Renvoi des migrants vers leurs pays d’origine : et si la Libye montrait l’exemple ?

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Face à l’afflux de migrants sur son sol, la Libye a expérimenté une nouvelle méthode : renvoyer une partie des clandestins dans leurs pays d’origine.

La Libye refuse les débarquements de clandestins

En Libye, la gestion des migrants par les autorités a pris un nouveau tournant. Ainsi le gouvernement libyen reconnu par les Nations unies à Tripoli a-t-il refusé d’autoriser le débarquement des migrants arrêtés en mer et renvoyés sur le territoire libyen par ses navires de gardes-côtes.

Si, le 9 avril dernier, les gardes-côtes libyens ont arrêté environ 280 migrants en Méditerranée tandis qu’ils cherchaient à rejoindre l’Europe, les autorités leur ont adressé une fin de non-recevoir en n’autorisant pas l’arrivée de ces clandestins sur le territoire libyen. Une décision qui serait justifiée par le fait que des combats ont lieu autour de Tripoli, selon une explication fournie par l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations), affiliée à l’ONU.

L’OIM a notamment déclaré qu’« en raison de l’intensité des bombardements, les autorités compétentes de Tripoli avaient déclaré leurs propres ports maritimes fermés et peu sûrs ».

Malgré leur détention à bord d’un navire dans le port de Tripoli, des dizaines de migrants ont réussi à prendre la fuite le 10 avril compte tenu du chaos régnant aux alentours. Peu après, environ 200 migrants du groupe ont été appréhendés par les autorités dans leur tentative de s’échapper. Ils ont ensuite été transférés dans deux centres de détention.

Des migrants renvoyés dans leurs pays d’origine

Par ailleurs, le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) a cependant déclaré le 14 avril que les ports libyens n’avaient pas été fermés comme l’OIM l’avait prétendu, ajoutant de la confusion à la situation. Selon le HCR, il s’agirait simplement d’une décision des gardes-côtes libyens d’avoir refusé le débarquement des migrants. Dans le même temps, l’Italie et Malte ont classé leurs ports comme fermés en raison de la pandémie de coronavirus.

Une pandémie qui ne freine pas pour autant les velléités des migrants puisque, au titre de la seule semaine dernière, plus de 1 000 d’entre eux auraient quitté les côtes libyennes afin de traverser la Méditerranée et 500 ont été interceptés.

Par ailleurs, les autorités libyennes basées dans l’Est du pays ont renvoyé 236 migrants africains illégaux dans leurs pays d’origine durant cette même semaine dernière, à savoir le Soudan, le Tchad, le Nigeria, le Ghana, le Mali, l’Éthiopie et la Somalie. Actuellement, la Libye compterait plus de 650 000 immigrés clandestins sur son sol dont 6 000 placés dans des centres de détention.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

Articles liés

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Italie. SOS Méditerranée débarque à nouveau des migrants africains subsahariens en Sicile

Plus de 100 migrants clandestins ont été débarqués en Italie par le navire de SOS Méditerranée, l'Ocean Viking. L'immense majorité provient d'Afrique noire tandis...