Montée du niveau de la mer : des barrages pour clôturer la mer du Nord ?

A LA UNE

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Un scientifique néerlandais a proposé de construire deux méga-barrages en mer du Nord et dans la Manche pour tenter de protéger certains territoires européens contre la montée du niveau de la mer.

Des barrages gigantesques face à la montée des eaux

Idée saugrenue ou pas ? Chacun se fera son propre avis sur la proposition de Sjoerd Groeskamp, océanographe à l’Institut royal néerlandais pour la recherche sur la mer. Le scientifique a déclaré qu’une « solution possible » aux effets du changement climatique sur nos océans est de construire un barrage de 300 miles de long (482 kilomètres) entre l’Écosse et la Norvège et une barrière supplémentaire de 100 miles de long (160 kilomètres) entre la France et l’Angleterre.

Dans un article à venir dans l’American Journal of Meteorology, Sjoerd Groeskamp indique qu’une « augmentation de 10 mètres d’ici 2500 est prévue, selon les scénarios les plus sombres ». Il ajoute : « Ce barrage est donc surtout un appel à agir dès maintenant contre le changement climatique ».

océan
Source : The Guardian

Outre le rôle de lanceur d’alerte d’une telle proposition, l’océanographe rappelle toutefois que, « si nous ne faisons rien, ce barrage extrême pourrait bien être la seule solution ».

Des éléments non pris en compte dans le projet

Le projet – baptisé « North Sea Enclosure Dyke » [NDLR : « Digue de clôture de la Mer du Nord »] –, est techniquement et économiquement réalisable, selon les auteurs, les coûts du projet étant estimés à 0,1 % du PIB des pays concernés réunis. Soit une somme évaluée entre 300 millions et 595 millions d’euros. Des calculs effectués en se basant sur les coûts des gigantesques barrages qui ont été construits en Corée du Sud ces dernières années.

Toutefois, de l’aveu de Sjoerd Groeskamp, les calculs n’ont pas pris en compte les pertes potentielles, en arrêtant la pêche en mer du Nord et en augmentant les coûts de transport maritime, entre autres facteurs.

Pour rappel, le Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), dans son rapport de septembre 2019, déclarait que le niveau de la mer pourrait augmenter (en comparaison de la période 1980-2000) de 43 centimètres environ d’ici 2100 dans un monde à +2°C, mais de 84 cm dans un monde à +3°C ou + 4°C. Tout en indiquant que les choses pourraient s’accélérer au XXIIe siècle avec une élévation du niveau des mers qui serait 100 fois plus rapide. Dans ces conditions, aucune proposition pour faire face au phénomène ne peut être balayée d’un revers de main. Y compris les plus audacieuses…

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestation contre l’extension de carrières à Saint-Colomban en Loire-Atlantique.

Trois jours de mobilisation à Saint-Colomban en Loire-Atlantique contre le projet d'extension des carrières de sable et le maraîchage...

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

Articles liés

Genêts (Manche). Un cimetière saccagé et pillé aux portes de la Bretagne

Le cimetière du village de Genêts, dans la Manche, a été pillé voilà quelques jours avec près de 20 tombes saccagées et des croix...

Pollution maritime. Ifremer invite le public à signaler les déchets d’engins de pêche via l’application Fish & Click [Vidéo]

Pour tenter de limiter les déchets d'engins de pêche en mer et sur la côte, Ifremer a lancé un programme participatif invitant le public...

Changement climatique. 2020 dans le top 3 des années les plus chaudes au niveau mondial

Si l'année écoulée était déjà la plus chaude jamais enregistrée au niveau français, elle apparaît en troisième position à l'échelle mondiale. En ayant été...

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement. Ou plutôt d'une...