Irlande. Pour Pâques, l’IRA affirme : « Nous conservons la capacité et les ressources nécessaires pour continuer à frapper ceux qui maintiennent l’occupation britannique »

A LA UNE

Dans une déclaration de Pâques transmise à la presse en Irlande, l’IRA (Irish Republican Army), groupe paramilitaire actif actuellement sous le nom de New IRA, a affirmé que la seule solution était la « force physique ». La déclaration a été publiée sur Internet et a été reprise par les médias. Elle a également été affichée sur les murs de certains bastions nationalistes et républicains d’Irlande du Nord en début de semaine.

Voici le contenu de la déclaration, dans un contexte de pandémie qui empêche toute commémoration, notamment de l’insurrection de Pâques 1916 comme c’est habituellement le cas.

Les dirigeants de l’Armée républicaine irlandaise adressent des salutations fraternelles aux militants républicains et à nos partisans et amis, tant au niveau national qu’international. Nous saluons les volontaires de l’Armée républicaine irlandaise et nous applaudissons leur discipline, leur détermination et leur engagement constant à la cause pour laquelle ceux que nous commémorons ont donné leur vie.

Nous adressons également des salutations de solidarité à nos camarades emprisonnés et à leurs familles.

En ce 104ème anniversaire du soulèvement de Pâques 1916, nous nous souvenons tout particulièrement de la mort de notre patriote. Nous commémorons les combattants de la liberté de toutes les générations qui ont donné leur vie pour la liberté irlandaise.

La responsabilité du conflit actuel repose fermement sur les épaules du gouvernement britannique. Alors que l’occupation britannique persiste, notamment par le biais de ceux qui mettent en œuvre ses politiques via Stormont [NDLR : le parlement d’Irlande du Nord], le peuple irlandais est privé de son droit à l’autodétermination et à la souveraineté nationale. Face à cette réalité, nous restons déterminés à mettre fin à la domination antidémocratique du gouvernement britannique sur la partie occupée de notre pays.

Alors que nous sommes confrontés à une crise sanitaire sans précédent, il ne faudra pas longtemps avant que le Brexit et ses difficultés persistantes pour la Grande-Bretagne ne réapparaissent. Cela a ravivé le thème d’une Irlande réunifiée. Les programmes révisionnistes et les anciens républicains ont transformé les politiciens britanniques ; l’approbation d’un scrutin frontalier ne forcera pas la main de l’establishment britannique. Ils n’écoutent qu’une chose et une seule : la force physique.

Malgré une présence accrue de la force de la Couronne et un trésor de guerre réapprovisionné, nous avons démontré à maintes reprises que nous conservons la capacité et les ressources nécessaires pour continuer à frapper ceux qui maintiennent l’occupation britannique. Chacun doit être assuré que nous sommes unis, que nous sommes forts et que nous restons déterminés à atteindre nos objectifs.

Nous l’avons souvent répété dans le passé et nous le faisons encore aujourd’hui ; l’IRA peut frapper à volonté. Nous avertissons la population qu’il faut en être conscient, et qu’il faut rester en permanence à une distance de sécurité des véhicules de l’armée et de la police britannique.

En commémorant ceux qui sont morts pour la cause de la liberté, notre hommage le plus approprié est un renouvellement de notre engagement envers la cause pour laquelle ils ont donné leur vie de manière désintéressée. Nos objectifs restent la réunification de notre pays et l’établissement d’une République socialiste de 32 comtés. Nous maintiendrons ces objectifs.

Beirigí Bua (Jusqu’à la victoire)

T O’Neill

Revoir ici l’excellent reportage de la BBC au sujet des Troubles en Irlande du Nord.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

L’hostilité française à la recherche : l’exemple de la tuberculose

Bulletin d'information scientifique de l'IHU Marseille, par le Pr Didier Raoult. https://www.youtube.com/watch?v=2HiI2bUgNBo Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...

Articles liés