oeufs

Faites attention avant de consommer vos œufs achetés récemment, certains pourraient avoir été contaminés par la salmonelle. Selon un article de 60 millions de consommateurs, pas moins de 535 300 œufs, commercialisés dans différents enseignes, sont concernés par cette contamination. Quels risques encourus et quelles précautions à prendre ?

« Vérifiez leur numéro de lot »

Alors que pendant le confinement, nombreux sont les français à avoir endossé le costume de cordon bleu et à s’être rués sur les œufs, près de 535 300 œufs produits par la société Matines ont fait l’objet d’un rappel pour risque de contamination aux salmonelles, note 60 millions de consommateurs.

« Si vous avez acheté des œufs chez Atac, Auchan, Carrefour, Système U, Intermarché ou E.Leclerc ces dernières semaines, soyez vigilant et vérifiez leur numéro de lot », avertit le journal.

Sont concernés en grande majorité des œufs moyens et gros calibres « fournis par la société Matines sous les marques Matines, Eco+, Netto, Top Budget, ainsi que sous des marques neutres (aucune marque n’apparaît alors sur la boîte) ».

Lot 3FRMDB08

Pour éviter toute contamination, vérifiez bien le numéro du lot de vos œufs avant de les consommer. S’il le numéro de lot inscrit sur la boite d’œufs est 3FRMDB08, ne le consommez pas et rapportez la boite auprès de votre magasin pour demander un remboursement.

Dans le détail, voici les lots concernés :

• les œufs Matines (Code emballeur sur la boite : FR 32 066 020 ) portant les codes-barres 3 282 071 710 010 / 3 282 072 157 012 / 3 282 070 015 284 / 3 282 070 012 498 / 3 282 070 012 504.

• les œufs de marques neutres portant les codes-barres 3 560 070 392 742 / 3 560 070 432 080 / 3 282 071 573 172.

• les œufs de Chez Netto portant le code emballeur : FR 32 066 020.

Quels risques en cas de contamination ?

Comme le note 60 millions de consommateurs, « la salmonellose se traduit par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre. Ces symptômes peuvent être graves chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés, les femmes enceintes et les personnes âgées. »

Ainsi, un ou deux jours après l’ingestion de produits infectés à la salmonelle, les signaux classiques d’une gastro-entérite apparaissent : diarrhée, fièvre, vomissements et douleurs abdominales.

En temps normal, ces symptômes disparaissent spontanément et sans traitement après 3 à 5 jours chez les adultes « en condition physique normale ». Mais attention, chez les personnes plus fragiles, « ces symptômes risquent de persister et s’aggraver, voire de devenir mortels. En cas d’apparition de symptômes, le plus sûr est encore de consulter un médecin ».

Les précautions à prendre

Pour éviter toute contamination à la salmonelle, les précautions à prendre sont nombreuses. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (l’Anses) recommande ainsi aux personnes à risque de suivre les précautions suivantes :

• Ne pas consommer des œufs crus ou peu cuits.
• Veiller à conserver les œufs à la même température afin d’éviter les phénomènes de condensation à leur surface
• Ne pas laver les œufs avant de les stocker « car ce lavage entraîne une modification de la surface de la coquille pouvant favoriser la pénétration des micro-organismes ».
• Éviter les viandes crues ou peu cuites. Cuire la viande à cœur, et notamment celle hachée, à 70 °C pendant 2 minutes au minimum.
• Cuire les steaks hachés surgelés sans décongélation préalable afin de ne pas favoriser la prolifération des bactéries.
• Privilégier la viande tout juste hachée du boucher et la déguster dans la journée suivant l’achat.
• Éviter les denrées à base de lait cru.
• Préparer les plats à base d’œufs, sans cuisson (mayonnaise, crèmes, mousse au chocolat, pâtisseries, etc.) le plus près possible du moment de la consommation, maintenues au froid et consommées dans les 24 heures.
• Bien se laver les mains après un contact avec un animal vivant ce dernier pouvant être porteur de la bactérie, sans pour autant développer de symptôme.
• Laver également avec soin les herbes aromatiques, les légumes et les fruits, surtout s’ils sont mangés crus.
• Laver les plans de travail et les ustensiles de cuisine, notamment ceux qui ont servi à manipuler ou à découper de la viande crue.
• Se laver les mains, avant et après la manipulation d’aliments, et les essuyer avec un torchon propre.
• Respecter les dates limites de consommation (DLC).
• Suivre les rappels en cours de produits issus de l’industrie agroalimentaire.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine