Invasion migratoire : plusieurs centaines de migrants franchissent la frontière grecque

A LA UNE

Alors que la Turquie continue à mettre de l’huile sur le brasier de l’invasion migratoire, la Grèce continue de tenir bon. ET ce même si plusieurs centaines de migrants ont forcé le passage ce lundi, dans la région de l’Evros, n’hésitant pas à bousculer, voire à attaquer les douaniers grecs.

De son côté, le ministère de l’Intérieur turc a annoncé que plus 117.677 migrants avaient passé la frontière. Des chiffres faux selon les grecs, qui affirment en avoir 10.000 en train de les assiéger aux postes frontières, et d’en avoir arrêté plus d’une centaine qui ont réussi à passer la frontière. Les douaniers grecs sont désormais aidés par l’armée, qui a envoyé des renforts et annoncé des manœuvres avec des tirs à balle réelle près de la frontière.

Sur les îles grecques, notamment à Lesbos, plusieurs barques avec des migrants – principalement agghans, pakistanais, africains – ont tenté d’accoster à Lesbos et en ont été empêchés par la population, très remontée contre les migrants qui sont déjà sur l’île. Un centre d’accueil de migrants, actuellement vide, a aussi été incendié par des locaux. D’autres ont installé des check-points près des littoraux, et y montent la garde 24h/24.

L’armée grecque a déployé des vedettes de la marine, qui ont pris à l’abordage à plusieurs reprises des barques de migrants pour les contraindre à rebrousser chemin. Certaines de ses barques étaient accompagnées par des vedettes des garde-côtes turcs, comme le montre une vidéo des garde-côtes grecs. La marine grecque a annoncé des exercices de tir aux abords de l’ile de Lesbos.

Attaqués aux postes frontières de Pazar Kule et Kastania par des centaines de migrants – principalement des jeunes hommes – armés de grenades lacrymogènes turques, de cailloux et de brandons enflammés, les douaniers turcs ont été obligés d’ouvrir le feu au-dessus des assaillants après que l’un d’eux ait été grièvement blessé. Cependant, la vidéo d’un migrant qui aurait été soi-disant tué à la frontière et qui circule sur les comptes pro-turcs est un fake, selon les officiels grecs.

Les migrants, visiblement organisés et conseillés, mettent aussi en avant des femmes et des personnes âgées, ainsi que des enfants qui pleurent. Une vidéo prise du côté turc de la frontière montre que des migrants placent délibérément des jeunes enfants au-dessus des feux de camp pour les faire pleurer.

Le gouvernement grec affiche sa détermination et a appelé au soutien de l’UE. Sur les téléphones situés près de la frontière grecque, des messages automatiques sont envoyés par vagues, en anglais : « message des autorités grecques. Personne ne peut franchir la frontière de la Grèce. Toutes ces tentatives d’entrer illégalement sont efficacement empêchées. Les chiffres cités par les autorités turques sont totalement faux et induisent en erreur »

« Les habitants des villes les plus proches ont rassemblé trois camions de vivres et de boissons pour les hommes qui défendent le passage frontière de Pazar-Kule », écrit le média russe Riafan. « On attend l’arrivée de mitropolites de l’église grecque, de ministres […] le long de la rivière Evros, les pêcheurs retournent les barques de migrants avec leurs gaffes et les forcent à rebrousser chemin à la nage ».

Tandis que des bus, mais aussi des taxis turcs continuent d’amener massivement des migrants à la frontière, certains abandonnent, écoeurés. L’un d’eux donne son témoignage sur Telegram : « le matin, on voulait passer la frontière grecque, on s’est fait tirer dessus, un a été tué, deux blessés. Les turcs nous y ont déposé la nuit de l’autre côté de la rivière en nous disant que c’est la Grèce, alors que c’est faux, en nous taxant de 50 lires pour le passage, et ne voulaient pas nous passer dans l’autre sens si on ne payait pas à nouveau ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

Articles liés