Municipales sur la côte de Loire-Atlantique. La Turballe revient à gauche, pas de grands changements sur la Presqu’île

A LA UNE

Mis à part la Turballe, qui revient au bercail – à gauche – après un mandat de droite chaotique (chasse aux nudistes, infractions au code général des collectivités territoriales, multiples recours, projet de salle polyvalente XXL, maire qui ne se représente pas) avec Didier Cadro comme nouveau maire, rien ne change, ou presque, sur la Presqu’île. Les espérances d’En Marche, presque partout, sont douchées.

Au Croisic, la sortante Michelle Quellard est en tête avec 45.03% des voix, talonnée par Françoise Thobie (42.81%), c’est donc le marcheur Jean-François Chanteur (12.15%) qui est en mesure de faire l’élection en se ralliant à l’une ou l’autre. Il y avait 52% de participation. Issu de l’équipe sortante, Joseph David est élu à Assérac avec 70% des voix (et 52.8% de votants).

A Herbignac, pas de changement : la droite de Pierre-Luc Philippe passe encore à côté, cette fois à 80 voix près, avec tout juste 50.2% de votants. A Pornichet, le sortant Jean-Claude Pelleteur est réélu à 58.14% ; il était soutenu par LREM. A noter l’échec retentissant de l’ancien maire Robert Belliot (9.43%), largement dépassé par les écolos emmenés par Yannick Joubert (24.23%).

Guérande s’oriente vers une quadrangulaire au second tour, avec ballottage très favorable pour le maire Nicolas Criaud (42.76%), soutenu par LREM, suivi par les écolos (25.02%). La droite du général de Kersabiec atteint à peine 20% et les centristes de Catherine Bailhache 11.56%.

Un peu de changement à Batz et Saint-André des Eaux

A Batz, la ville passe à l’opposition – Marie-Catherine Lehuédé est élue avec 67.01% des voix. L’accueil des migrants dans la commune par l’ex-maire socialiste a-t-il été la goutte qui a fait déborder le vase ?

A Saint-André des Eaux, l’ex-adjointe à l’urbanisme détrône le maire sortant, à 60 contre 40% (et 50.6% d’abstentionnistes). La commune reste centriste.

La députée Josso dans les choux

A noter enfin l’échec retentissant de la députée de la 7e circonscription, Sandrine Josso, qui n’atteint même pas 5% à la Baule (4.16%) et ne peut donc pas fusionner ; il faudra encore qu’elle fasse valider son compte de campagne, ce qui est loin d’être acquis. Elle entraîne aussi son allié putatif, le général de Zuchowicz, dans sa chute (14.4%) – il est très en retard sur Franck Louvrier (38%) et le marcheur Jean-Yves Gontier (27%). « Josso est out, et Zucho aussi », commente un connaisseur des arcanes politiques de la Baule. « Et comme la 7e circonscription va disparaître, les gens de la Presqu’île en seront définitivement débarrassés. Ouf. Cette élection montre bien ce qu’elle peut atteindre seule en politique : rien ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés