Familles traditionnelles : des chiffres inquiétants et un éclatement qui guette

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Ne restera-t-il demain en France que des enfants de familles séparées ou recomposées, vivant dans des conditions économiques précaires ? Les derniers chiffres sur le sujet sont alarmants !

28 % d’enfants vivent avec un seul de leurs parents

La famille traditionnelle composée d’un père et d’une mère se jurant fidélité jusqu’à la fin de leurs jours ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir si l’on se fie à l’étude de l’Insee publiée le 14 janvier. Une étude sur les différents types de familles composant la société française qui nous indique que pas moins de quatre millions d’enfants mineurs vivent à domicile avec un seul de leurs parents, selon les chiffres portant sur l’année 2018.

Dans le détail, si 68 % des enfants mineurs vivaient encore dans une famille « traditionnelle », 21 % vivent quant à eux dans une famille monoparentale. Auxquels il faut ajouter 11 % vivant dans une famille recomposée : 7 % avec un parent et un beau-parent et 4 % avec leurs deux parents. En synthèse, ce sont donc 28 % des enfants français qui ne résident qu’avec un seul de leurs parents. Soit près du tiers !

Familles monoparentales : un fléau qui prend de l’ampleur

Irresponsabilité grandissante ? Manque de maturité des parents dans une société de la tentation et de l’immédiateté ? L’augmentation fulgurante du nombre de familles monoparentales à de quoi interpeller ! Tandis que celles-ci représentaient moins de 10 % du total en 1975, elles comptent désormais pour 24 % du nombre de familles françaises en 2018.

Quant à la répartition géographique, l’Ouest et l’Est de la France concentrent davantage les familles traditionnelles. À l’inverse, les régions méditerranéennes et les départements d’Outre-mer sont les territoires où les enfants des familles monoparentales sont les plus nombreux.

famille

Autre point à relever, les enfants des familles recomposées sont moins présents dans les grands centres urbains, où à l’inverse la proportion d’enfants en famille monoparentale est forte.

Parmi les conséquences néfastes de cet éclatement familial, la qualité des conditions de logement : lorsque « seulement » 10% des enfants de familles traditionnelles vivent dans un logement surpeuplé, ils sont 16 % dans les familles recomposées et 23% pour les enfants de familles monoparentales.

Toujours sur le plan immobilier, en 2018 les familles traditionnelles étaient 66 % à être propriétaires de leur logement. Une proportion qui tombe à 48% pour les familles recomposées, et à 28% pour les monoparentales. L’utilité économique du mariage face aux nécessités matérielles de la vie, réalité qui déplaît aux féministes et autres progressistes, se rappelle ainsi à leur bon souvenir…

Enfants de couples séparés : et en Bretagne ?

Qu’en est-il de la situation bretonne ? Sur les 693 000 enfants mineurs vivant au sein d’une famille en Bretagne en 2018, 72 % avaient la chance de se trouver dans une famille traditionnelle. Un taux donc supérieur à la moyenne nationale (68 % hors Mayotte). Ce qui fait de la Bretagne la deuxième région française derrière les Pays de la Loire (74 %) pour sa capacité à garder un modèle familial cohérent. Se dessinent alors les vestiges de la tradition chrétienne-démocrate de l’Ouest et de ses marqueurs traditionnels.

Dans le même temps, les parts d’enfants mineurs vivant au sein d’une famille recomposée (10 %) ou d’une famille monoparentale (18 %) sont moins élevées qu’au niveau national (respectivement 11 % et 21 %).

Au total, ce sont 25 % des enfants mineurs bretons qui vivent au quotidien avec un seul de leurs parents, dans une famille recomposée ou monoparentale. Dans 80 % des cas, ces enfants vivent plus de la moitié du temps avec leur mère.

Enfin, les écarts se creusent aussi entre les différents types de familles sur le plan de l’emploi : si les deux parents ont un emploi dans près de 80 % des familles traditionnelles, ils ne sont plus que 66 % à travailler tous les deux dans les familles recomposées.

À l’opposé, les deux conjoints sont sans emploi dans 3 % des familles traditionnelles et 7 % des familles recomposées. Par comparaison, 30 % des parents à la tête d’une famille monoparentale sont sans emploi. Un hasard ? Chacun jugera !

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Terrorisme, la menace sans fin. Nouveau numéro de la revue Conflits

C'est un sujet particulièrement d'actualité que traite la revue de Géopolitique Conflits, ce mois-ci. Avec un dossier consacré au...

Religion au travail. Une étude de l’Institut Montaigne montre la pression des revendications liées à l’Islam

Une étude publiée ce jeudi par l’Institut Montaigne constate une hausse des comportements qualifiés de “rigoristes” religieux en entreprise,...

Articles liés

Les neurosciences et le développement de l’enfant

Les neurosciences et le développement de l’enfant. Avec Mme Josette Serres, Docteur en psychologie du développement, Ingénieur de Recherche CNRS, Formatrice Petite Enfance https://www.youtube.com/watch?v=aC9g1icXb0w Crédit photo...

Terreur migratoire, sanitaire, médiatique et sociétale… Quel avenir pour les autochtones d’Europe ? [L’Agora]

Les autochtones d’Europe conscients de qui ils sont et de leur civilisation, sont actuellement dans les cordes d’un ring de boxe, en train de...

Reportage Santé. La lutte contre l’obésité infantile

En Finlande, une école expérimente de nouvelles pistes pour lutter contre l’obésité infantile. Ici, le sport est omniprésent dans l’enseignement et des repas sains...

Chouette, un livre ! Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver 

De giboulées en averses neigeuses, de froid de canard en froid de loup, bonnets, moufles et écharpes sont de mise pour affronter Messire l’Hiver !...