Invasion migratoire. Les Nations unies jouent contre la Grèce et l’Europe

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a déclaré que la Grèce n’a pas le droit de cesser d’accepter des demandes d’asile tandis que le pays annonce être en « état d’alerte maximale ».

Grèce : les Nations unies s’en mêlent

À la suite de la pression migratoire accrue que subit la Grèce depuis quelques jours, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés a tenu à faire valoir son point de vue. Sans surprise, le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) s’est placé du côté des migrants illégaux qui sèment le chaos à la frontière gréco-turque depuis la semaine dernière mais également sur certaines îles grecques.

Dans un communiqué paru le 2 mars, le HCR a indiqué que la Grèce n’avait pas le droit de cesser d’accepter les demandeurs d’asile. Une réaction aux déclarations du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, qui avait affirmé la veille que son pays n’accepterait aucune nouvelle demande d’asile pendant un mois après deux jours d’affrontements entre la police des frontières et des milliers de migrants cherchant à entrer dans l’UE en provenance de Turquie.

L’agence des Nations unies estime ainsi qu’il est « important que les autorités s’abstiennent de toute mesure susceptible d’accroître les souffrances des personnes vulnérables ». En clair, le risque que font peser ces migrants sur la sécurité des Grecs et, par extension, de tous les Européens, doit passer par pertes et profits selon le HCR : l’important, c’est l’accueil de « l’autre », sans prendre en compte l’opposition et la détresse des autochtones.

La Grèce en état d’« alerte maximale »

Toujours d’après le HCR, « tous les États ont le droit de contrôler leurs frontières et de gérer les mouvements irréguliers, mais ils doivent en même temps s’abstenir de recourir à une force excessive ou disproportionnée et maintenir des systèmes permettant de traiter les demandes d’asile de manière ordonnée ».

On serait alors tenter de demander à Babar Baloch, l’un des porte-paroles du Haut Commissariat aux réfugiés et auteur du communiqué, comment ces procédures pourraient se faire de manière ordonnée lorsque la Turquie se targuait encore le 1er mars d’avoir ouvert ses frontières avec la Grèce à plus de 100 000 migrants, lesquels ne cherchaient bien entendu qu’à se ruer vers l’Europe ?

Grèce
Babar Baloch. Source : Flickr

Pour asseoir sa position, le HCR a déclaré que ni le droit international ni le droit de l’UE ne fournissaient « une base juridique pour la suspension de la réception des demandes d’asile ».

Si l’Agence des Nations unies pour les réfugiés a appelé « au calme et au relâchement des tensions à la frontière » gréco-turque, la Grèce, de son côté, est en « état d’alerte maximale depuis l’annonce des autorités turques d’ouvrir les vannes de l’immigration » selon un quotidien d’Athènes le 2 mars, expliquant dans le même temps que le pays « fait face à une menace asymétrique », un constat fait par le porte-parole du gouvernement grec lui-même. Et les critiques des Nations unies contre la Grèce ne vont pas dans le sens d’un rééquilibrage du rapport de force.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Euro 2021. Les résumés de Suisse-Turquie et Italie-Pays de Galles

Retrouvez les résumés de Suisse-Turquie et Italie-Pays de Galles comptant pour l'Euro 2021. La Squadra Azzurra s'impose 1-0 contre le Pays de Galles et termine...

Visiter la Grèce : trois villes incontournables à visiter

Dotée de plusieurs sites archéologiques époustouflants, des plages paradisiaques et d’une douceur de vivre, la Grèce est un pays remarquablement comblé par la nature....

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Nantes : un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l’hôtel via l’association Aemina interpellé après une attaque à la machette

Un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l'hôtel via l’association Aemina a été interpellé après une attaque à la machette...