimpérois ont du mal à voyager. Les quatre défaites ont toutes eu lieues à l’extérieur, notamment une déroute 84-58 chez le leader incontesté du championnat, Blois. L’inquiétude ne doit toutefois pas gagner les rangs des supporters, Quimper restant sur deux succès hors de ses bases.

Tout roule à domicile avec six victoires en autant de matchs.

L’arrière nigérian Chima Moneke est l’homme fort de l’équipe avec ses 15,1 points et 7,1 rebonds par match.

Avec ces résultats inespérés, l’entraîneur Laurent Foirest valide le choix fait l’été dernier par la direction, lorsque celle-ci avait décidé de prolonger son contrat.

Quimper et Nantes se retrouveront pour un derby haut en couleurs le samedi 18 janvier à 20 heures à la Salle Omnisports Michel Gloaguen de Quimper.

Entre temps, Nantes aura reçu Blois dans un match de gala le vendredi 10 janvier à la Trocardière, tandis que les Quimpérois auront accueilli Gries-Oberhoffen le lendemain.

Alexandre Rivet

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V